Aller au contenu principal

Marie-Hélène Allix, meilleure présentatrice

FAN a organisé dans le cadre du Festival de l’élevage une animation à destination des jeunes. Dimanche matin, pas moins de 38 ados et adultes de moins de 25 ans, ont présenté des animaux. Marie-Hélène Allix décroche le titre.

© SB

Dimanche dernier, pour la 3e année, FAN (futurs architectes de la normande), présidée par Aurore Duquesne, a organisé une animation à destination des jeunes. L’exercice consistait à présenter des animaux pour les jeunes âgés de 10 à 25 ans. Dans le dernier carré, se sont retrouvés Louis-Marie Lerouxel et Julie Hélaine pour les moins de 18 ans, et Marie-Hélène Allix et Léa Cottebrune pour les plus de 18 ans. A la fois, « la maitrise, la puissance, la technique et la sobriété » sont les critères de notation comme l’explique Charles Delalande, animateur de la race Prim’Holstein. Ce n’est pas un exercice uniquement masculin. De nombreuses filles ont participé au concours. « Ce n’est pas une question de force, c’est une question de rapport entre l’animal et le jeune » précise un éleveur. L’œil du présentateur, la confiance qu’il incarne et qu’il transmet à l’animal sont importants. Au final, Marie-Hélène Allix a remporté le titre 2016. Elle a amené sur le ring « Laitière », une vache de Vincent L’honneur de Airel. Lors de ce week-end, elle a également conduit des animaux de l’exploitation familiale, dirigée par Laurent Allix installé à Carantilly. Agée de 21 ans, elle s’intéresse à la présentation d’animaux depuis plus de cinq ans. Dans le cadre de sa formation, elle est partie en stage au Québec, un lieu où elle a affirmé sa passion. « J’adore présenter des vaches. Du moment où j’ai des vaches entre les mains, ça va » conclut-elle. Et d’ici quelques jours, elle reprendra le chemin du Québec pour présenter de nouveaux animaux. Son rêve serait de travailler dans la génétique ou d’organiser des concours.Avec près de 40 candidats à ce concours, la présidente de FAN, Aurore Duquesne se dit ravie. Signe que la relève est assurée.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agriculteur Normand.

Les plus lus

Implantation de la sucrerie AKS à Rouen : un château en Espagne ?
Où en est le projet d’implantation d’une méga sucrerie par une société dubaïote, sélectionnée par Haropa Port sur appel à…
Le Gaec Lorin-Barbot prévoit de toujours produire du lait en 2032
Le Gaec Lorin-Barbot de Les Cresnays (sud Manche) prévoit de toujours produire du lait d’ici dix ans. Pour autant, les…
Zéro glyphosate ou le défi impossible en Normandie ?
Peut-on se passer du glyphosate ? Depuis 2019, cette vaste question a été travaillée via le plan « transition glyphosate…
PAC 2023-2027 : le nouveau système de suivi du parcellaire est « vraiment intrusif »
Dans le cadre de la future programmation de la Politique agricole commune (PAC) qui entrera en vigueur en janvier 2023, la…
Tuberculose bovine dans l'Orne : le point sur la prophylaxie 2022-2023
La campagne de prophylaxie tuberculose bovine a repris le 1er novembre 2022 dans l’Orne. Elle se terminera le 31 mai 2023. Cette…
Philippe Leprince, directeur de l’OP Bovins d’Agrial : « Transformer la décapitalisation en atout »
En octobre 2022, l’OP Bovins d’Agrial a organisé sa « Journée puissance viande » dans le pays du granit, à Saint-Michel-de-…
Publicité