Aller au contenu principal
Font Size

Fruits et Légumes
Les techniques bio plus attractives

Les Journées Techniques Fruits et Légumes bio se sont tenues les 3 et 4 décembre.

Les Journées Techniques Fruits et Légumes bio organisées par l’ITAB, le Groupement de Recherche en Agriculture Biologique et le Groupement Régional d’Agriculture Biologique, et accueillies par le Conseil régional Biologique de Basse-Normandie les 3 et 4 décembre, ont accueilli un public de professionnels nombreux et intéressés venus de toute la France. En effet, 130 personnes ont participé à la 1ère journée qui faisait le point sur les produits phytopharmaceutiques utilisables en bio et qui présentait l’impact de l’agriculture sur le changement climatique et surtout l’impact de ce réchauffement climatique sur l’agriculture.
3 visites
L’après-midi les participants ont pu choisir l’une des 3 visites chez des producteurs bio de la région :
- production de pommes à couteaux chez Jean-Yves Fillâtre dans la Baie du Mont Saint Michel
- production légumière chez Thierry De Pierrepont à Lessay
- maraîchage en circuits courts chez Cédric Levallois à Cahagnes
Au cours de ces visites, au-delà des aspects techniques, les producteurs ont insisté sur la demande toujours croissante de leurs clients et sur leur impossibilité de la satisfaire quel que soit le mode de commercialisation choisi. Globalement tous les participants ont été impressionnés par la maîtrise technique de ces producteurs bas-normands qui ont choisi l’agriculture biologique et qui ont développé un vrai savoir-faire dans le cadre d’un cahier des charges strict.
Lors de la deuxième journée, 150 personnes ont participé aux ateliers thématiques en parallèle: circuits longs et comment concilier le cahier des charges de la grande distribution et celui de l’agriculture biologique ; circuits courts et comment planifier sa production pour la vente en panier.
L’après-midi les ateliers se sont organisés par filières. L’atelier arboriculture a fait le point sur les avancées techniques concernant la maîtrise de la tavelure, du puceron cendré et du carpocapse, problématique montante dans la région. L’atelier maraîchage a présenté les derniers résultats des travaux sur l’optimisation du travail du sol ainsi que la protection contre la mouche de la carotte et la maîtrise du mildiou de la pomme de terre, deux thèmes particulièrement attendus par les producteurs de la région.
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agriculteur Normand.

Les plus lus

Moisson 2020 : Et si les blés redonnaient un peu d’espoir ?
Toutes les semaines, nous vous proposons de faire le point sur l’avancement des récoltes dans le Calvados, la Manche et l’Orne.…
(VIDEO) Une Lexion à tapis semi-chenillée dans le Bocage
À Villy-Bocage dans le Calvados, Thierry Bossuyt tourne avec la nouvelle Lexion 7700 qu’il a achetée en commun avec son frère.…
Julien Denormandie, ministre de l'Agriculture, curieux du contexte local
Julien Denormandie est venu visiter la ferme de François Rihouet à Périers (50) et écouter les demandes liées à plusieurs…
MC DO CONTRAT
Contrat McDo : « Je connais le prix, quelle que soit la date de sortie »
Romaric, Bernard et Françoise Anquetil élèvent des Prim’Holstein à Saint-Jean-des-Champs (50). Depuis 2007, les jeunes bovins…
Requiem pour l’abattoir de Saint-Hilaire
Vendredi 10 juillet, Manuel Pringault, président du groupe Teba et patron de la société d’abattage saint-hilairien, ASH (gérante…
Julie Bléron, gendarme référente agricole cultivée sur le milieu
Julie Bléron est référente agricole de gendarmerie depuis le mois de janvier. Sa mission est de recréer du lien entre les deux…
Publicité