Aller au contenu principal

Max Vié (Président de l'Organisation des Producteurs Normandie Centre (OPNC)) : « l'OPNC redessine ses frontières »

Max Vié, Président de l'Organisation des Producteurs Normandie Centre (OPNC) fait le point sur la situation de l'OP et sur les dernières évolutions.

© DE



>> Où en est l'OPNC ?
L'Organisation des Producteurs  Normandie Centre (OPNC) est une organisation de producteurs comportant 500 adhérents,  composée de 6 associations de 5 départements (Orne, Manche, Sarthe, Eure et Eure-et-Loir).
L'OPNC a connu une année 2015 mouvementée. 300 adhérents de l'OPNC s'étaient engagés dans une action en justice  à l'encontre du groupe Lactalis afin de faire valoir le non-respect du contrat. Une procédure de médiation entre l'OPNC et le groupe Lactalis a eu lieu avant le recours juridique. Cette procédure a donné lieu à un 1er accord en juin 2015. A la suite de cette première étape, l'OPNC est venue dans chacun des 5 départements expliquer les éléments de l'accord et la suite à donner. Nous essayons d'avoir de la proximité avec chacun de nos adhérents et surtout dès qu'un changement ou une avancée a lieu, nous organisons des réunions de terrains afin d'en avertir chacun de nos adhérents. Nous communiquons également les avancées, par lettre d'information, à nos adhérents qui ont bien voulu nous transmettre leur mail. C'est un moyen très pratique, rapide et gratuit pour garder un contact régulier avec nos adhérents.Après la signature du 1er accord, 7 mois se sont écoulés et 6 réunions de négociation avec le groupe Lactalis ont eu lieu. Devant la difficulté de trouver des compromis permettant de mettre d'accord les deux parties, une nouvelle réunion de médiation entre l'OPNC et le groupe Lactalis a eu lieu sous l'égide des médiateurs.
Un accord de médiation a été signé entre le groupe Lactalis et l'OPNC le 23 février dernier. Cet accord est confidentiel, je ne peux donc pas vous le dévoiler. Tout ce que je peux vous dire, c'est que l'OPNC est satisfaite de cet accord. Bien sûr,  il nous reste beaucoup de travail, mais nous estimons avoir inscrit dans le marbre les bases permettant de sécuriser les futures négociations.Un avenir proche nous dira si nous avons raison !


>> Pourquoi ouvrir vos frontières ?
Le groupement de l'Orne adhérent à l'OPNC (OPLO) a souhaité ouvrir ses frontières à l'ensemble des départements limitrophes notamment le Calvados et la Mayenne. L'objectif de ce nouveau périmètre est  de poursuivre la massification des producteurs Lactalis au sein des OP. Nous  savons tous que le seul moyen de peser dans les négociations demain est de fédérer l'ensemble des producteurs Lactalis au sein des OP. Nous n'avons pas d'autres moyens, les producteurs Lactalis doivent en prendre conscience et adhérer à l'OP de leur choix.Afin de faciliter ce regroupement de producteurs Lactalis au sein des OP, nous avons souhaité ouvrir nos frontières.

>> Quel projet avez-vous pour l'avenir ?
Nous souhaitons continuer de fédérer les producteurs Lactalis au sein de l'OPNC. Nous pensons également qu'une association d'organisation de producteurs reconnue regroupant les OP Lactalis de territoire ayant des dynamiques communes pourrait permettre d'améliorer l'efficacité des négociations.
L'année 2016 est une année importante pour l'OPNC, elle l'est aussi pour le groupe Lactalis, puisque nous devons négocier un nouveau contrat-cadre qui devra être en application à la fin de l'année.Je vous donne donc rendez-vous fin 2016 pour faire le point !
Contact: opnclactalis@gmail.com

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agriculteur Normand.

Les plus lus

TUBERCULOSE BOVINE
Tuberculose bovine : quatre cas confirmés dans le Calvados
Le Groupement de défense sanitaire confirme, ce mardi 23 février 2021, la détection de quatre cas de tuberculose bovine. Plus de…
TUBERCULOSE BOVINE LESSAY
Canton de Lessay : 200 animaux à abattre
Après quatre cas dans le Calvados, un cas de tuberculose bovine a été détecté fin février dans le canton de Lessay au sein d’un…
Graindorge, bâtiments de la future fromagerie
Graindorge mise sur le camembert AOP fermier et bio
La fromagerie Le Clos de Beaumoncel est en cours de finalisation à Camembert (61). Fruit d’un partenariat entre E. Graindorge et…
ETA GIFFARD - EPANDAGE
Terra Variant 585 cherche hectares où s’épandre
À l’automne, Denis Giffard, entrepreneur de travaux agricoles à Tournebu (14), a troqué l’une de ses arracheuses intégrales à…
ORNE - CERTIFICATION HVE
HVE : le label met un pied dans l’Orne
La Chambre d’agriculture de Normandie a invité les agriculteurs à s’informer sur le label HVE au cours de trois réunions dans l’…
ABATTOIR TEBA
L'abattoir de Saint-Hilaire vendu à Teba
En décembre 2020, les élus de la communauté d’agglomération Mont-Saint-Michel Normandie avaient décidé de mettre fin à l’activité…
Publicité