Aller au contenu principal

Fruits et Légumes
Les techniques bio plus attractives

Les Journées Techniques Fruits et Légumes bio se sont tenues les 3 et 4 décembre.

Les Journées Techniques Fruits et Légumes bio organisées par l’ITAB, le Groupement de Recherche en Agriculture Biologique et le Groupement Régional d’Agriculture Biologique, et accueillies par le Conseil régional Biologique de Basse-Normandie les 3 et 4 décembre, ont accueilli un public de professionnels nombreux et intéressés venus de toute la France. En effet, 130 personnes ont participé à la 1ère journée qui faisait le point sur les produits phytopharmaceutiques utilisables en bio et qui présentait l’impact de l’agriculture sur le changement climatique et surtout l’impact de ce réchauffement climatique sur l’agriculture.
3 visites
L’après-midi les participants ont pu choisir l’une des 3 visites chez des producteurs bio de la région :
- production de pommes à couteaux chez Jean-Yves Fillâtre dans la Baie du Mont Saint Michel
- production légumière chez Thierry De Pierrepont à Lessay
- maraîchage en circuits courts chez Cédric Levallois à Cahagnes
Au cours de ces visites, au-delà des aspects techniques, les producteurs ont insisté sur la demande toujours croissante de leurs clients et sur leur impossibilité de la satisfaire quel que soit le mode de commercialisation choisi. Globalement tous les participants ont été impressionnés par la maîtrise technique de ces producteurs bas-normands qui ont choisi l’agriculture biologique et qui ont développé un vrai savoir-faire dans le cadre d’un cahier des charges strict.
Lors de la deuxième journée, 150 personnes ont participé aux ateliers thématiques en parallèle: circuits longs et comment concilier le cahier des charges de la grande distribution et celui de l’agriculture biologique ; circuits courts et comment planifier sa production pour la vente en panier.
L’après-midi les ateliers se sont organisés par filières. L’atelier arboriculture a fait le point sur les avancées techniques concernant la maîtrise de la tavelure, du puceron cendré et du carpocapse, problématique montante dans la région. L’atelier maraîchage a présenté les derniers résultats des travaux sur l’optimisation du travail du sol ainsi que la protection contre la mouche de la carotte et la maîtrise du mildiou de la pomme de terre, deux thèmes particulièrement attendus par les producteurs de la région.
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agriculteur Normand.

Les plus lus

Christian et Catherine Duchemin vendent La Ferme du Val d’Odon à Alain Datin
Christian et Catherine Duchemin passent la main. Alain Datin, aussi directeur du négoce D2N, a pris la tête de La Ferme du Val d'…
Un jeune agriculteur décède dans l’incendie d’un poulailler près de Sées
Mercredi 21 avril 2021, le feu s’est déclenché dans un bâtiment de volailles. L’éleveur, installé à Belfonds, dans l'Orne, est…
L'abattoir ex-AIM renaît et abatterait jusqu’à 66 000 T de porc par an
L’avenir du site de l’abattoir de Sainte-Cécile s’écrit avec la Boucherie Saint-Michel, créée par Virginie Allaire-Arrivé et…
Inquiétude dans le Bessin après l’annonce d’un septième cas de tuberculose bovine
Les éleveurs du Bessin ont été invités à une réunion d’information sur la tuberculose bovine après la découverte d’un cas en…
BLAIREAU
Tuberculose bovine : la préfète signe l’arrêté de régulation des blaireaux
Mercredi 7 avril 2021, la préfète de l’Orne Françoise Tahéri a signé l’arrêté ordonnant les prélèvements de blaireaux dans les…
Un jeune agriculteur décède dans l’incendie d’un poulailler à Belfonds
Mercredi 21 avril, le feu s’est déclenché dans un bâtiment de volailles. L’éleveur, installé à Belfonds (61), est décédé…
Publicité