Aller au contenu principal

Henri Pomikal, président de la coopérative Linière du Nord de Caen
Liniculture : ne pas se louper au semis

Peu de semences à cause d'un été 2007 pourri. Il ne faut donc pas se louper au semis en 2008.

Henri Pomikal : “notre challenge 2008 : augmenter notre cadence de teillage”.
Henri Pomikal : “notre challenge 2008 : augmenter notre cadence de teillage”.
© TG
Au niveau européen, la sole linière devrait reculer en 2008 de 9 à 12 %. Pas certain cependant que le Calvados (10 % de la production française) où l’on a moins souffert qu’ailleurs en 2007, suive cette tendance. Calculette en mains, Henri Pomikal vendredi dernier à l’occasion de l’assemblée générale de la coopérative qu’il préside (Coopérative Linière du Nord de Caen) a lancé en pâture quelques équivalences qui poussent à la réflexion. La recette moyenne 2006 en lin (1 804 e/ha) équivaut à un blé affichant un rendement de 83 q/ha (sur la base d’un blé payé à 215 e). Pour la meilleure des recettes (3 829 e/ha), il faudrait atteindre un rendement de 178 q/ha. Le lin conserve donc toute sa place dans l’assolement. Attention cependant aux semis 2008. Les disponibilités variétales étant limitées cette année, pas le droit à l’erreur. “Les semences sont aux normes mais elles peuvent manquer de vigueur germinative. Il ne faut donc pas semer trop profond, 2 cm maximum”, préviennent les techniciens de la coopérative de Villons-les-Buissons.
Autre élément technique pour cette saison 2008 : il s’agit de la dernière année où l’utilisation du PUNCH CS est autorisée (si le produit a été acheté avant le 20 juin 07) et donc de la première année d’utilisation à grande échelle du FORTRESS qui nécessite une double application  à 15 jours.
Henri Pomikal appelle donc à la plus grande vigilance dans le suivi technique cultural afin de relever un challenge : “améliorer la production de notre chaîne de teillage pour arriver à un rendement de 2 300/2 400”. Pour mémoire, la cadence horaire moyenne a été de 2 091 kg/heure sur la récolte 2006. Par ailleurs une fois les problèmes d’intendance réglés (difficulté à recruter de la main-d’œuvre), un 4e poste de teillage devrait être mis en route.
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agriculteur Normand.

Les plus lus

Pascal Le Brun a été entendu par les adhérents des sections lait de la FDSEA et JA, représentées par Ludovic Blin, Edouard Cuquemelle et Luc Chardine.
FDSEA et JA interpellent Pascal Le Brun d'Agrial
Le 11 avril dernier, une cinquantaine d'adhérents des sections lait de la FDSEA et des JA ont rencontré Pascal Le Brun d'…
Ghislain Huette (à gauche) et Armand Prod'Homme (à droite)
"JA61, c'est avant tout une équipe"
La relève est assurée. Le lundi 15 avril 2024, Armand Prod'Homme et Ghislain Huette ont été nommés coprésidents du syndicat des…
Philippe Chesnay cultive sur 54 ha en bio du colza, de l'avoine et du trèfle principalement.
Aides de la PAC : ça ne passe toujours pas
Philippe Chesnay, agriculteur en grandes cultures, est toujours en attente d'une aide de 300 euros, qui devait lui être versée…
Le festival de l'élevage revient à l'hippodrome de Vire vendredi 31 mai et samedi 1er juin 2024.
Festival de l'élevage 2024 à Vire : "le concours phare" des Prim'Holsteins en Normandie
La ville de Vire, dans le Calvados, va de nouveau accueillir son festival de l'élevage, vendredi 31 mai et samedi 1er juin…
A Bretteville-sur-Ay, Charlène et Thomas Lebreuilly, maraichers bio, ont échangé avec le premier ministre, Gabriel Attal, en présence des responsables agricoles de la Manche.
Gabriel Attal, Premier ministre dans la Manche : "L'agriculture est une force et une chance"
Le Premier ministre, Gabriel Attal, s'est déplacé dans la Manche, samedi 27 avril, en débutant par la Foire aux bulots de…
Un projet de voie verte a été porté à connaissance d'exploitants de la Vallée de la Touques, ce qui inquiète l'association pour la protection de l'environnement de la vallée de Saint-Julien-sur-Calonne, zone inondable.
Vallée de la Touques, dans le Calvados : bientôt des cyclistes dans les champs ?
L'Association pour la protection de l'environnement de la vallée de Saint-Julien-sur-Calonne, dans le Calvados, est sur le pied…
Publicité