Aller au contenu principal

Face à l'envolée du prix du fioul
Mobilisation générale ce samedi à Caen

Face à l'envolée du prix du fioul, FDSEA et JA du Calvados organisent une grande manifestation, ce samedi à 10 h 30 devant la Préfecture, à Caen.

Les agriculteurs n'en peuvent plus de cette envolée du prix du fioul qui plombe les trésoreries. Et il n'y a pas que le gaz oil à mettre dans le tracteur : engrais, bâches plastiques, tout équipement comportant de l'acier et plus globalement tout ce qui signifie transport avant d'arriver dans la cour de la ferme augmentent de jour en jour. Mardi dernier à Alençon, les JA ont été les premiers à se manifester. Samedi 31 mai, c'est au tour de la FDSEA et des JA du Calvados. Agricultrices, agriculteurs, salariés agricoles, entrepreneurs, salariés des OPA (...) sont invités à se rassembler, vélo ou tracteur à pédales à l'appui, devant la Préfecture de Région à Caen dès 10 h 30. Pour tout renseignement, n'hésitez pas à contacter le 02 31 70 88 16.

Les raisons de la colère

Comme les producteurs agricoles, les pêcheurs ne peuvent pas répercuter dans le prix de vente de leurs produits les augmentations de leurs charges et tout particulièrement celles liées à l’énergie.
La FNSEA et les Jeunes Agriculteurs comprennent les actions des pêcheurs et partagent leurs interrogations quant à l’avenir de leur métier et aux revenus de leurs familles. Nous les soutenons dans leurs démarches et leurs revendications.
Alors que la situation de certains marchés permettaient d’entrevoir une remise à niveau des résultats des exploitations agricoles, la flambée des coûts de l’énergie et ses conséquences sur les prix des engrais, des plastiques, des transports… viennent remettre en cause ces embellies.
Aussi, la FNSEA et les JA demandent une nouvelle fois qu’une prise en charge de la fiscalité sur les énergies puisse être mise en place pour alléger immédiatement les factures de gazoil, de fioul lourd et de gaz, particulièrement pénalisantes pour les serristes, horticulteurs et de nombreux secteurs de l’élevage.
Au-delà de cette mesure ponctuelle, des réflexions sont à engager sur le moyen terme. C’est la raison pour laquelle nous demandons au Ministre de l’Agriculture et de la Pêche de réunir dans les meilleurs délais une conférence visant à mettre en place des groupes de travail pour dégager des solutions innovantes qui permettront aux divers secteurs de production d’investir pour faire évoluer leurs consommations énergétiques et leurs conditions de production.
Ce travail est indispensable pour adapter notre potentiel de production à la nouvelle donne énergétique et inscrire nos exploitations dans le développement durable.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agriculteur Normand.

Les plus lus

KATRINE LECORNU - MARQUE GRAND FERMAGE - AGRIAL
Marque Grand Fermage : « on veut donner une image crédible et vraie de notre profession »
Katrine Lecornu est éleveuse à Nonant, dans le Bessin (14). Depuis deux ans, elle travaille avec l’équipe marketing d’Agrial sur…
Blandine Julienne, JA 61
Blandine Julienne : " J’aime gérer le relationnel et le terrain "
Blandine Julienne est installée en lait et cultures avec son conjoint Vivien à Bizou, dans le secteur de Longy-au-Perche. D’une…
VIDEO La Jaguar 990 TT Claas se démène dans la Manche
Le concessionnaire SM3 Claas a fait venir l’ensileuse 990 terra trac pour une démonstration dans la Manche. Venue d’Allemagne, la…
JULIEN DENORMANDIE
Julien Denormandie : « Dire que l’agriculteur se moque de l’environnement, c’est un non-sens »
« Dire que l’agriculteur se moque de l’environnement, c’est un non-sens », souligne le ministre de l’Agriculture avant d’ajouter…
Jennifer Morin, agricultrice
Jennifer Morin, « mieux vaut avoir le caractère bien trempé »
À Larchamp, commune nouvelle de Tinchebray-Bocage (61), Jennifer Morin est installée avec son mari en lait. Non issue du milieu…
COOPERATIVE CREULLY ESSAI CULTURE POMMES DE TERRE
La Coop de Creully plante le cadre des pommes de terre industrielles
La Coopérative de Creully teste avec une vingtaine d’agriculteurs la production de pommes de terre industrielles. Près de 150 ha…
Publicité