Aller au contenu principal

Contrôle Laitier
Mise en place d’un robot ? suivi indispensable !

Une cinquantaine de personnes ont assisté vendredi dernier à une première sur les robots de traite, en l’occurrence une réunion sur leur suivi approfondi, avec la participation de Vincent Corbet (Institut de l’Élevage) et Christophe Février, spécialiste de la question au CL 50. Les sujets abordés ont été nombreux : difficultés rencontrées dans les élevages équipés d’un robot, l’accompagnement lors de la mise en place, la stratégie à prendre en compte par rapport au pâturage ou encore l’adaptation des méthodes d’intervention en matière de qualité du lait et la gestion des traitements mammaires.

Une cinquantaine de personnes présentes (producteurs, représentants des fabricants) vendredi dernier à Saint-Lô.
Une cinquantaine de personnes présentes (producteurs, représentants des fabricants) vendredi dernier à Saint-Lô.
© EC

Laurent Hédou, directeur adjoint du CL 50, souligne à l’issue de la réunion, « sur le suivi, il y a du travail à faire. Un robot, c’est 60/80 vaches traites par jour, soit 1800 à 2000 l. L’optimisation, c’est une stalle pour 60 vaches. Par ailleurs, il est important de privilégier la circulation des animaux pour arriver à 2,5-2,6 traites quotidiennes. Reste qu’une question se poste pour le producteur : faire tourner au maximum le robot ou maximiser les animaux ? ». Par rapport à toutes ces interrogations, un bon suivi de l’atelier est un plus, tout en raisonnant les données et leurs analyses ». Autre paramètre important, en termes de conduite d’élevage, le traitement des mammites, « indispensable dans un laps de temps de 3 heures pour éviter les contaminations ». Enfin, dans la mise en place d’un robot, il est vital de raisonner l’alimentation et son implantation par rapport au parcellaire.

 

(La suite dans votre prochaine édition)

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agriculteur Normand.

Les plus lus

Six installations plutôt qu'un (des) agrandissement(s) en Normandie
Safer et JA Normandie ont réuni, samedi dernier à Petit-Caux près de Dieppe (76), les acteurs d'une opération foncière inédite…
La haie en session CAN : plein les bottes d'attendre
La CAN (Chambre d'agriculture Normandie) s'est réunie en session le 15 mars 2024. Le 15 mars, c'est aussi la date…
Les organisateurs ont présenté l'affiche officielle et le programme, lundi 25 mars 2024 à Lisieux.
La foire de Lisieux de retour ce week-end du 6 et 7 avril 2024
Habituellement organisée début mai, la Foire de Lisieux revient dès le 6 et 7 avril 2024 pour cette nouvelle édition. Au…
GAGNEZ 2 PLACES POUR LE MATCH SMC - LAVAL
Jeu concours pour aller encourager votre club normand au stade d'Ornano !
Nicolas Legentil était l'hôte d'une porte ouverte allaitante, jeudi 14 mars, à Brémoy. Il a fait visiter son exploitation aux 250 invités.
[EN IMAGES] Taurillons : le Gaec Legentil expose son savoir-faire dans le Calvados
Jeudi 14 mars 2024, le Gaec Legentil a accueilli plus de 250 personnes sur son exploitation, à Brémoy, dans le Calvados, pour une…
Entretien : pas de cours d'eau à la main dans la Manche
Point d'étape sur les conséquences de la tempête Ciaran, la pluviométrie abondante, la gestion des arbres, des branchages, des…
Publicité