Aller au contenu principal

Un collectif départemental vient de se créer
"Lutter contre le suicide en milieu rural"

La Basse-Normandie, notamment la Manche, est particulièrement touchée par les actes de désespoir extrêmes.

Médecins, associations, caisses maladies de la Manche viennent de créer un collectif de lutte contre le suicide
Médecins, associations, caisses maladies de la Manche viennent de créer un collectif de lutte contre le suicide
© E.C.
La prévention du suicide a été reconnue comme une des dix priorités de santé publique lors des deux premières conférences nationales de santé de 1996 et 1997. Avec 400 suicides en moyenne par an entre 1988 et 1995, la Basse-Normandie se placait (après la Bretagne) parmi les régions où l'excès de suicide est le plus marqué : 30 actes par an pour 100 000 habitants (Calvados : 28; Manche : 31; Orne : 30). On aurait observé 280 suicides, si le taux national (20/100 000 habitants) s'appliquait à la Basse-Normandie. Plus de 45 ans La surmortalité régionale concerne surtout les hommes et les femmes âgés de plus de 45 ans, vivant en milieu rural (Bocage virois - sud de la Manche et de l'Orne). Le suicide, s'il reste un acte individuel, résulte d'une perte de références par rapport à son groupe social, témoignant d'une insertion insuffisante de la personne par suite des changements des relations familiales, amicales ou de travail. Souvent, un état dépressif précède l'acte suicidaire. Face à ce triste constat, un collectif départemental de prévention du suicide dans la Manche s’est créé, la semaine dernière, à Saint-Lô, rassemblant tout le corps médical, les caisses maladies et les associations. Objectifs ? “Mettre en place un observatoire s’appuyant en particulier sur la psychologie du suicide; échanger et réfléchir sur les pratiques de prise en charge du risque suicidaire sur le département; enfin assurer la formation des professionnels des secteurs sanitaires, sociaux, éducatifs et médico-sociaux ainsi que des bénévoles des associations concernées dans l’évaluation du risque suicidaire et de sa prise en charge”.
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agriculteur Normand.

Les plus lus

circulation engins agricoles
Il manque 50 cm pour la circulation des engins agricoles
La circulation des tracteurs et autres engins agricoles en zones périurbaines ou en cœur de bourg devient de plus en plus…
Aurélie Cauchard au Meilleur pâtissier
Aurélie Cauchard sélectionnée au Meilleur pâtissier
Agricultrice à Savigny (centre Manche), Aurélie Cauchard est montée à Paris pour tenter une nouvelle aventure. Elle sera dès ce…
SUCRERIE CAGNY - BETTERAVES
Projet de sucrerie dans le Calvados : un dossier refermé mais toujours en veille
Le projet d’étude d’une nouvelle sucrerie dans le Calvados, pour faire suite à la fermeture de Cagny, est refermé. Les…
Visite Xavier Bertrand - 61
Xavier Bertrand prend les agriculteurs aux tripes
Le président des Hauts-de-France a rencontré une poignée d’agriculteurs samedi 9 octobre 2021 à la foire Saint-Denis à Montilly-…
SOJA MOISSON
Le soja se moissonne sous un soleil d’octobre pas si chaud
Dans la plaine de Caen, à Creully-sur-Seulles, Virginie Sartorio a moissonné sa parcelle de soja, lundi 11 octobre 2021. L’…
VIDEO. L’andaineur à tapis améliore la qualité des fourrages
Florian Lottin est entrepreneur de travaux agricoles à Villedieu-lès-Bailleul dans l’Orne. Aussi à la tête de sa propre…
Publicité