Aller au contenu principal
E-mailPrintFont SizeFacebookTwitter

Marie-Hélène Allix, meilleure présentatrice

FAN a organisé dans le cadre du Festival de l’élevage une animation à destination des jeunes. Dimanche matin, pas moins de 38 ados et adultes de moins de 25 ans, ont présenté des animaux. Marie-Hélène Allix décroche le titre.

© SB

Dimanche dernier, pour la 3e année, FAN (futurs architectes de la normande), présidée par Aurore Duquesne, a organisé une animation à destination des jeunes. L’exercice consistait à présenter des animaux pour les jeunes âgés de 10 à 25 ans. Dans le dernier carré, se sont retrouvés Louis-Marie Lerouxel et Julie Hélaine pour les moins de 18 ans, et Marie-Hélène Allix et Léa Cottebrune pour les plus de 18 ans. A la fois, « la maitrise, la puissance, la technique et la sobriété » sont les critères de notation comme l’explique Charles Delalande, animateur de la race Prim’Holstein. Ce n’est pas un exercice uniquement masculin. De nombreuses filles ont participé au concours. « Ce n’est pas une question de force, c’est une question de rapport entre l’animal et le jeune » précise un éleveur. L’œil du présentateur, la confiance qu’il incarne et qu’il transmet à l’animal sont importants. Au final, Marie-Hélène Allix a remporté le titre 2016. Elle a amené sur le ring « Laitière », une vache de Vincent L’honneur de Airel. Lors de ce week-end, elle a également conduit des animaux de l’exploitation familiale, dirigée par Laurent Allix installé à Carantilly. Agée de 21 ans, elle s’intéresse à la présentation d’animaux depuis plus de cinq ans. Dans le cadre de sa formation, elle est partie en stage au Québec, un lieu où elle a affirmé sa passion. « J’adore présenter des vaches. Du moment où j’ai des vaches entre les mains, ça va » conclut-elle. Et d’ici quelques jours, elle reprendra le chemin du Québec pour présenter de nouveaux animaux. Son rêve serait de travailler dans la génétique ou d’organiser des concours.Avec près de 40 candidats à ce concours, la présidente de FAN, Aurore Duquesne se dit ravie. Signe que la relève est assurée.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agriculteur Normand.

Les plus lus

Une bouteille de cidre par semaine éloigne la crise et sauve le verger
Il suffirait que chaque foyer normand achète une bouteille de cidre par semaine pour sauver la filière cidricole malmenée par la…
John Deere : le premier 8R sur les routes du pays d’Auge
Les établissement Ruaux ont vendu et livré le premier tracteur John Deere 8R/370 en Normandie. Visite complète au champ.
MARC BUON ET SA FILLE JULIE
Marc revit et fait sa rééducation en allant voir ses vaches
Agriculteur à Loucelles, ancien président de la FDSEA du Calvados et ancien vice-président de la Safer Normandie, Marc Buon est…
« C’est inadmissible que l’on n’arrive pas à être reçu par les ministres de l’Agriculture et des Finances »
Au moment où la filière vitivinicole cherche à négocier des aides avec le gouvernement pour sa survie, la filière cidricole…
Agneau du Gaec Le vent des marais
Un nouvel abattoir en vue ?
Fin 2018, l’abattoir de Beuvillers fermait définitivement ses portes. Un abattoir de plus qui, en stoppant son activité, a eu…
Élodie et Baptiste Leclerc (50)
Témoignage d'Élodie et Baptiste Leclerc, éleveurs de veaux à Le Mesnilbus (50)
Élodie et Baptiste Leclerc élèvent des veaux à Le Mesnilbus (50) en intégration chez Denkavit. Âgés tous les deux de 31 ans, ils…
Publicité