Aller au contenu principal

Lin : une méthode pour évaluer le risque d'altises

Les semis de lin fibre sont en cours et le premier risque à maitriser pour la culture est celui des altises. Dès que la température dépasse 15°C, les altises s’activent et se reproduisent (une seule génération par an). L’observation à la parcelle doit être fréquente (tous les 3 jours minimum).

Méthode à découvrir en vidéo.
Méthode à découvrir en vidéo.
© vm

Le raisonnement de la lutte contre les altises sur les lins se fait par l’observation au champ :
- DETECTION de la présence à l’échelle du territoire avec des cuvettes jaunes,
- COMPTAGE des altises à l’échelle de la parcelle à l’aide d’une feuille A4 verte.
Un faible nombre d’individus présents ne nécessite pas d’intervention. L’attention envers ce ravageur doit être soutenue entre la levée et le stade du lin à 2 cm.

 

Une méthode de suivi dynamique des populations d’altises en vidéo
Le protocole d’observation mis au point par ARVALIS dans le cadre du projet ALTICONTROLE 2014-2016 consiste d’abord à détecter l’arrivée des altises à l’échelle du territoire avec la pose d’une cuvette jaune. Puis, une fois le début de vol détecté (une centaine d’altises dans la cuvette jaune), une feuille A4 verte permet un suivi dynamique des altises sur la parcelle et le raisonnement de l’intervention. En avril 2016 dans le Calvados, cette méthode a fait l’objet d’une vidéo financée par le plan de communication ECOPHYTO Normandie.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agriculteur Normand.

Les plus lus

Fossé traité : l’agriculteur ne nie pas mais regrette la procédure
Début juin, un agriculteur reçoit un appel de l’Office français de la biodiversité du Calvados pour avoir traité un fossé. Lundi…
Une éleveuse ornaise sur les marches du festival de Cannes
Jeudi 15 juillet, Anne-Cécile Suzanne, agricultrice à Mauves-sur-Huisne (61), a monté les marches du Palais des festivals à…
Pour la Préfète de l’Orne, Françoise Tahéri, Maxime Le Jeanne décrit l’équipement de l’unité de méthanisation installée en 2011 au Gaec des Fossés à Moussonvilliers dans le Perche et agrandie en 2016.
La préfète appréhende le cycle complet de la méthanisation
Sur l’invitation de la FDSEA et de JA, Françoise Tahéri, préfète de l’Orne, s’est rendue mardi 6 juillet 2021, dans l’élevage de…
Les rendements en orges sont au rendez-vous de la moisson
En date de lundi 19 juillet 2021, les organismes de collecte saluent une belle avancée dans les orges et attendent les premières…
Catherine Pilet-Fontaine, exploitante à Ranville, Daniel Savary, salarié et Geoffroy de Lesquen, agriculteur et vice-président de la fédération des chasseurs du Calvados.
La faune sauvage préservée grâce à la barre d’effarouchement
A Ranville, Catherine Pilet-Fontaine vient de recevoir une barre d’effarouchement, financée par la fédération des chasseurs du…
RecyOuest monte son usine à Argentan
Après sept ans d’existence, la startup normande a pu poser la première pierre de son usine de recyclage de ficelles et de filets…
Publicité