Aller au contenu principal

Henri Pomikal, président de la coopérative Linière du Nord de Caen
Liniculture : ne pas se louper au semis

Peu de semences à cause d'un été 2007 pourri. Il ne faut donc pas se louper au semis en 2008.

Henri Pomikal : “notre challenge 2008 : augmenter notre cadence de teillage”.
Henri Pomikal : “notre challenge 2008 : augmenter notre cadence de teillage”.
© TG
Au niveau européen, la sole linière devrait reculer en 2008 de 9 à 12 %. Pas certain cependant que le Calvados (10 % de la production française) où l’on a moins souffert qu’ailleurs en 2007, suive cette tendance. Calculette en mains, Henri Pomikal vendredi dernier à l’occasion de l’assemblée générale de la coopérative qu’il préside (Coopérative Linière du Nord de Caen) a lancé en pâture quelques équivalences qui poussent à la réflexion. La recette moyenne 2006 en lin (1 804 e/ha) équivaut à un blé affichant un rendement de 83 q/ha (sur la base d’un blé payé à 215 e). Pour la meilleure des recettes (3 829 e/ha), il faudrait atteindre un rendement de 178 q/ha. Le lin conserve donc toute sa place dans l’assolement. Attention cependant aux semis 2008. Les disponibilités variétales étant limitées cette année, pas le droit à l’erreur. “Les semences sont aux normes mais elles peuvent manquer de vigueur germinative. Il ne faut donc pas semer trop profond, 2 cm maximum”, préviennent les techniciens de la coopérative de Villons-les-Buissons.
Autre élément technique pour cette saison 2008 : il s’agit de la dernière année où l’utilisation du PUNCH CS est autorisée (si le produit a été acheté avant le 20 juin 07) et donc de la première année d’utilisation à grande échelle du FORTRESS qui nécessite une double application  à 15 jours.
Henri Pomikal appelle donc à la plus grande vigilance dans le suivi technique cultural afin de relever un challenge : “améliorer la production de notre chaîne de teillage pour arriver à un rendement de 2 300/2 400”. Pour mémoire, la cadence horaire moyenne a été de 2 091 kg/heure sur la récolte 2006. Par ailleurs une fois les problèmes d’intendance réglés (difficulté à recruter de la main-d’œuvre), un 4e poste de teillage devrait être mis en route.
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agriculteur Normand.

Les plus lus

Implantation de la sucrerie AKS à Rouen : un château en Espagne ?
Où en est le projet d’implantation d’une méga sucrerie par une société dubaïote, sélectionnée par Haropa Port sur appel à…
Zéro glyphosate ou le défi impossible en Normandie ?
Peut-on se passer du glyphosate ? Depuis 2019, cette vaste question a été travaillée via le plan « transition glyphosate…
PAC 2023-2027 : le nouveau système de suivi du parcellaire est « vraiment intrusif »
Dans le cadre de la future programmation de la Politique agricole commune (PAC) qui entrera en vigueur en janvier 2023, la…
Tuberculose bovine dans l'Orne : le point sur la prophylaxie 2022-2023
La campagne de prophylaxie tuberculose bovine a repris le 1er novembre 2022 dans l’Orne. Elle se terminera le 31 mai 2023. Cette…
Trois représentants de l’État visitent les fermes du Calvados
Le sous-préfet de Lisieux et la FDSEA, jeudi 17 novembre 2022. La sous-préfète de Vire et la Chambre, vendredi 18 novembre 2022.…
[EN IMAGES] La juge est fan de Jeannette dans la Manche
L’édition 2022 a été un bon cru pour le concours interdépartemental en race Normande à Saint-Hilaire-du-Harcouët le 7 novembre…
Publicité