Aller au contenu principal

Contrôle Laitier
Mise en place d’un robot ? suivi indispensable !

Une cinquantaine de personnes ont assisté vendredi dernier à une première sur les robots de traite, en l’occurrence une réunion sur leur suivi approfondi, avec la participation de Vincent Corbet (Institut de l’Élevage) et Christophe Février, spécialiste de la question au CL 50. Les sujets abordés ont été nombreux : difficultés rencontrées dans les élevages équipés d’un robot, l’accompagnement lors de la mise en place, la stratégie à prendre en compte par rapport au pâturage ou encore l’adaptation des méthodes d’intervention en matière de qualité du lait et la gestion des traitements mammaires.

Une cinquantaine de personnes présentes (producteurs, représentants des fabricants) vendredi dernier à Saint-Lô.
Une cinquantaine de personnes présentes (producteurs, représentants des fabricants) vendredi dernier à Saint-Lô.
© EC

Laurent Hédou, directeur adjoint du CL 50, souligne à l’issue de la réunion, « sur le suivi, il y a du travail à faire. Un robot, c’est 60/80 vaches traites par jour, soit 1800 à 2000 l. L’optimisation, c’est une stalle pour 60 vaches. Par ailleurs, il est important de privilégier la circulation des animaux pour arriver à 2,5-2,6 traites quotidiennes. Reste qu’une question se poste pour le producteur : faire tourner au maximum le robot ou maximiser les animaux ? ». Par rapport à toutes ces interrogations, un bon suivi de l’atelier est un plus, tout en raisonnant les données et leurs analyses ». Autre paramètre important, en termes de conduite d’élevage, le traitement des mammites, « indispensable dans un laps de temps de 3 heures pour éviter les contaminations ». Enfin, dans la mise en place d’un robot, il est vital de raisonner l’alimentation et son implantation par rapport au parcellaire.

 

(La suite dans votre prochaine édition)

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agriculteur Normand.

Les plus lus

Silphie culture
Des éleveurs séduits par la silphie testent la nouvelle culture
La silphie est une culture pérenne, implantée pour une quinzaine d’années. La plante est utilisée dans les Vosges surtout pour la…
Léonie Angot-Hastain, maire de Saint-Manvieu-Norrey, 3e sur la liste calvadosienne ; Frédéric Moreau, exploitant à Mouen ; Stéphanie Yon-Courtin (ex-LR), tête de liste LREM dans le Calvados avec Laurent Bonnaterre ; David Hastain, agriculteur à Saint-Manvieu-Norrey ; Sébastien Binet, agriculteur maire de Versainville, 8e sur la liste calvadosienne.
Dans le Calvados, la candidate LREM ne veut pas opposer les sujets
La députée européenne, ancienne maire de Saint-Contest et colistière de Laurent Bonnaterre aux élections régionales, Stéphanie…
SERVICE REMPLACEMENT 61
Les agents de remplacement de l’Orne à l’honneur
La fédération départementale des services de remplacement de l’Orne a organisé, pour la 3e  année consécutive, une journée dédiée…
SIP DEMONSTRATION FAUCHEUSE
VIDEO. La plus large faucheuse du monde en démonstration en Normandie
La Silvercut Disc 1500 T (de marque SIP) est la faucheuse la plus large au monde avec 15 mètres de travail. Il en existe une…
PANNEAUX ELECTIONS
Régionales : les têtes de listes ont passé leur oral agricole
FRSEA, JA et Chambre régionale d’agriculture de Normandie ont, lundi dernier, invité les têtes de listes aux régionales (ou leur…
VIDEO. Des silos en préfa modulables, à monter soi-même
Mickaël Féret est à la tête d’une société ornaise de fabrique d’éléments en bétons destinés, notamment, au stockage agricole. De…
Publicité