Aller au contenu principal

Lait
L’OPLO passe en phase opérationnelle

Mardi 22 janvier, l’organisation ornaise des producteurs Lactalis, avait rendez-vous avec l’industriel, pour négocier une hausse du prix du lait. 

© AD
C’est un point de départ, pour l’organisation des producteurs Lactalis de l’Orne (OPLO). La réunion du 22 janvier 2013, marque l’entrée de l’organisation de producteurs, dans la phase opérationnelle, pour défendre l’intérêt des producteurs, auprès de l’industriel. Une réunion qui marque l’entrée dans une nouvelle organisation des filières laitières, rendue nécessaire face à la contractualisation et à la fin de l’accord interprofessionnel sur le prix du lait. A l’ordre du jour de cette première réunion de négociation, l’OPLO a réclamé une hausse de 30 € des 1 000 li-tres de lait, pour le mois de janvier. “Pour faire face à la hausse des charges dans les élevages,nous souhaiterions que le lait soit payé 330 €/1 000 litres. Nous avons toujours des difficultés de trésorerie sur nos exploitations”, a souligné Max Vié, le président de l’OPLO, à l’issue de la réunion.   

La paie laitière doit augmenter
“Les échanges se sont déroulés dans un bon climat, M. Perrin, responsable approvisionnement régional, a pris le temps de discuter avec nous, et il a été attentif à nos revendications, observe Max Vié. Il s’est montré conscient de la hausse des charges pour les producteurs. Mais il n’a pas donné  de réponse à notre demande de hausse de 30 € du prix du lait. Il a annoncé un prix du lait à 303,70 € pour le mois de janvier, et une légère augmentation en février, avec une flexibilité positive. Le contexte devrait être positif durant tout le premier semestre”. En 2013, Lactalis souhaiterait augmenter sa part de produits transformés, au détriment des produits industriels à faible valeur ajoutée, se sont entendu dire les responsables de l’OPLO, lors de la réunion.
Les producteurs ont eu droit à une explication quant à la flexibilité négative de 7 € appliquée au cours de l’été 2012. Lactalis n’avait alors pas réussi à maintenir certains débouchés à l’export.

Relais national et régional
L’OPLO n’est pas seule sur le terrain des négociations face au géant des produits laitiers. L’organisation de producteurs est en effet adhérente à l’organisation régionale Normandie-Centre (OPNC), elle même  adhérente à l’UNELL, qui regroupe les producteurs de Lactalis à l’échelon national. L’OPNC devrait être rapidement reconnue par le ministère de l’Agriculture. 
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agriculteur Normand.

Les plus lus

MALTRAITANCE CHEVAUX
Un cas dans le Calvados et un dans l'Orne: vigilance et bon voisinage contre les actes de barbarie sur les équidés
Le 25 août 2020, un cheval ornais est retrouvé avec une entaille à l’encolure. Vendredi 28 août 2020, deux chevaux du club…
VEAU 1835
Matricule 1835, levez-vous !
« Matricule 1835, levez-vous » ou l’histoire d’un veau condamné à ce que ses données morphologiques soient retirées de l’…
Armand Prod’homme JA 61
" Pas d’élevage, pas de paysage "
Armand Prod’homme, 22 ans, est en cours d’installation au Gaec Olo, à Livaie, dans le secteur d’Alençon. Le nouveau responsable…
RIP
Un outil d’expression démocratique à l’épreuve de la réalité des élevages
Mercredi 16 septembre, JA 14 a invité les parlementaires du département chez Samuel Biderre, éleveur, entre autres, de veaux de…
OPNC LACTALIS
Lactalis : L’accord-cadre est signé
L’OPNC (Organisation des Producteurs Normandie Centre) est la première des neuf OP adhérentes à l’Unell a avoir signé un accord-…
MLC AG
La revanche de la coop sur le grand export
Mardi 8 septembre, les Maîtres Laitiers du Cotentin étaient réunis en assemblée générale. La coopérative annonce la négociation…
Publicité