Aller au contenu principal
E-mailPrintFont SizeFacebookTwitter

Pallier au manque de fourrages
Mise en place d'un numéro vert "Manche Solidarité Sécheresse"

Lors d'une conférence de presse commune, la FDSEA et la Chambre d'Agriculture ont indiqué qu'ils mettaient en place toute une série de mesures, à destination de tous les agriculteurs du département, pour pallier au manque de fourrages. Un numéro vert peut être appelé dès lundi : le 0810 600 512. Une déclinaison de ce que la FDSEA avait mis en place pour ses adhérents, voici plus d'un mois.

Malgré les pluies récentes, le manque de fourrage pour les vaches laitières notamment se fait cruellement sentir dans la Manche
Malgré les pluies récentes, le manque de fourrage pour les vaches laitières notamment se fait cruellement sentir dans la Manche
© ec

 

Les éleveurs subissent une deuxième année de sécheresse consécutive. Après peu de pluie tombée durant l’hiver, la pousse d’herbe précoce a vite été stoppée en mai, tandique les stocks fourragers sont très faibles dans bon nombre d’élevages, les plus herbagers notamment. Quoi qu’il arrive maintenant, les cultures et les plantes fourragères étant confrontées à un stress hydrique exceptionnel à une période végétative majeure, les agriculteurs de la Manche devront faire face à une perte irréversible d’un potentiel de production important.A année exceptionnelle, mesures d’anticipation exceptionnelles pour tous les agriculteurs.Résolument attachées à la solidarité professionnelle, la Chambre d’agriculture et la FDSEA de la Manche en appellent à la responsabilité de tous et mettent en oeuvre avec leurs partenaires volontaires un plan d’accompagnement « Manche Solidarité Sécheresse », incluant informations techniques et coordination des offres/demandes de pailles. De soncoté le gouvernement annonce les premières mesures nationales.

Approvisionnement en paille

 

 

Pour cette année 2011, l’approvisionnement en fourrages constitue le problème n°1 dans la Manche. La priorité est donc d’accélérer l’organisation départementale de la solidarité entre les filières pour que toute la paille disponible soit accessible pour tous les éleveurs du département dans des conditions économiques acceptables. Depuis 2010, la FDSEA de la Manche a mis en place une contractualisation entre la Manche et l’Eure, accessible à ses adhérents qui peuvent ainsi bénéficier d’un approvisionnement en paille de qualité au moindre coût, 95 €/T cette année, grâce à un engagement pluri-annuel entre les départements. Cette opération profite indirectement à tous les éleveurs en incitant à une moralisation du marché de la paille. Face à la situation exceptionnelle de cette année et en s’appuyant sur la réussite de cette opération en 2010, sur l’expertise du réseau des FDSEA/FNSEA, la Chambre d’agriculture et la FDSEA de la Manche s’associent pour la recherche des tonnages supplémentaires dans d’autres départements de façon à pouvoir proposer une solution d’approvisionnement, au moins partielle, à tous les agriculteurs du département. Le prix livré dans les exploitations de la Manche sur cet approvisionnement dépendra de l’origine de la paille, du prix départ et des coûts de transport. Néanmoins, l’objectif est que ce prix reste proche de celui des années précédentes.
Les modalités techniques et le cadre financier de cette opération de solidarité (contrat, prix d’achat, etc.) seront précisés lors des contacts téléphoniques.

Cette opération, qui nécessite des moyens importants, mobilise les forces des deux partenaires pour le compte de tous les agriculteurs du département.

 

 

 

 

 

Numéro Azur « Manche Solidarité Sécheresse » :

 

0810 600 512

 

Un numéro de téléphone unique et des conseillers à votre écoute pour répondre aux questions techniques en partenariat avec Manche Conseil Elevage  :
Recensement des besoins en paille, Conseils, implantation de fourrages et cultures dérobées d’été, utilisation de la paille dans l’alimentation du troupeau, examen les solutions de substitution à l’ensilage de maïs; Ecoute des autres préoccupations.

 

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agriculteur Normand.

Les plus lus

ELISE HEBERT
« Si je n’essaie pas, je serai déçue »
Anxieuse, mais bosseuse, Élise Hébert, 22 ans, est salariée de l’entreprise de travaux agricoles Vandecandelaère, à Saint-Manvieu…
MARC BUON ET SA FILLE JULIE
Marc revit et fait sa rééducation en allant voir ses vaches
Agriculteur à Loucelles, ancien président de la FDSEA du Calvados et ancien vice-président de la Safer Normandie, Marc Buon est…
Une bouteille de cidre par semaine éloigne la crise et sauve le verger
Il suffirait que chaque foyer normand achète une bouteille de cidre par semaine pour sauver la filière cidricole malmenée par la…
John Deere : le premier 8R sur les routes du pays d’Auge
Les établissement Ruaux ont vendu et livré le premier tracteur John Deere 8R/370 en Normandie. Visite complète au champ.
Élodie et Baptiste Leclerc (50)
Témoignage d'Élodie et Baptiste Leclerc, éleveurs de veaux à Le Mesnilbus (50)
Élodie et Baptiste Leclerc élèvent des veaux à Le Mesnilbus (50) en intégration chez Denkavit. Âgés tous les deux de 31 ans, ils…
Agneau du Gaec Le vent des marais
Un nouvel abattoir en vue ?
Fin 2018, l’abattoir de Beuvillers fermait définitivement ses portes. Un abattoir de plus qui, en stoppant son activité, a eu…
Publicité