Aller au contenu principal

Prairiales
L’herbe demande une vraie culture

Mardi et mercredi, 15 fermes ont ouvert leurs portesdans le cadre des Prairiales. L’herbe était au menu dans les cinq départements. Exemple à Blay (14) au Gaec de la Perdrix.

La ration d’hiver compte 1/3 de luzerne pour 2/3 d’herbe.
La ration d’hiver compte 1/3 de luzerne pour 2/3 d’herbe.
© V.M.

La prairie fait son show ! Tel était le thème choisi par les organisateurs pour l’édition 2008 des Prairiales. À Blay, la “composteuse infernale” attendait donc les visiteurs. Le champ lexical fait la place belle au show, mais l’herbe reste un sujet sérieux pour l’agriculteur. Si sa pousse peut rester un spectacle, c’est de l’argent pour Bruno Anne. L’éleveur produit 270 000 litres de lait et quelques animaux à viande sur 85 hectares. “J’ai essentiellement des prairies permanentes. Le maïs représente 20 % de ma surface fourragère”. Et les prairies ont du talent. Elles produisent 6 tonnes à l’hectare.

Composteuse infernale
Pour valoriser au mieux ce potentiel de production, l’agricul-teur a soigné les accès aux parcelles. Les travaux datent de 2001. “On a décaissé, mis une couche de cailloux et surélevé le chemin pour que l’eau s’écoule”. 300 mètres de chemins permettent ainsi aux vaches d’aller mettre proprement les pattes dans le plat. “Les bourbiers sont souvent à la sortie des bâtiments. C’est le premier point à neutraliser”, constate Bruno Anne. Bilan : les vaches bénéficient de l’herbe de mi-février à la fin du mois de novembre.
Autre particularité de l’exploi-tation : la culture de luzerne. Là encore les terres permettent un bon rendement. Il atteint les 10 tonnes par hectare. “La luzerne est récoltée en ensilage à raison de trois ou quatre coupes par an. En hiver, la luzerne se substitue au maïs et limite l’apport de correcteur azoté dans la ration. Au prix de l’azote, c’est une source de motivation”, explique Thierry Métivier, de la Chambre d’agriculture du Calvados.
Pour fertiliser, Bruno Anne apporte du compost sur un tiers de ses prairies. “Le reste ne reçoit rien du tout. J’utilise la composteuse de la Cuma Calvados Innovation. 10 remorques de fumier de 15 tonnes y passent en 5 minutes. La montée en température tue les bactéries et les germes contenus dans le fumier. Le compost valorise le fumier sur les prairies. Il représente 50 unités d’azote libérées sur les parcelles”.
Le coût alimentaire de l’exploitation semble le bouquet final. Ces 44 €/1000 l justifient les démarches de Bruno Anne. L’herbe nourrit la performance économique.

V.M.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agriculteur Normand.

Les plus lus

tuberculose bovine
Dans la Calvados, un 7e cas de tuberculose bovine confirmé
Le GDS et la DDPP confirment, mardi 13 avril2021, qu'un septième foyer de tuberculose bovine a été détecté dans le Bessin.
Christian et Catherine Duchemin vendent La Ferme du Val d’Odon à Alain Datin
Christian et Catherine Duchemin passent la main. Alain Datin, aussi directeur du négoce D2N, a pris la tête de La Ferme du Val d'…
SAMA THIBERVILLE 27
Un pôle fruits-légumes-arboriculture au départ de Thiberville (27)
Depuis le 1er mars, la Sama propose un pôle fruits-légumes-arboriculture au départ de Thiberville (27). Au commerce : Olivier…
TUBERCULOSE BOVINE, REUNION THURY HARCOURT
Tuberculose bovine : la profession réclame efficacité et rapidité
Jeudi 18 mars, à Thury-Harcourt, les éleveurs de Suisse normande étaient invités à une réunion sur la tuberculose bovine, à l’…
Le Haras national du Pin proposé à la cession pour un euro symbolique
La préfète de l’Orne propose de céder le Versailles du cheval pour 1 € symbolique. Françoise Tahéri a annoncé la nouvelle mardi…
Saint-Louis Sucre : « La fermeture de Cagny, c’est du foutage de gueule »
Loïc Touzé, salarié Saint-Louis Sucre et délégué syndical FO, s'insurge de la fermeture de la sucrerie, annoncée le 31 mars 2021…
Publicité