Aller au contenu principal

Mais il est où, le chômage ?

La filière « lin » se porte bien et personne ne s’en plaindra. Pour anticiper un plan de charge qui va monter en puissance ces prochains mois, la coopérative de Villons-les-Buissons(14) anticipe.

Henri Pomikal en discussion avec Joël Bruneau (maire de Caen et président de la communauté urbaine Caen la Mer). Le président de la coopérative linière de Villons-les-Buissons ne comprend pas cette situation et ne manque pas d’attirer l’attention des élus dès qu’il le peut sur cette incongruité sociale.
Henri Pomikal en discussion avec Joël Bruneau (maire de Caen et président de la communauté urbaine Caen la Mer). Le président de la coopérative linière de Villons-les-Buissons ne comprend pas cette situation et ne manque pas d’attirer l’attention des élus dès qu’il le peut sur cette incongruité sociale.
© TG

Le 2 novembre dernier, elle a lancé un plan de recrutement visant à constituer une 3e équipe pour son outil de teillage. « Nous avons vu défiler, pour des essais qui ont duré du 1/4 d’heure à la journée, plus d’une soixantaine de candidats, constate avec dépit Henri Pomikal (président de la coopérative), sans parler de ceux qui nous ont posé un lapin». A ces différents postes à temps plein où les femmes sont bienvenues, aucune qualification particulière n’est exigée. « Bien-sûr, il s’agit d’un job d’usine mais les conditions de travail n’ont rien de rédhibitoire». On n’est pas dans du Zola au sein de cet outil quasiment neuf : pas de lourdes charges à porter, une problématique bruit et poussière sous contrôle total, des horaires en 3 x 8...
Henri Pomikal ne comprend pas cette situation et ne manque pas d’attirer l’attention des élus dès qu’il le peut sur cette incongruité et de s’interroger : « mais ils sont où les chômeurs qui veulent travailler ?»

Pour tout renseignement contactez Camille au 02 3144 29 64
ou présentez-vous directement à la coopérative, route de Buron, 14610 Villons-les-Buissons, vous êtes le bienvenu !

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agriculteur Normand.

Les plus lus

Fossé traité : l’agriculteur ne nie pas mais regrette la procédure
Début juin, un agriculteur reçoit un appel de l’Office français de la biodiversité du Calvados pour avoir traité un fossé. Lundi…
Une éleveuse ornaise sur les marches du festival de Cannes
Jeudi 15 juillet, Anne-Cécile Suzanne, agricultrice à Mauves-sur-Huisne (61), a monté les marches du Palais des festivals à…
Pour la Préfète de l’Orne, Françoise Tahéri, Maxime Le Jeanne décrit l’équipement de l’unité de méthanisation installée en 2011 au Gaec des Fossés à Moussonvilliers dans le Perche et agrandie en 2016.
La préfète appréhende le cycle complet de la méthanisation
Sur l’invitation de la FDSEA et de JA, Françoise Tahéri, préfète de l’Orne, s’est rendue mardi 6 juillet 2021, dans l’élevage de…
Les rendements en orges sont au rendez-vous de la moisson
En date de lundi 19 juillet 2021, les organismes de collecte saluent une belle avancée dans les orges et attendent les premières…
Moisson 2021
La météo pluvieuse contrarie la collecte
Lundi 26 juillet, la collecte des orges se termine mais la pluie a stoppé l’avancement des récoltes.
Catherine Pilet-Fontaine, exploitante à Ranville, Daniel Savary, salarié et Geoffroy de Lesquen, agriculteur et vice-président de la fédération des chasseurs du Calvados.
La faune sauvage préservée grâce à la barre d’effarouchement
A Ranville, Catherine Pilet-Fontaine vient de recevoir une barre d’effarouchement, financée par la fédération des chasseurs du…
Publicité