Aller au contenu principal

Producteurs Danone
Mac Do courtise la filière

Partenariat avec Mac Donald, rationalisation de la gamme, l'assemblée générale du groupement des Trois Vallées a permis aux producteurs de mieux connaître l'avenir.

les responsables de Danone, autour du président du groupement des Trois Vallées, "un de nos objectifs, améliorer la régularité des livraisons sur l'été".
les responsables de Danone, autour du président du groupement des Trois Vallées, "un de nos objectifs, améliorer la régularité des livraisons sur l'été".
© E.C.
Depuis un mois, le site du Bessin tourne au rythme de Mac Donald. A Pâques, le pic des 1 200 000 yaourts brassés aux fruits "Gervais paille" devrait être franchi, soit 10% de la capacité de l'usine. P.F. Jubert, directeur de l'usine du Molay indique à la soixantaine de producteurs laitiers, présents, "avec le contrat signé pour trois ans, cela va nous permettre de toucher 95% des jeunes". Régularité des livraisons Pendant une heure, responsables d'exploitation, régional, voire européen, ont fait défilé les chiffres. François Rolland, président du groupement, producteur au Locheur, a effectué une présentation des comptes, "nous équilibrons le budget 2006, nous possédons 8000 euros en stock, qui seront nécessaires pour l'avenir". Sylvain Dalmas (responsable d'exploitation), lui, met l'accent sur la régularité des livraisons, "nous devons encore faire des progrès même si les ratios hiver/été s'améliorent". Les producteurs, eux, s'investissent, à 84%, dans la démarche "qualité sécurité environnement" établie l'année dernière. Une démarche qui doit bien sûr permettre une meilleure qualité du lait mais aussi l'amélioration de la traçabilité vis à vis de la distribution et des consommateurs et ce sur 42 critères. Pour 2007, deux nouveaux paramètres : contrôle des pulvérisateurs et analyses de sols. Reste que le paysage laitier de la zone du groupement des Trois Vallées se modifie sérieusement. Si le volume collecté reste stable (aux alentours de 84 millions de litres répartis pour 50% sur le site du Molay, le reste sur la Haute-Normandie), le nombre de points de collecte passe de 340 à 293. Il est vrai que la restructuration est largement encouragée par les aides à la cessation (700 000 litres d'ACAL sur 2006) et la nouvelle entité juridique, la société civile laitière. Le prix de base, lui, s'établit autour des 275/280 euros aux 1000 litres pour un quota moyen par producteur de 280 200 litres.Redressement de l'ultra-frais Les projets, Danone n'en manque pas avec une accentuation des efforts sur l'agriculture raisonnée. Au niveau Français, Dominique Nouvellon (responsable régional) a annoncé que la campagne devait se terminer avec une sous-réalisation de 500 000 tonnes. "La consommation de lait au foyer subit une lente érosion; l'ultra-frais s'est bien redressé pour terminer en stabilité en fin d'année dernière". Les produits Danone (26,9%) sont doublés, en terme de volume, par les marques distributeurs (30,5%), alors que les "hard-discounters" passent la barre des 20% dans les rayonnages. Outre le chapitre "Mac Do", Paul François Jubert est revenu sur les destinées de l'usine du Molay. "Depuis 1991, nous sortons plus ou moins 30 000 tonnes de produits finis avec une différence fondamentale, en 2003 nous avions encore 11 familles de produits, aujourd'hui nous en sommes à trois : desserts, brassés et crèmes aux oeufs". Impératif pour 2007, la redynamisation des marques classiques existantes (Fjord, Charles Gervais, Danette). Pour les produits "2 vaches" (agriculture biologique), la direction espère aller à 60 tonnes/semaine, contre 40 actuellement. Ulrich Freund, directeur de la division des produits laitiers du groupe, a conclu cette assemblée générale d'une manière spectaculaire en dessinant une carte de l'Allemagne laitière qui, désormais, s'oriente à fond vers la production d'énergies renouvelables (biogaz, éolien) au détriment de l'élevage.
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agriculteur Normand.

Les plus lus

KATRINE LECORNU - MARQUE GRAND FERMAGE - AGRIAL
Marque Grand Fermage : « on veut donner une image crédible et vraie de notre profession »
Katrine Lecornu est éleveuse à Nonant, dans le Bessin (14). Depuis deux ans, elle travaille avec l’équipe marketing d’Agrial sur…
Blandine Julienne, JA 61
Blandine Julienne : " J’aime gérer le relationnel et le terrain "
Blandine Julienne est installée en lait et cultures avec son conjoint Vivien à Bizou, dans le secteur de Longy-au-Perche. D’une…
ANNE MARIE DENIS PRESIDENTE FRSEA
" Forger un syndicat régional moteur d’une agriculture multiple "
Rencontre avec l’Ornaise Anne-Marie Denis, présidente de la Fdsea 61 et désormais de la Frsea Normandie. Une femme de caractère,…
JULIEN DENORMANDIE
Julien Denormandie : « Dire que l’agriculteur se moque de l’environnement, c’est un non-sens »
« Dire que l’agriculteur se moque de l’environnement, c’est un non-sens », souligne le ministre de l’Agriculture avant d’ajouter…
COOPERATIVE CREULLY ESSAI CULTURE POMMES DE TERRE
La Coop de Creully plante le cadre des pommes de terre industrielles
La Coopérative de Creully teste avec une vingtaine d’agriculteurs la production de pommes de terre industrielles. Près de 150 ha…
La nouvelle équipe de JA 61
La restauration collective épluchée en AG
Vendredi 25 septembre, les Jeunes agriculteurs étaient réunis en assemblée générale à Montabard. La nouvelle équipe avait choisi…
Publicité