Aller au contenu principal
E-mailPrintFont SizeFacebookTwitter

Mais il est où, le chômage ?

La filière « lin » se porte bien et personne ne s’en plaindra. Pour anticiper un plan de charge qui va monter en puissance ces prochains mois, la coopérative de Villons-les-Buissons(14) anticipe.

Henri Pomikal en discussion avec Joël Bruneau (maire de Caen et président de la communauté urbaine Caen la Mer). Le président de la coopérative linière de Villons-les-Buissons ne comprend pas cette situation et ne manque pas d’attirer l’attention des élus dès qu’il le peut sur cette incongruité sociale.
Henri Pomikal en discussion avec Joël Bruneau (maire de Caen et président de la communauté urbaine Caen la Mer). Le président de la coopérative linière de Villons-les-Buissons ne comprend pas cette situation et ne manque pas d’attirer l’attention des élus dès qu’il le peut sur cette incongruité sociale.
© TG

Le 2 novembre dernier, elle a lancé un plan de recrutement visant à constituer une 3e équipe pour son outil de teillage. « Nous avons vu défiler, pour des essais qui ont duré du 1/4 d’heure à la journée, plus d’une soixantaine de candidats, constate avec dépit Henri Pomikal (président de la coopérative), sans parler de ceux qui nous ont posé un lapin». A ces différents postes à temps plein où les femmes sont bienvenues, aucune qualification particulière n’est exigée. « Bien-sûr, il s’agit d’un job d’usine mais les conditions de travail n’ont rien de rédhibitoire». On n’est pas dans du Zola au sein de cet outil quasiment neuf : pas de lourdes charges à porter, une problématique bruit et poussière sous contrôle total, des horaires en 3 x 8...
Henri Pomikal ne comprend pas cette situation et ne manque pas d’attirer l’attention des élus dès qu’il le peut sur cette incongruité et de s’interroger : « mais ils sont où les chômeurs qui veulent travailler ?»

Pour tout renseignement contactez Camille au 02 3144 29 64
ou présentez-vous directement à la coopérative, route de Buron, 14610 Villons-les-Buissons, vous êtes le bienvenu !

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agriculteur Normand.

Les plus lus

Une bouteille de cidre par semaine éloigne la crise et sauve le verger
Il suffirait que chaque foyer normand achète une bouteille de cidre par semaine pour sauver la filière cidricole malmenée par la…
« C’est inadmissible que l’on n’arrive pas à être reçu par les ministres de l’Agriculture et des Finances »
Au moment où la filière vitivinicole cherche à négocier des aides avec le gouvernement pour sa survie, la filière cidricole…
Agneau du Gaec Le vent des marais
Un nouvel abattoir en vue ?
Fin 2018, l’abattoir de Beuvillers fermait définitivement ses portes. Un abattoir de plus qui, en stoppant son activité, a eu…
Accepter un peu d’inflation alimentaire
« Nous sommes des besogneux. On nous demande de la montée en gamme et du local avec de plus en plus de contraintes et nous…
Élodie et Baptiste Leclerc (50)
Témoignage d'Élodie et Baptiste Leclerc, éleveurs de veaux à Le Mesnilbus (50)
Élodie et Baptiste Leclerc élèvent des veaux à Le Mesnilbus (50) en intégration chez Denkavit. Âgés tous les deux de 31 ans, ils…
En attendant les JO, Éric Delaunay tire les corvidés
Dans le département, la pression corvidés se fait sentir. Pour y remédier, le tir est autorisé, même en période de confinement. À…
Publicité