Aller au contenu principal
E-mailPrintFont SizeFacebookTwitter

Machinisme agricole : la SERMA dans le giron du Groupe Lesieur

C’est effectif depuis hier. La SERMA (distributeur Fendt, Merlo et Cap Alliance notamment) dont le siège est situé à Valframbert, près d’Alençon, passe sous le giron du Mayennais Lesieur.

De gauche à droite : Didier Charles (directeur général du Groupe Lesieur), Jean-Maurice Mesnage (président du Groupe Lesieur) et Dominique Sergent (fondateur de la SERMA).
De gauche à droite : Didier Charles (directeur général du Groupe Lesieur), Jean-Maurice Mesnage (président du Groupe Lesieur) et Dominique Sergent (fondateur de la SERMA).
© TG

Fondateur de la SERMA (siège à Alençon et bases à Flers et L’Aigle), Dominique Sergent passe les rênes de son entreprise familiale à Jean-Maurice Mesnage, président du Groupe Lesieur, une autre entreprise familiale fondée en 1922 en Mayenne.

Un même ADN
Ce rapprochement s’est fait rapidement et quasi naturellement tant les deux entreprises partagent le même ADN : entreprises familiales dont les dirigeants se connaissent et s’apprécient depuis longtemps (notamment à travers Cap Alliance). Des valeurs communes autour de l’humain, de la qualité de service et de la proximité. Des secteurs mitoyens qui se ressemblent essentiellement orientés vers l’élevage. Des marques distribuées communes reconnues avec Fendt en porte-drapeau mais aussi des complémentarités avec, par exemple, la SERMA qui apporte son savoir-faire Merlo (télescopique).
Pour le Groupe Lesieur, cette croissance externe est le prolongement d’un développement continu depuis une vingtaine d’années. L’entreprise qui ne comptait qu’une base et 20 salariés en 1994 dénombre désormais 125 collaborateurs sur 9 bases maillant, en totalité ou en partie, 5 départements (Orne, Mayenne, Sarthe, Loire-Atlantique et Maine-et-Loire). Cette nouvelle configuration (55 Me de chiffre d’affaires cumulé en 2014) devrait ancrer un peu plus la marque Fendt à un territoire offrant un potentiel de quelque 1 600 tracteurs neufs par an.


125 collaborateurs sur 5 départements
En ligne de mire également, un parc moissonneuses-batteuses d’une centaine d’unités et une activité “ensileuses” qui pourrait être boostée avec la montée en puissance de la gamme Fendt. “Ce rapprochement va créer des synergies sur le matériel de récolte”, pronostique Jean-Maurice Mesnage.
A noter par ailleurs que sur le site de Flers, et à côté de Fendt, sera également distribuée la marque Valtra (propriété également d’AGCO). “Je remercie tous les clients qui, pendant 30 ans, ont fait confiance à la SERMA et m’ont fait confiance en espérant qu’elle soit reportée sur notre repreneur, le groupe Lesieur, qui partage les valeurs et les convictions qui sont les nôtres”, insiste en guise de clap de fin Dominique Sergent.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agriculteur Normand.

Les plus lus

Fermer les abattoirs, c’est tuer les éleveurs
Dimanche 7 juin 2020, le préfet de la Manche a pris la décision de fermer le dernier abattoir de la Manche, à Saint-Hilaire-du-…
MOISSON ORGE
Les orges ouvrent le bal des batteuses
Dès le milieu de la semaine dernière, les batteuses ont ouvert le bal de la moisson. Les orges, comme à leur habitude, sont les…
JA NORMANDIE
JA Normandie renouvelle son bureau
Après les élections départementales, JA Normandie a élu son nouveau bureau mardi 23 juin. Questions à Alexis Graindorge qui…
Le soja normand prend de l’ampleur
En 2019, la Région lance un appel à projets pour son plan protéines végétales. Le Soja made in Normandie (SMN), alliant, entre…
SAFER - JA NORMANDIE
Safer et JA de Normandie luttent contre l’accaparement des terres
En attendant une loi foncière, Safer et JA de Normandie s’organisent pour lutter contre le transfert opaque des terres. En 2019,…
Maltot exauce le vœu de la ruralité
Maltot, pour ceux qui ne connaissent pas, c’est son château, sa MFR et son Bœuf en fête. La commune compte 1 095 habitants, se…
Publicité