Aller au contenu principal

Manche Conseil Élevage
Maïs 2012, clé de voûte du système laitier

Pas de doute, l’ensilage cet hiver sera donc la pierre angulaire du système laitier. Explications de Loïc Lemeur, chefs de produits à Manche Conseil Élevage, « les ensilages d’herbe faits de bonne heure ont une tendance à l’humidité, d’où un faible taux de MS. Ceux effectués tardivement, après la période de mauvais temps, sont importants en volume mais d’une qualité à déterminer ». D’où l’importance d’ensiler les maïs à une date optimum, d’autant plus que le prix des concentrés n’est pas à la baisse.

Une grosse homogénéité sur les maïs. ici des plants qui ont souffert d’une implantation tardive, dans le Cotentin. (ec)
Une grosse homogénéité sur les maïs. ici des plants qui ont souffert d’une implantation tardive, dans le Cotentin. (ec)
© ec

Depuis 2010, Manche Conseil Élevage, qui va se fondre au 1er janvier dans la structure normande Littoral Normand, effectue des analyses précoces de maïs sur le terrain. Concrètement, les éleveurs ont amené aux vingt journées organisées sur le terrain  leurs pieds de maïs pour les passer à la « moulinette ». En l’occurrence un broyeur. Les échantillons son ensuite tassés dans un appareil infrarouge pour déterminer le taux de MS. « Ces analyses ont été mises en place pour répondre à la demande de nos adhérents, mais aussi d’autres producteurs, pour faire face aux différences climatologiques enregistrées depuis quelques années : des printemps précoces avec un ensemble de semis effectués en avril et des récoltes en septembre… Sauf cette année où tout le monde a souffert des mauvaises conditions d’implantation ».

1000 analyses

1000 analyses plus tard, Loïc Lemeur donne les premières estimations ; c’est d’ailleurs lui qui a mis au point le tableur incluant les températures observées dans la Manche depuis 10 ans. « Le tableur ? Simple : un maïs analysé donne un taux de MS. Suivant la source de données enregistrées, cela permet de donner une « fenêtre de tir » pour récolter au mieux ». Premier constat, les agriculteurs sont de plus en plus intéressés par cette démarche, avec un regard extérieur sur leurs cultures. « Les taux de MS observés sur tout le département vont de 17 à 30%. Cela dépend évidemment des régions. Nord, Centre et Sud ont des données différentes en termes d’ensoleillement et de pluviométrie. La zone la plus précoce ? Celles de Pontorson et la côte Ouest au niveau du Coutançais, bien que l’on note un manque de maturité des grains. Globalement, les analyses permettent de voir que les ensilages, qui ont commencé, se poursuivront jusqu’en début octobre, avec une grosse hétérogénéité sur la qualité ».L’ensilage maïs sera pourtant la clé de voûte d’un bon système de production laitière. « L’ensilage d’herbe n’est pas au top en 2012, les concentrés augmentent d’où l’intérêt de récolter au moment opportun pour assurer ses arrières

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agriculteur Normand.

Les plus lus

Six installations plutôt qu'un (des) agrandissement(s) en Normandie
Safer et JA Normandie ont réuni, samedi dernier à Petit-Caux près de Dieppe (76), les acteurs d'une opération foncière inédite…
Les organisateurs ont présenté l'affiche officielle et le programme, lundi 25 mars 2024 à Lisieux.
La foire de Lisieux de retour ce week-end du 6 et 7 avril 2024
Habituellement organisée début mai, la Foire de Lisieux revient dès le 6 et 7 avril 2024 pour cette nouvelle édition. Au…
GAGNEZ 2 PLACES POUR LE MATCH SMC - LAVAL
Jeu concours pour aller encourager votre club normand au stade d'Ornano !
Nicolas Legentil était l'hôte d'une porte ouverte allaitante, jeudi 14 mars, à Brémoy. Il a fait visiter son exploitation aux 250 invités.
[EN IMAGES] Taurillons : le Gaec Legentil expose son savoir-faire dans le Calvados
Jeudi 14 mars 2024, le Gaec Legentil a accueilli plus de 250 personnes sur son exploitation, à Brémoy, dans le Calvados, pour une…
Hervé Morin, président de la Région Normandie et Clotilde Eudier, vice-présidente de la Région en charge de l'agriculture, ont été accueillis chez Romain Madeleine, éleveur à Le Molay-Littry pour présenter le plan "reconquête de l'élevage allaitant", en présence de Nicolas Dumesnil (tout à gauche), président d'Interbev Normandie, et en présence du maire, Guillaume Bertier (au micro).
La Normandie à la reconquête de l'élevage bovin
C'est sur l'exploitation de Romain Madeleine, éleveur installé à Le Molay-Littry (Calvados) que la Région Normandie a lancé son…
Le nouveau bureau de la FNPL (Fédération nationale des producteurs de lait) a été élu. Il est présidé par Yohann Barbe, producteur dans les Vosges.
Ludovic Blin et Benoit Gavelle, deux Normands dans le bureau de la FNPL
Depuis le 9 avril 2024, en succédant à Thierry Roquefeuil, Yohann Barbe devient le nouveau président de la FNPL (Fédération…
Publicité