Aller au contenu principal
Font Size

Il faut changer le négoce
Maurice Angot : ”Diminuer les prix, augmenter le revenu”

Un nouveau concept de distribution vient de voir le jour. Maurice Angot joue la carte de la distribution directe, proposant des prix attractifs en appro.

“Mon concept de distribution permet aux agriculteurs des économies allant jusqu’à 30% sur certains produits”.
“Mon concept de distribution permet aux agriculteurs des économies allant jusqu’à 30% sur certains produits”.
© E.C.
Maurice Angot, le négoce ? Il le connaît comme sa poche. Depuis plus de 20 ans, il propose aux agriculteurs toute une palette de services d’approvisionnement et de semences. Le 20 novembre dernier, notre homme a ouvert sa société, basée à Saint-Clair sur Elle, liée à un nouveau concept de distribution. Prestation de services “Mon but, c’est de proposer aux exploitants agricoles des semences, phytos, engrais, céréales, bref tout ce qui concerne l’approvisionnement,directement”. Maurice Angot joue donc la prestation de services à la carte, “en fait je propose à certains distributeurs la mise en marché complète d’une gamme qu’ils me confient. Mon rôle ? J’effectue la mise en relation entre l’agriculteur et le distributeur avec un suivi technique et une facture allègée”. Concrètement, le système est basé sur le relationnel. “Je souhaite travailler avec tous les groupes organisés tels que les Cuma, GVA ou encore syndicalisme”. Réunion à la maison Afin de s’adresser à un maximum de personnes, Maurice Angot organise directement des réunions chez un agriculteur qui, lui-même, en invite d’autres (12 à 15 personnes). “Chaque agriculteur-organisateur recevra d’ailleurs un cadeau de remerciement”. Notre spécialiste de l’appro est persuadé que ce nouveau concept de vente peut s’imposer en agriculture. “C’est la meilleure solution entre les commandes sur Internet, certes attractives, mais parfois décevantes à la réception, et la distribution classique qui, en raison de ses structures, doit dégager plus de marge. D’ailleurs, cette distribution traditionnelle bloque parfois l’accessibilité aux nouveaux produits”. Maurice Angot va plus loin, “le monde agricole évolue, la distribution doit faire de même. Le concept que je développe répond aux besoins d’avenir des agriculteurs désirant augmenter leur revenu par la réduction de leurs charges et une meilleure valorisation de leur production céréalière”. “Agri-Appro-Services” est né et entend bien jouer un rôle dans la distribution de l’appro. *Agri-Appro-Services St Clair sur Elle Tel/fax : 02 33 05 80 06
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agriculteur Normand.

Les plus lus

Moisson 2020 : Et si les blés redonnaient un peu d’espoir ?
Toutes les semaines, nous vous proposons de faire le point sur l’avancement des récoltes dans le Calvados, la Manche et l’Orne.…
Julien Denormandie, ministre de l'Agriculture, curieux du contexte local
Julien Denormandie est venu visiter la ferme de François Rihouet à Périers (50) et écouter les demandes liées à plusieurs…
Un pick-up lin conçu par la SAMA voit le jour
L’agriculture devra se passer du glyphosate d’ici quelques années. Les producteurs de lin anticipent l’arrêt de l’herbicide,…
Requiem pour l’abattoir de Saint-Hilaire
Vendredi 10 juillet, Manuel Pringault, président du groupe Teba et patron de la société d’abattage saint-hilairien, ASH (gérante…
Julie Bléron, gendarme référente agricole cultivée sur le milieu
Julie Bléron est référente agricole de gendarmerie depuis le mois de janvier. Sa mission est de recréer du lien entre les deux…
L’hétérogénéité des orges se confirme
Toutes les semaines, nous vous proposons de faire le point sur l’avancement des récoltes dans le Calvados, la Manche et l’Orne.…
Publicité