Aller au contenu principal

Manche : convaincre en huit minutes

Pour favoriser la transmission d’exploitations sur le département de la Manche, La Chambre d’agriculture, les JA, le conseil départemental organisent l’Instal’dating le 18 novembre à Saint-Lô. L’occasion pour les cédants de convaincre des jeunes

© SB

Pour la 5e année, la Chambre d’agriculture reconduit l’opération Instal’
dating. Une opération qui permet de mettre en relation les futurs cédants et installés. Elle porte ses fruits puisque chaque année des résultats concluants sont enregistrés. En 2015, onze cédants à la recherche d’un futur associé ou repreneur ont participé. Face à eux, une trentaine de candidats. Ils ont été orientés en fonction de leur recherche (situation géographique, production, type d’installation). Et au terme de ces échanges, une dizaine de visites d’exploitation a été réalisée. Deux contrats de parrainage ont été formalisés. Ils devraient déboucher vers des installations effectives l’année prochaine.

Une formule intéressante
L’instal’dating permet de répondre à la politique du monde professionnel mais aussi à celle conduite par les collectivités. Le concept est simple. Les cédants présentent leur exploitation qui est susceptible d’intéresser des candidats. Tout ceci en quelques minutes et sous l’œil des organismes professionnels agricoles présents prêts à apporter leurs conseils techniques. Léon et Sylviane Lemasurier, futurs retraités, installés depuis 40 ans à Montbray, y ont participé l’année dernière. Et leur exploitation est prête à être reprise en janvier par Denis Fontaine. « C’est une formule intéressante. Il faut y aller ».

Des outils multiples
Pour transmettre son exploitation ou rechercher un associé, l’instal’dating n’est pas la seule réponse possible. D’autres outils existent comme le RDI (répertoire départ installation). D’un côté, les exploitants s’inscrivent. Ils sont une soixantaine, dont 45 nouveaux en 2016. De l’autre côté, les candidats renseignent une fiche. Ils sont 140 cette année. La mise en relation peut donc se faire. En moyenne, le RDI contribue à installer dix projets dans la Manche. Deux autres outils supplémentaires faciliter la transition à savoir le contrat de transmission et le contrat de parrainage. Le premier vise à encourager les propriétaires exploitants à transmettre leurs exploitations en louant de préférence les terres et bâtiments. Ce fut le cas pour dix cédants. Quant au second, il permet au jeune de se familiariser avec l’exploitation avant de franchir le pas. Ils sont 40 à l’avoir fait.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agriculteur Normand.

Les plus lus

Pascal Le Brun a été entendu par les adhérents des sections lait de la FDSEA et JA, représentées par Ludovic Blin, Edouard Cuquemelle et Luc Chardine.
FDSEA et JA interpellent Pascal Le Brun d'Agrial
Le 11 avril dernier, une cinquantaine d'adhérents des sections lait de la FDSEA et des JA ont rencontré Pascal Le Brun d'…
Ghislain Huette (à gauche) et Armand Prod'Homme (à droite)
"JA61, c'est avant tout une équipe"
La relève est assurée. Le lundi 15 avril 2024, Armand Prod'Homme et Ghislain Huette ont été nommés coprésidents du syndicat des…
Philippe Chesnay cultive sur 54 ha en bio du colza, de l'avoine et du trèfle principalement.
Aides de la PAC : ça ne passe toujours pas
Philippe Chesnay, agriculteur en grandes cultures, est toujours en attente d'une aide de 300 euros, qui devait lui être versée…
A Bretteville-sur-Ay, Charlène et Thomas Lebreuilly, maraichers bio, ont échangé avec le premier ministre, Gabriel Attal, en présence des responsables agricoles de la Manche.
Gabriel Attal, Premier ministre dans la Manche : "L'agriculture est une force et une chance"
Le Premier ministre, Gabriel Attal, s'est déplacé dans la Manche, samedi 27 avril, en débutant par la Foire aux bulots de…
Un projet de voie verte a été porté à connaissance d'exploitants de la Vallée de la Touques, ce qui inquiète l'association pour la protection de l'environnement de la vallée de Saint-Julien-sur-Calonne, zone inondable.
Vallée de la Touques, dans le Calvados : bientôt des cyclistes dans les champs ?
L'Association pour la protection de l'environnement de la vallée de Saint-Julien-sur-Calonne, dans le Calvados, est sur le pied…
Le festival de l'élevage revient à l'hippodrome de Vire vendredi 31 mai et samedi 1er juin 2024.
Festival de l'élevage 2024 à Vire : "le concours phare" des Prim'Holsteins en Normandie
La ville de Vire, dans le Calvados, va de nouveau accueillir son festival de l'élevage, vendredi 31 mai et samedi 1er juin…
Publicité