Aller au contenu principal
Font Size

Mesurer les risques pour éviter les accidents

Le 27 mai dernier, huit agriculteurs se sont formés à la conduite d’engins en toute sécurité et aux risques encourus. Une formation dispensée par la MSA et Groupama.

© SB

La conduite de machines agricoles de plus en plus volumineuses fait émerger de nouveaux risques. “Pour répondre aux problématiques d’accidents sur les exploitations, nous avons organisé avec nos partenaires une session de formation” explique Rodolphe Lormelet, président des JA sur le canton de Falaise / Morteaux. Le 27 mai, Emmanuel Vilault, formateur, s’est déplacé sur l’exploitation du président pour dispenser de précieux conseils, à la demande de la MSA, et avec le concours de Groupama. Place à l’aspect théorique le matin, et exercice pratique l’après-midi. “C’est une journée d’expérimentation” précise Rodolphe Lormelet. Elle pourrait donner lieu à d’autres sessions sur d’autres cantons si des jeunes étaient intéressés. Mais c’est aussi l’occasion pour les jeunes de se retrouver ensemble et “créer une dynamique sur les cantons” souligne l’exploitant.
Au cours de cette journée, seul Rodolphe Lormelet était titulaire du CACES (Certificat d’aptitude à la conduite en sécurité), certificat qui permet de valider pour l’essentiel la conduite d’engins de manutention. Par conséquent, les règles évoquées par le formateur n’étaient pas inutiles. “Ce sont des thèmes spécifiques au monde agricole, exploitant et salarié” précise Marie-Pierre Dupont, conseillère en prévention de la MSA. La conduite des machines, la prévention des risques, le document unique ont été les sujets évoqués. Groupama représentée par Thierry Morel en charge de la prévention a rappelé les règles de la circulation sur la voie publique, le Code de la route, la signalisation, et l’utilisation des quads. “Même si ces réglementations ne sont pas nouvelles, il est important de les rappeler régulièrement” affirme Marie-Pierre Dupont. Les intervenants sont également revenus sur la notion d’entraide et de bénévolat sur la ferme.

Auprès des lignes électriques
Autre risque : le travail auprès des lignes électriques aériennes. Pour certaines activités agricoles, cela est inévitable. Cela représente sans aucun doute des risques élevés avec des conséquences qui peuvent être dramatiques. “Pour éviter tout accident, le respect des distances de sécurité est essentiel” martèle Marie-Pierre Dupont.
À noter que le risque machinisme est à l’origine de près d’un accident de travail sur cinq et touche toutes les activités qu’elles soient agricoles, viticoles forestières ou d’espaces verts.
Au niveau des JA, d’autres formations sont envisagées comme sur le canton de Lisieux où les TMS (Troubles musculo-squelettiques) seront évoqués.

Focus sur le télescopique
En début d’après-midi, les stagiaires ont mis en pratique les règles de sécurité évoquées par Emmanuel Vilault. Le premier à s’y lancer, c’est Alex, le plus jeune du groupe. L’exercice consistait à déposer une charge sur des plots selon un parcours avec le télescopique, et revenir en marche arrière au point de départ.
À sa descente, le formateur a pris le temps de faire un débriefing. Pour lui, il est essentiel de “bien connaître le matériel, tester les commandes avant de partir”. La vigilance reste de mise vu le nombre d’angles morts sur cette machine. “J’ai pensé mettre un troisième rétro”, souligne Rodolphe Lormelet. Quant à la dépose de la palette sur les plots, “il faut décomposer le mouvement : approcher, lever la charge, avancer et positionner la charge”. Et bien sûr, pour descendre du télescopique, “il faut le faire en marche arrière. C’est un confort au niveau du dos” insiste Emmanuel Vilault.
“C’est très intéressant comme formation”, indique Mathilde Vermes, stagiaire au cours de cette journée. “Cela permet de mettre en pratique et de rappeler les principales règles. On en apprend toujours, et parfois des choses auxquelles on ne pense pas” conclut-elle.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agriculteur Normand.

Les plus lus

Moisson 2020 : Et si les blés redonnaient un peu d’espoir ?
Toutes les semaines, nous vous proposons de faire le point sur l’avancement des récoltes dans le Calvados, la Manche et l’Orne.…
Julien Denormandie, ministre de l'Agriculture, curieux du contexte local
Julien Denormandie est venu visiter la ferme de François Rihouet à Périers (50) et écouter les demandes liées à plusieurs…
Un pick-up lin conçu par la SAMA voit le jour
L’agriculture devra se passer du glyphosate d’ici quelques années. Les producteurs de lin anticipent l’arrêt de l’herbicide,…
Requiem pour l’abattoir de Saint-Hilaire
Vendredi 10 juillet, Manuel Pringault, président du groupe Teba et patron de la société d’abattage saint-hilairien, ASH (gérante…
Julie Bléron, gendarme référente agricole cultivée sur le milieu
Julie Bléron est référente agricole de gendarmerie depuis le mois de janvier. Sa mission est de recréer du lien entre les deux…
L’hétérogénéité des orges se confirme
Toutes les semaines, nous vous proposons de faire le point sur l’avancement des récoltes dans le Calvados, la Manche et l’Orne.…
Publicité