Aller au contenu principal

Betterave
Maxtron 620, une arracheuse intégrale respectueuse de la structure du sol

C’est non loin de la sucrerie de Cagny (14) qu’une quarantaine d’entrepreneurs de la région a assisté à la démonstration de la nouvelle arracheuse automotrice Grimme Maxtron 620 organisée par la Sama.

6 rangs, 22 tonnes de trémie, 490 cv sous le capot, sur le papier, la Maxtron 620 impressionne par ses mensurations et ses capacités ; mardi 20 novembre dernier, par une météo maussade, les entrepreneurs présents à la démonstration Grimme organisée à Banneville la Campagne ont pu la découvrir à l’œuvre dans une des dernières parcelles de betteraves de la région.
Equipée de chenilles en caoutchouc à l’avant et d’un double train de roues à l’arrière, la Maxtron assure une forte traction même en condition difficile tout en respectant la structure des sols (900g/cm2 trémie pleine).
Sept tâteurs à réglage automatique assurent le contrôle de profondeur et la hauteur de coupe des scalpeurs ; les socs à disques Opell à système de balancement latéral entraînés hydrauliquement procurent un arrachage optimal même en rangs inégaux.
Particularité, le système de broyage des feuilles “Inline” dépose entre les rangs les feuilles dont le recouvrement par la terre issue du criblage limite les pertes d’azote, facilite la reprise rapide derrière le chantier (sans nécessiter d’enfouissage) et autorise les aller retour lors de la récolte. Le nettoyage est assuré par le système “Optiflow” qui compte treize rouleaux où les betteraves sont traitées en douceur sur toute la largeur de travail avant leur acheminement dans la trémie conique équipée d’un mécanisme de réduction de hauteur de chute.
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agriculteur Normand.

Les plus lus

Fossé traité : l’agriculteur ne nie pas mais regrette la procédure
Début juin, un agriculteur reçoit un appel de l’Office français de la biodiversité du Calvados pour avoir traité un fossé. Lundi…
Une éleveuse ornaise sur les marches du festival de Cannes
Jeudi 15 juillet, Anne-Cécile Suzanne, agricultrice à Mauves-sur-Huisne (61), a monté les marches du Palais des festivals à…
Pour la Préfète de l’Orne, Françoise Tahéri, Maxime Le Jeanne décrit l’équipement de l’unité de méthanisation installée en 2011 au Gaec des Fossés à Moussonvilliers dans le Perche et agrandie en 2016.
La préfète appréhende le cycle complet de la méthanisation
Sur l’invitation de la FDSEA et de JA, Françoise Tahéri, préfète de l’Orne, s’est rendue mardi 6 juillet 2021, dans l’élevage de…
Les rendements en orges sont au rendez-vous de la moisson
En date de lundi 19 juillet 2021, les organismes de collecte saluent une belle avancée dans les orges et attendent les premières…
Moisson 2021
La météo pluvieuse contrarie la collecte
Lundi 26 juillet, la collecte des orges se termine mais la pluie a stoppé l’avancement des récoltes.
Catherine Pilet-Fontaine, exploitante à Ranville, Daniel Savary, salarié et Geoffroy de Lesquen, agriculteur et vice-président de la fédération des chasseurs du Calvados.
La faune sauvage préservée grâce à la barre d’effarouchement
A Ranville, Catherine Pilet-Fontaine vient de recevoir une barre d’effarouchement, financée par la fédération des chasseurs du…
Publicité