Aller au contenu principal

Mortalité des veaux
Loin d'être une fatalité

Les chiffres sont malheureusement très clairs : il y a trop de mortalité de veaux de moins de six mois dans la Manche, second département laitier de France, mais aussi dans le Calvados et l’Orne. Luc Durel, directeur-adjoint du GDS, enfonce le clou, “il n’y a pas de mystère, les maladies sont des classiques en la matière. Si les éleveurs mettent en oeuvre les mesures de prévention que nous préconisons, l’amélioration est notable, avec à la clé un meilleur EBE pour l’exploitation”.

Luc Durel, directeur-adjoint du GDS, “Lorsque les éleveurs modifient leurs installations, changent parfois l’alimentation, cela marche, la mortalité descend”.
Luc Durel, directeur-adjoint du GDS, “Lorsque les éleveurs modifient leurs installations, changent parfois l’alimentation, cela marche, la mortalité descend”.
© EC

 

En 2009, les GDS de Basse-Normandie ont suivi 108 élevages. “Nous en avions 43% à 25% de mortalité, 50% à 25,2% et 7% à 27,9%. Les plus atteints (7%) ont suivi à la lettre les prescriptions : la mortalité est descendue à 12,6%; Ceux à 25,2% ont plus ou moins appliqué les conseils avec pour conséquence une légère baisse (19% de mortalité). Enfin, quelques uns n’ont rien fait ou presque; la mortalité des veaux est quasiment inchangée”.

La suite dans votre prochaine édition

 

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agriculteur Normand.

Les plus lus

Fossé traité : l’agriculteur ne nie pas mais regrette la procédure
Début juin, un agriculteur reçoit un appel de l’Office français de la biodiversité du Calvados pour avoir traité un fossé. Lundi…
Une éleveuse ornaise sur les marches du festival de Cannes
Jeudi 15 juillet, Anne-Cécile Suzanne, agricultrice à Mauves-sur-Huisne (61), a monté les marches du Palais des festivals à…
Pour la Préfète de l’Orne, Françoise Tahéri, Maxime Le Jeanne décrit l’équipement de l’unité de méthanisation installée en 2011 au Gaec des Fossés à Moussonvilliers dans le Perche et agrandie en 2016.
La préfète appréhende le cycle complet de la méthanisation
Sur l’invitation de la FDSEA et de JA, Françoise Tahéri, préfète de l’Orne, s’est rendue mardi 6 juillet 2021, dans l’élevage de…
Les rendements en orges sont au rendez-vous de la moisson
En date de lundi 19 juillet 2021, les organismes de collecte saluent une belle avancée dans les orges et attendent les premières…
Moisson 2021
La météo pluvieuse contrarie la collecte
Lundi 26 juillet, la collecte des orges se termine mais la pluie a stoppé l’avancement des récoltes.
Catherine Pilet-Fontaine, exploitante à Ranville, Daniel Savary, salarié et Geoffroy de Lesquen, agriculteur et vice-président de la fédération des chasseurs du Calvados.
La faune sauvage préservée grâce à la barre d’effarouchement
A Ranville, Catherine Pilet-Fontaine vient de recevoir une barre d’effarouchement, financée par la fédération des chasseurs du…
Publicité