Aller au contenu principal

Manche : surfaces d’intérêt écologique – cultures dérobées

A compter de 2018, les SIE « cultures dérobées ou à couverture végétale », mises en place par ensemencement, suite à la récolte de la culture principale, d’un mélange au semis d’au moins deux espèces éligibles, doivent rester obligatoirement présentes pendant 8 semaines selon des dates définies pour le département dans lequel se situe le siège d’exploitation. Dans la Manche la période retenue va du 13 août au 7 octobre 2018 inclus.

Néanmoins, au vu des conditions météorologiques de ces dernières semaines, 2 cas de dérogationsindividuelles pour cas de force majeure sont possibles :

CAS 1 / Dérogation pour absence de levée des cultures dérobées, déclarées comme SIE, qui ont été semées avant le 13 août inclus,

CAS 2 / Dérogation pour non réalisation des semis de cultures dérobées au 13 août 2018. Un décalage du début de la période de présence obligatoire est possible jusqu’au 20 août. Le couvert doit lever et la période de présence obligatoire reste de 8 semaines, à compter de la nouvelle date de début.

Attention, les exploitants concernés doivent transmettre sans délai à la DDTM une modification de leurdemande PAC pour que leur demande reflète la réalité de leur exploitation.

Cette demande de modification doit être déposée AVANT LE 16 AOUT INCLUS, au moyen du formulaire de modification de la déclaration présent sur Telepac ; accompagné d'une demande individuelle de dérogation pour cas de force majeure précisant les caractéristiques du sinistre climatique (sécheresse), ses impacts sur l'exploitation (parcelles concernées, absence de levée du couvert semé, etc. ), justifiant l'absence de solutions alternatives pour respecter les obligations PAC (localisations alternatives possibles pour les cultures dérobées, autres surfaces potentiellement SIE,... et visant l'obligation de respecter un taux de 5 % de SIE sur l'exploitation).

Rappels : L’obligation de présence des SIE ne porte que sur l’atteinte des 5 % minimum exigés par la PAC.

Pendant cette période de présence, l’usage des produits phytopharmaceutiques est interdit. Les exploitations agricoles entièrement conduites en agriculture biologique sont exemptées de l’obligation de présence des SIE.

Contact : 02 33 77 52 83 ou 02 33 77 52 02 (cellule PAC)

Adresse : DDTM de la Manche – service économie agricole et des territoires – 477 boulevard de la Dollée

– BP 60355 – 50015 SAINT LO CEDEX

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agriculteur Normand.

Les plus lus

Christian et Catherine Duchemin vendent La Ferme du Val d’Odon à Alain Datin
Christian et Catherine Duchemin passent la main. Alain Datin, aussi directeur du négoce D2N, a pris la tête de La Ferme du Val d'…
L'abattoir ex-AIM renaît et abatterait jusqu’à 66 000 T de porc par an
L’avenir du site de l’abattoir de Sainte-Cécile s’écrit avec la Boucherie Saint-Michel, créée par Virginie Allaire-Arrivé et…
Un jeune agriculteur décède dans l’incendie d’un poulailler près de Sées
Mercredi 21 avril 2021, le feu s’est déclenché dans un bâtiment de volailles. L’éleveur, installé à Belfonds, dans l'Orne, est…
Inquiétude dans le Bessin après l’annonce d’un septième cas de tuberculose bovine
Les éleveurs du Bessin ont été invités à une réunion d’information sur la tuberculose bovine après la découverte d’un cas en…
BLAIREAU
Tuberculose bovine : la préfète signe l’arrêté de régulation des blaireaux
Mercredi 7 avril 2021, la préfète de l’Orne Françoise Tahéri a signé l’arrêté ordonnant les prélèvements de blaireaux dans les…
Un jeune agriculteur décède dans l’incendie d’un poulailler à Belfonds
Mercredi 21 avril, le feu s’est déclenché dans un bâtiment de volailles. L’éleveur, installé à Belfonds (61), est décédé…
Publicité