Aller au contenu principal

Saint-Louis Sucre : « La fermeture de Cagny, c’est du foutage de gueule »

Loïc Touzé, salarié Saint-Louis Sucre et délégué syndical FO, s'insurge de la fermeture de la sucrerie, annoncée le 31 mars 2021. L’entreprise, filiale de l’allemand Südzucker, expliquait, en 2020, vouloir maintenir une activité de stockage. Une façon de contourner la loi Florange.

Loïc Touzé, lors d’une manifestation pour sauver la sucrerie en 2019. Il fait partie des neuf salariés qui ont accepté de rester chez SLS pour maintenir l’activité de stockage. Le plan social négocié reste valable pour eux jusqu’en 2023.
© Archives
Que savez-vous sur ce dernier rebondissement à la sucrerie ?

La nouvelle est tombée en comité social et économique central le 29 mars. Saint-Louis Sucre n’a pas besoin de garder le silo de stockage de Cagny. L’entreprise avait refusé de vendre le site l’année dernière : c’est du grand foutage de gueule. Les travaux prévus pour reconfigurer la sucrerie (déplacement de la chaudière et des compresseurs) n’ont pas été faits. On sentait le coup venir. Leur stratégie était montée dès le départ.

Dans quel état est le site industriel ?

Depuis un an, il n’y plus de production. Étrépagny, dans l’Eure, devait nous envoyer du sucre. Nous avons reçu moins de 10 000 tonnes. SLS a trouvé l’excuse de la jaunisse, des néonicotinoïdes. Il reste un silo de 5 000 t à vidanger. L’usine a commencé à être démontée : les cinq presses à pulpes sont parties en Belgique (2), à Étrépagny (2) et à Roye (1). Ce sont des équipements majeurs qui coûtent cher. SLS veut décourager d’éventuels repreneurs. Les câbles électriques ont été coupés, pour la sécurité… Le site est dénaturé mais à vendre.

Que peut-il devenir ?

SLS chercherait un repreneur qui le dépolluerait et le rachèterait à moindre coût. La société Brownfield est citée. Elle est spécialisée dans la réhabilitation de friches industrielles, dont les actionnaires principaux sont la Caisse des dépôts, la Banque européenne d’investissement et le Fonds de réserve pour les retraites.

 

Patrick Dechaufour, président de la CGB Calvados, Orne Sarthe
« La supercherie a été plus courte que prévue »
« Südzucker avait, par l’activité de stockage, trouvé un moyen de contourner la loi française et d’empêcher la reprise du site. Les Allemands ont préféré dépenser 50 millions d’euros (plan social, coût des grèves et transport de 700 000 t betteraves à 200 km de moyenne) plutôt que de nous laisser racheter le site. Ils ont détourné la loi. Cela confirme la volonté de Südzucker de démanteler Saint-Louis Sucre. »
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agriculteur Normand.

Les plus lus

tuberculose bovine
Dans la Calvados, un 6e cas de tuberculose bovine confirmé
Le GDS confirme, vendredi 26 mars 2021, qu'un sixième foyer de tuberculose bovine a été détecté dans la zone historique.
SAMA THIBERVILLE 27
Un pôle fruits-légumes-arboriculture au départ de Thiberville (27)
Depuis le 1er mars, la Sama propose un pôle fruits-légumes-arboriculture au départ de Thiberville (27). Au commerce : Olivier…
TUBERCULOSE BOVINE, REUNION THURY HARCOURT
Tuberculose bovine : la profession réclame efficacité et rapidité
Jeudi 18 mars, à Thury-Harcourt, les éleveurs de Suisse normande étaient invités à une réunion sur la tuberculose bovine, à l’…
SESSION CHAMBRE AGRI 14 - FAUNE SAUVAGE
La faune sauvage réunit contre elle l’envie d’une lutte collective
Les élus de la Chambre d’agriculture du Calvados étaient réunis en session, mardi 9 mars 2021, à Hérouville-Saint-Clair (14). Une…
Le Haras national du Pin proposé à la cession pour un euro symbolique
La préfète de l’Orne propose de céder le Versailles du cheval pour 1 € symbolique. Françoise Tahéri a annoncé la nouvelle mardi…
SESSION CHAMBRE AGRI 61 BIOGAZ
Chambre d’agriculture : une session qui sent le biogaz
Mercredi 10 mars 2021, la Chambre d’agriculture de l’Orne a voté une délibération relative à l’activité de méthanisation dans le…
Publicité