Aller au contenu principal

« L’exploit c’est quand même d’avoir pu descendre les Champs-Élysées »

Marie-Paule Brohier Présidente de la section des agricultrices de la FDSEA du Calvados

Marie-Paule Brohier
© Marie-Paule Brohier

« L’exploit, c’est quand même d’avoir pu descendre les Champs-Élysées. Les forces de l’Ordre n’osaient pas nous toucher. Ils ne savaient pas comment faire, nous étions non-violentes, nous n’avions rien dans les mains, que notre vache. C’était bon enfant. On les contournait et hop, nous descendions en petits groupes.

Nous sommes parties de L’Étoile jusqu’au 2e rond-point pour prendre à gauche l’Avenue de Marigny qui longe le parc de l’Élysée. Là, nous ne sommes pas allées plus loin parce qu’il y avait un cordon de CRS. Alors, nous avons poussé notre vache et elle a franchi le cordon. Nous nous sommes bien amusées. Pour nous, descendre les Champs-Élysées alors que cela n’avait jamais été permis, c’était quelque chose ! Pour nous, femmes agricultrices, c’était un vrai défi !

 

Le statut d’agricultrice que nous demandions, avec l’augmentation du prix du lait, nous avons fini par l’acquérir. Ça a été le combat de notre génération. Ça a été long. À chaque fois, nous obtenions un petit quelque chose. Aujourd’hui, nous sommes à parité avec les hommes. Nous avons les mêmes prérogatives. L’acquisition de la prise de responsabilité a été importante : nous pouvons prétendre à n’importe quelle responsabilité, aujourd’hui, pour la défense de la profession. J’en ai pris dans le syndicalisme : présidente cantonale dans le Bessin et de la section départementale des agricultrices dans les années 90. »

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agriculteur Normand.

Les plus lus

Fossé traité : l’agriculteur ne nie pas mais regrette la procédure
Début juin, un agriculteur reçoit un appel de l’Office français de la biodiversité du Calvados pour avoir traité un fossé. Lundi…
Une éleveuse ornaise sur les marches du festival de Cannes
Jeudi 15 juillet, Anne-Cécile Suzanne, agricultrice à Mauves-sur-Huisne (61), a monté les marches du Palais des festivals à…
Pour la Préfète de l’Orne, Françoise Tahéri, Maxime Le Jeanne décrit l’équipement de l’unité de méthanisation installée en 2011 au Gaec des Fossés à Moussonvilliers dans le Perche et agrandie en 2016.
La préfète appréhende le cycle complet de la méthanisation
Sur l’invitation de la FDSEA et de JA, Françoise Tahéri, préfète de l’Orne, s’est rendue mardi 6 juillet 2021, dans l’élevage de…
Les rendements en orges sont au rendez-vous de la moisson
En date de lundi 19 juillet 2021, les organismes de collecte saluent une belle avancée dans les orges et attendent les premières…
Moisson 2021
La météo pluvieuse contrarie la collecte
Lundi 26 juillet, la collecte des orges se termine mais la pluie a stoppé l’avancement des récoltes.
Catherine Pilet-Fontaine, exploitante à Ranville, Daniel Savary, salarié et Geoffroy de Lesquen, agriculteur et vice-président de la fédération des chasseurs du Calvados.
La faune sauvage préservée grâce à la barre d’effarouchement
A Ranville, Catherine Pilet-Fontaine vient de recevoir une barre d’effarouchement, financée par la fédération des chasseurs du…
Publicité