Aller au contenu principal

Lin : une méthode pour évaluer le risque d'altises

Les semis de lin fibre sont en cours et le premier risque à maitriser pour la culture est celui des altises. Dès que la température dépasse 15°C, les altises s’activent et se reproduisent (une seule génération par an). L’observation à la parcelle doit être fréquente (tous les 3 jours minimum).

Méthode à découvrir en vidéo.
Méthode à découvrir en vidéo.
© vm

Le raisonnement de la lutte contre les altises sur les lins se fait par l’observation au champ :
- DETECTION de la présence à l’échelle du territoire avec des cuvettes jaunes,
- COMPTAGE des altises à l’échelle de la parcelle à l’aide d’une feuille A4 verte.
Un faible nombre d’individus présents ne nécessite pas d’intervention. L’attention envers ce ravageur doit être soutenue entre la levée et le stade du lin à 2 cm.

 

Une méthode de suivi dynamique des populations d’altises en vidéo
Le protocole d’observation mis au point par ARVALIS dans le cadre du projet ALTICONTROLE 2014-2016 consiste d’abord à détecter l’arrivée des altises à l’échelle du territoire avec la pose d’une cuvette jaune. Puis, une fois le début de vol détecté (une centaine d’altises dans la cuvette jaune), une feuille A4 verte permet un suivi dynamique des altises sur la parcelle et le raisonnement de l’intervention. En avril 2016 dans le Calvados, cette méthode a fait l’objet d’une vidéo financée par le plan de communication ECOPHYTO Normandie.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agriculteur Normand.

Les plus lus

RIP
Un outil d’expression démocratique à l’épreuve de la réalité des élevages
Mercredi 16 septembre, JA 14 a invité les parlementaires du département chez Samuel Biderre, éleveur, entre autres, de veaux de…
KATRINE LECORNU - MARQUE GRAND FERMAGE - AGRIAL
Marque Grand Fermage : « on veut donner une image crédible et vraie de notre profession »
Katrine Lecornu est éleveuse à Nonant, dans le Bessin (14). Depuis deux ans, elle travaille avec l’équipe marketing d’Agrial sur…
Blandine Julienne, JA 61
Blandine Julienne : " J’aime gérer le relationnel et le terrain "
Blandine Julienne est installée en lait et cultures avec son conjoint Vivien à Bizou, dans le secteur de Longy-au-Perche. D’une…
ANNE MARIE DENIS PRESIDENTE FRSEA
" Forger un syndicat régional moteur d’une agriculture multiple "
Rencontre avec l’Ornaise Anne-Marie Denis, présidente de la Fdsea 61 et désormais de la Frsea Normandie. Une femme de caractère,…
ANNE MARIE DENIS PRESIDENTE FRSEA
Anne-Marie Denis, présidente de la FRSEA de Normandie
La FRSEA de Normandie a terminé ce lundi 21 septembre le renouvellement de ses instances engagé au printemps dernier.
JULIEN DENORMANDIE
Julien Denormandie : « Dire que l’agriculteur se moque de l’environnement, c’est un non-sens »
« Dire que l’agriculteur se moque de l’environnement, c’est un non-sens », souligne le ministre de l’Agriculture avant d’ajouter…
Publicité