Aller au contenu principal

Lesieur fête ses dix ans à L’Aigle

Durant deux jours, Lesieur a fêté les dix ans de sa base de L’Aigle (61). Démonstration de matériels, présentation de l’équipe… Le concessionnaire a fêté la décennie d’une base qu’il a racheté à la Serma en 2015. Benoît Trihan est le responsable commercial de Lesieur SA Nord.

Pouvez-vous présenter la base de L’Aigle ?

Suite à une augmentation de l’activité, mais aussi à la commercialisation de matériel de taille de plus en plus importante, Serma à décidé en 2009 de construire une nouvelle base pour remplacer celle des Genettes, trop petite. La société Lesieur a racheté les trois bases de la Serma en 2015. A l’époque, nous avions déjà fait deux jours de présentation, ça n’avait pas été fait depuis. Cela permet de présenter l’ensemble du personnel et la direction à tous les clients. Cinq techniciens, deux apprentis, un chef d’atelier, deux magasiniers et un commercial travaillent ici.

 

Quelles sont les spécificités de la base de L’Aigle ?

Nous travaillons sur une périphérie de 45 km autour de la base. La clientèle vient des cantons de Livarot, Orbec (Calvados), toute la bande nord de l’Orne et la bande sud de l’Eure. Nous vendons pour une grande part du matériel pour la polyculture-élevage et les grandes cultures. Nous avons déjà livré quatre tracteurs Fendt série 1 000, dont un de 380 chevaux et trois de 500 chevaux pour le broyage de plaquettes et de souches. Ce sont de gros tracteurs, du gros matériel

Que se passe-t-il durant deux jours ?

Nous présentons les matériels, les nouveautés, comme l’Ideal, la nouvelle moissonneuse Fendt que nous avons mise en démonstration cet été et qui plaît bien ; le nouveau 936 qui vient d’arriver et le 939 Gen 6.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agriculteur Normand.

Les plus lus

Fossé traité : l’agriculteur ne nie pas mais regrette la procédure
Début juin, un agriculteur reçoit un appel de l’Office français de la biodiversité du Calvados pour avoir traité un fossé. Lundi…
Une éleveuse ornaise sur les marches du festival de Cannes
Jeudi 15 juillet, Anne-Cécile Suzanne, agricultrice à Mauves-sur-Huisne (61), a monté les marches du Palais des festivals à…
Pour la Préfète de l’Orne, Françoise Tahéri, Maxime Le Jeanne décrit l’équipement de l’unité de méthanisation installée en 2011 au Gaec des Fossés à Moussonvilliers dans le Perche et agrandie en 2016.
La préfète appréhende le cycle complet de la méthanisation
Sur l’invitation de la FDSEA et de JA, Françoise Tahéri, préfète de l’Orne, s’est rendue mardi 6 juillet 2021, dans l’élevage de…
Les rendements en orges sont au rendez-vous de la moisson
En date de lundi 19 juillet 2021, les organismes de collecte saluent une belle avancée dans les orges et attendent les premières…
Moisson 2021
La météo pluvieuse contrarie la collecte
Lundi 26 juillet, la collecte des orges se termine mais la pluie a stoppé l’avancement des récoltes.
Catherine Pilet-Fontaine, exploitante à Ranville, Daniel Savary, salarié et Geoffroy de Lesquen, agriculteur et vice-président de la fédération des chasseurs du Calvados.
La faune sauvage préservée grâce à la barre d’effarouchement
A Ranville, Catherine Pilet-Fontaine vient de recevoir une barre d’effarouchement, financée par la fédération des chasseurs du…
Publicité