Aller au contenu principal

Contrôle Laitier
Mise en place d’un robot ? suivi indispensable !

Une cinquantaine de personnes ont assisté vendredi dernier à une première sur les robots de traite, en l’occurrence une réunion sur leur suivi approfondi, avec la participation de Vincent Corbet (Institut de l’Élevage) et Christophe Février, spécialiste de la question au CL 50. Les sujets abordés ont été nombreux : difficultés rencontrées dans les élevages équipés d’un robot, l’accompagnement lors de la mise en place, la stratégie à prendre en compte par rapport au pâturage ou encore l’adaptation des méthodes d’intervention en matière de qualité du lait et la gestion des traitements mammaires.

Une cinquantaine de personnes présentes (producteurs, représentants des fabricants) vendredi dernier à Saint-Lô.
Une cinquantaine de personnes présentes (producteurs, représentants des fabricants) vendredi dernier à Saint-Lô.
© EC

Laurent Hédou, directeur adjoint du CL 50, souligne à l’issue de la réunion, « sur le suivi, il y a du travail à faire. Un robot, c’est 60/80 vaches traites par jour, soit 1800 à 2000 l. L’optimisation, c’est une stalle pour 60 vaches. Par ailleurs, il est important de privilégier la circulation des animaux pour arriver à 2,5-2,6 traites quotidiennes. Reste qu’une question se poste pour le producteur : faire tourner au maximum le robot ou maximiser les animaux ? ». Par rapport à toutes ces interrogations, un bon suivi de l’atelier est un plus, tout en raisonnant les données et leurs analyses ». Autre paramètre important, en termes de conduite d’élevage, le traitement des mammites, « indispensable dans un laps de temps de 3 heures pour éviter les contaminations ». Enfin, dans la mise en place d’un robot, il est vital de raisonner l’alimentation et son implantation par rapport au parcellaire.

 

(La suite dans votre prochaine édition)

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agriculteur Normand.

Les plus lus

AUTORISATION CHASSE 61
Feu vert à la chasse dans l’Orne
Jeudi 5 novembre, la commission départementale de la chasse et de la faune sauvage était en réunion extraordinaire. Malgré le…
SOJA NORMAND MOISSON
Le potentiel du soja prend racine
Au printemps, des éleveurs adhérents à l’OP des 3 Vallées (Danone) et des cultivateurs ont semé 29 ha de soja, en partenariat…
SCoT Caen métropole
Le futur visage de la métropole de Caen
Le nouveau SCoT de Caen métropole réduit la possibilité d’urbaniser les terres agricoles et naturelles. Une enveloppe foncière…
Pascal Desvages et Stéphane Carel Président et directeur de la coopérative de Creully (14).
Coopérative de Creully (14) : " Nos choix stratégiques sont confortés "
Malgré la crise sanitaire et autre perturbateur conjoncturel et structurel, la coopérative de Creully (14), qui tient son…
LIN ET COVID
Le lin : une filière d’excellence à l’épreuve de la Covid
80% de la production mondiale de fibre de lin teillé est d’origine européenne et la France en est le leader mondial. Outre leur…
pressoir lycée agricole Sées
Au lycée de Sées, on presse beaucoup pour le plaisir
Le pressoir de Patrick Yvard s’installe chaque année durant deux mois et demie dans la cour de la cidrerie du lycée de Sées. Les…
Publicité