Aller au contenu principal

La Normande à la Table des Chefs
L'OS prend la main

L’association « La Normande à la Table des chefs » (LNTC) fait peau neuve à tous les niveaux. Changement de siège social, élargissement dans l’approvisionnement des restaurateurs, et surtout appui logistique de l’Organisme de Sélection de la race. L’OS a donc pris la main, notamment en organisant l’assemblée générale se déroulant à Brécey (Manche), mardi dernier, dans les locaux de La Chaiseronne.

Visite des ateliers de “La Chaiseronne”, où se tenait l’assemblée générale. 220 tonnes de bovins sont transformés chaque année.
Visite des ateliers de “La Chaiseronne”, où se tenait l’assemblée générale. 220 tonnes de bovins sont transformés chaque année.
© ec

Côté producteurs, l’ouverture se fait par la mise en place d’une future grille de paiement. Albéric Vallais, directeur de l’OS, prévient cependant, « nous investissons dans LNTC, en espérant que vous allez devenir une filière très organisée. Soyons clairs, pour être concurrentiel sur le marché, il faut être bon sur le prix et la qualité. Pour bien « tourner, La Normande à la Table des Chefs doit avoir le double d’éleveurs par rapport aux clients, de manière à être en capacité de fournir et d’assurer les volumes ». Et d’enfoncer le clou en citant Carrefour, « lorsque l’on voit leurs filières qualité, elles marchent mieux que des labels. L’OS Normande désormais investit  en temps et en logistique dans LNTC, mais cette filière doit progresser rapidement ».

La suite dans votre prochaine édition

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agriculteur Normand.

Les plus lus

JA 61
Le nouveau bureau des Jeunes agriculteurs est en place
Le nouveau bureau des Jeunes agriculteurs de l’Orne est en place depuis mardi 19 avril 2022, pour la mandature 2022-2024. L’…
De 50 t à 0 t de tourteau de colza
Il fut un temps où Damien Odienne achetait 50 tonnes de tourteau de colza par an pour compléter la ration de ses laitières et…
fromage AOP Normandie - Livarot
Fromage AOP de Normandie : il faut sauver le colonel
Depuis quelques années, le livarot peine à séduire les consommateurs. La production du fromage aux cinq laîches ne cesse de…
Région politique agricole
La Région Normandie dévoile sa politique agricole 2023-2027
Les élus prévoient un programme co-construit avec la profession, simplifié, d’un montant de 60 millions d’euros par an. Les…
Agrial, ferme grandeur nature
Agrial lance sa Ferme grandeur nature en juin
La coopérative agricole Agrial a décidé d’ouvrir les portes de deux fermes adhérentes lors d’un nouvel événement intitulé : Ferme…
FDSEA 50, conférence de presse
La souveraineté alimentaire prend du plomb dans l’aile
La FDSEA de la Manche ne veut pas jouer les oiseaux de mauvais augure mais prévient déjà que, pour certains produits comme la…
Publicité