Aller au contenu principal

FDSEA
Mobilisons-nous à Saint-Lô le mardi 19 janvier

FDSEA 50 - MANIFESTATION 19 JANVIER
Il faut réagir, toutes productions confondues.
© DR

Chers collègues, 2021 est devant nous, je vous souhaite que cette année soit riche en éléments positifs et synonyme de bonne santé pour chacun d’entre vous.
Les débuts d’année sont souvent accompagnés de bonnes résolutions et d’espoir pour le futur. Mais qui dit début d’année dit aussi négociations commerciales entre distributeurs et transformateurs.
Alors permettez-moi d’espérer en un hypothétique retour à la raison de la grande distribution qui, dans un moment d’égarement, pourrait faire subir une baisse aux entreprises de transformation et ainsi laisser une fois de plus les producteurs français glisser vers une dégradation des prix.
Ces mêmes producteurs sont toujours pris en étau entre des charges grandissantes et une grande distribution hypocrite, qui profite d’augmenter le prix des produits au consommateur à un moment ou l’épidémie nous rend vulnérables.
Où sont donc passées les belles résolutions du gouvernement ?
Souvenons-nous, ça s’appelle EGAlim. Cette loi devait permettre aux producteurs de vendre leurs produits à un prix cohérent avec leurs coûts de production et ainsi rémunérer justement les heures de travail.
L’envie serait grande de penser que les pouvoirs publics on inscrit dans leurs résolutions 2021 le fait de faire respecter celle loi EGAlim.
Cependant, ne comptons pas sur les résolutions des autres, mais plutôt sur les nôtres.
Voilà trop longtemps que notre âme de syndicaliste est anesthésiée par la crise sanitaire !

Le moment est venu de rappeler aux pouvoirs publics qu’il est grand temps qu’EGAlim s’applique et, par la même occasion, rappeler aux consommateurs que l’agriculture manchoise, de par sa diversité de production et son professionnalisme, ne mérite pas que ses produits soient toujours négociés à la baisse.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agriculteur Normand.

Les plus lus

Fossé traité : l’agriculteur ne nie pas mais regrette la procédure
Début juin, un agriculteur reçoit un appel de l’Office français de la biodiversité du Calvados pour avoir traité un fossé. Lundi…
Une éleveuse ornaise sur les marches du festival de Cannes
Jeudi 15 juillet, Anne-Cécile Suzanne, agricultrice à Mauves-sur-Huisne (61), a monté les marches du Palais des festivals à…
Pour la Préfète de l’Orne, Françoise Tahéri, Maxime Le Jeanne décrit l’équipement de l’unité de méthanisation installée en 2011 au Gaec des Fossés à Moussonvilliers dans le Perche et agrandie en 2016.
La préfète appréhende le cycle complet de la méthanisation
Sur l’invitation de la FDSEA et de JA, Françoise Tahéri, préfète de l’Orne, s’est rendue mardi 6 juillet 2021, dans l’élevage de…
Les rendements en orges sont au rendez-vous de la moisson
En date de lundi 19 juillet 2021, les organismes de collecte saluent une belle avancée dans les orges et attendent les premières…
Catherine Pilet-Fontaine, exploitante à Ranville, Daniel Savary, salarié et Geoffroy de Lesquen, agriculteur et vice-président de la fédération des chasseurs du Calvados.
La faune sauvage préservée grâce à la barre d’effarouchement
A Ranville, Catherine Pilet-Fontaine vient de recevoir une barre d’effarouchement, financée par la fédération des chasseurs du…
RecyOuest monte son usine à Argentan
Après sept ans d’existence, la startup normande a pu poser la première pierre de son usine de recyclage de ficelles et de filets…
Publicité