Aller au contenu principal
Font Size

Conjoncture
Maîtriser ses coûts en élevage laitier : 17 fiches pour orienter votre coût alimentaire

L’équipe lait des Chambres d’agriculture de Normandie propose une revue synthétique d’une quinzaine de pistes pour l’amélioration du coût alimentaire de votre troupeau laitier.

L’évolution des structures laitières s’accompagne le plus souvent d’une augmentation des charges de structures et opérationnelles. En parallèle, les prix unitaires des intrants, engrais, aliments, continuent à progresser. La maîtrise du coût alimentaire, principal poste de charges opérationnelles en élevage, reste une base essentielle de l’efficacité économique de votre atelier laitier.L’objectif de ce document est de balayer différentes pistes techniques possibles pour évaluer celles qui conviennent le mieux à votre exploitation. Chacune fait le point sur les avantages et inconvénients de la technique évaluée, rappelle les conséquences sur la production laitière (lait et taux) de sa mise en œuvre. Ces références compilent les résultats expérimentaux connus en France jusqu’aux plus récents. Chaque thème est complété dans la mesure où cela est possible, par une évaluation économique de son application. Celle-ci concerne principalement la période d’alimentation hivernale puisque c’est bien là que les coûts alimentaires sont les plus élevés. Le principe est de vérifier si l’introduction d’une technique nouvelle apporte réellement un plus en comparaison à une situation de départ bien connue. La simulation économique est basée sur le contexte économique de l’année 2010. Elle prend en compte bien sûr l’atelier lait mais aussi ses conséquences sur l’atelier culture. Par exemple, si j’agrandis ma surface fourragère, quelles sont les conséquences économiques alors que j’aurai moins d’hectares de  cultures de vente ? Le jeu en vaut-il la chandelle ? Les thèmes qui ne s’appliquent pas à la période hivernale proposent aussi des indications chiffrées de leur intérêt.


La fiche en détail

Vous trouverez sur un recto verso maximum, l’essentiel de l’information pour les thèmes suivants :

- introduire des légumineuses en ration hivernale ;

- mélange céréales protéagineux immatures ;

- une part d’ensilage d’herbe dans la ration hivernale ;

- valoriser l’herbe d’automne ;

- produire ses protéagineux ;

- allaitement économe ;

- fourrages et concentrés pour les génisses 0-6 mois ;

- des co-produits dans les rations ;

- quelques additifs alimentaires ;

- quelle méthode pour le prix d’intérêt d’un fourrage, d’un concentré ?

- allonger la durée de pâturage sans maïs ;

- pâturer des associations RGA trèfle blanc ;


- ajuster la concentrtion PDI de la ration ;

- cultiver des fourrages en interculture ;

- utiliser le tourteau de colza ;

- moduler l’apport de concentré ;

- bien cibler son époque de vêlage.

Plus une fiche méthode pour décrire la méthode de calcul de l’évaluation économique.


Comment l’obtenir ?

Le document est disponible auprès de votre conseiller Chambre d’agriculture. Il est gratuit pour les abonnés au service d’information sur les sites des chambres d’agriculture départementale, en accès réservé et il est proposé au prix de 15 € hors taxe pour les autres pour l’envoi d’un document papier. Pour plus d’information contacter le conseiller élevage de votre Chambre d’agriculture.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agriculteur Normand.

Les plus lus

Moisson 2020 : Et si les blés redonnaient un peu d’espoir ?
Toutes les semaines, nous vous proposons de faire le point sur l’avancement des récoltes dans le Calvados, la Manche et l’Orne.…
(VIDEO) Une Lexion à tapis semi-chenillée dans le Bocage
À Villy-Bocage dans le Calvados, Thierry Bossuyt tourne avec la nouvelle Lexion 7700 qu’il a achetée en commun avec son frère.…
Julien Denormandie, ministre de l'Agriculture, curieux du contexte local
Julien Denormandie est venu visiter la ferme de François Rihouet à Périers (50) et écouter les demandes liées à plusieurs…
Requiem pour l’abattoir de Saint-Hilaire
Vendredi 10 juillet, Manuel Pringault, président du groupe Teba et patron de la société d’abattage saint-hilairien, ASH (gérante…
MC DO CONTRAT
Contrat McDo : « Je connais le prix, quelle que soit la date de sortie »
Romaric, Bernard et Françoise Anquetil élèvent des Prim’Holstein à Saint-Jean-des-Champs (50). Depuis 2007, les jeunes bovins…
Julie Bléron, gendarme référente agricole cultivée sur le milieu
Julie Bléron est référente agricole de gendarmerie depuis le mois de janvier. Sa mission est de recréer du lien entre les deux…
Publicité