Aller au contenu principal

Maïs ensilage
Mieux visualiser le résultat de votre analyse pour mieux l’interpréter

Suite à l’important travail réalisé par le laboratoire du LANO à Saint-Lô (50) depuis un an autour de son rapport d’analyse de valeur alimentaire d’un ensilage de maïs, pour tenir compte des dernières évolutions des équations alimentaires proposées par l’INRA et de compléter ce rapport de différents critères développés par l’INRA ou ARVALIS, vous trouverez dès cet automne une appréciation visuelle des paramètres analysés ou calculés.

.
.
© S. Leitenberger

Nous vous proposons dans cet article, dans un premier temps de vous rappeler la définition de ces 3 colonnes “faible, normal et élevé”, et ensuite de vous préciser l’interprétation de ces 3 colonnes.

Des paramètres de dispersion pour déterminer les 3 colonnes
A partir de la base de données du LANO, réunissant les résultats de plus de 8 500 analyses d’ensilage de maïs sur 6 années (de 2003 à 2008), chaque série de paramètre a été séparée par 2 valeurs statistiques de dispersion : le premier quartile (Q1), qui sépare les 25 % inférieures des données de la série, et troisième quartile (Q3), qui sépare les 75 % inférieures des données de la série.
Par déduction, la colonne “NORMAL” regroupe 50 % des maïs ensilages normands de la base de données. Ces derniers se caractérisent pas une valeur de matière sèche (MS) comprise entre 30,2 et 25,6 %, une teneur en matières minérales entre 32 et 39 g/kg de MS, une teneur en MAT entre 67 et 76 g/kg de MS, et ainsi de suite pour l’ensemble des paramètres présentés dans le tableau joint.
La borne supérieure de la colonne “FAIBLE” est alors déterminée par la valeur du 1er quartile, et la borne inférieure de la colonne “ÉLEVÉ” par la valeur du 3e quartile. Pour améliorer la dispersion des données à l’intérieur des 3 colonnes, 3 sous classes ont été déterminées à partir de l’écart interquartile (Q3-Q1).

Une appréciation visuelle “faible, normal et élevé”, intéressante selon le paramètre
Ce travail de visualisation a d’abord pour objectif de vous faciliter le travail en repérant rapidement les différents paramètres de votre analyse de maïs en dehors de la référence “normale”.
Mais n’oubliez pas qu’un paramètre peut être considéré comme élevé visuellement, mais peut être un atout pour le rationnement de votre troupeau. Je prendrai comme exemple les valeurs phosphore et calcium, une valeur élevée pour ces 2 paramètres est une chance pour réduire la complémentation minérale de vos animaux. Ce constat peut être également vrai avec un paramètre considéré comme faible visuellement. Une valeur UEL faible correspond bien à un maïs à encombrement réduit, et donc à  la possibilité d’ingestion plus importante.
A l’opposé une dMO faible traduit un maïs peu digestible, sans doute avec une teneur en lignine élevée. Et un maïs avec une teneur amidon élevée nécessite d’être attentif en ration simple ensilage de maïs et concentrés pour ne pas dépasser les 25 à 28 % d’amidon d’objectif par kilo de MS dans la ration à proposer à vos animaux.
Si vous souhaitez des compléments sur ce nouveau résultat d’analyse maïs ensilage du LANO, n’hésitez pas à en parler avec votre conseiller d’élevage.
Thierry JEULIN
Chambre d’Agriculture de l’Orne
Pour le groupe régional Ingénieurs Lait Chambres d’agriculture et Contrôles laitiers

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agriculteur Normand.

Les plus lus

circulation engins agricoles
Il manque 50 cm pour la circulation des engins agricoles
La circulation des tracteurs et autres engins agricoles en zones périurbaines ou en cœur de bourg devient de plus en plus…
Aurélie Cauchard au Meilleur pâtissier
Aurélie Cauchard sélectionnée au Meilleur pâtissier
Agricultrice à Savigny (centre Manche), Aurélie Cauchard est montée à Paris pour tenter une nouvelle aventure. Elle sera dès ce…
Éric Hatteville, Philippe Marie et Ludovic Blin, respectivement responsables lait pour les FDSEA 61, 14 et 50/région.
« La situation des producteurs de lait est alarmante »
La FRSEA de Normandie a convié la presse, lundi 20 septembre 2021, dans l’exploitation de Thomas Pelletier et Philippe Marie,…
Visite Xavier Bertrand - 61
Xavier Bertrand prend les agriculteurs aux tripes
Le président des Hauts-de-France a rencontré une poignée d’agriculteurs samedi 9 octobre 2021 à la foire Saint-Denis à Montilly-…
association Cultures partagées
Le monde agricole soutient les jardins amateurs
L’association Cultures partagées, créée par Agrial, le Crédit agricole de Normandie et la Safer de Normandie, a financé l’achat d…
Jalma en copropriété du Gaec de la Bissonnière (72) et du Gaec Lahaye (14) devient la championne adulte et la réserve de la grande championne.
La Manche s’impose sur les podiums du Space
Le Space à Rennes reste un lieu prisé par les professionnels de l’agriculture, les éleveurs et les délégations étrangères. Une…
Publicité