Aller au contenu principal

MOYON - DECEMBRE 2007

Lundi 17 décembre Ambiance commerciale un peu plus calme, cours difficilement maintenus en bovins mâles. Moins value en réformes laitières (environ - 4 cts). Prochain marché le 7 janvier 2008. Au kg de viande : taurillon normand 2,9, boeuf normand léger 2,75, noir léger 2,60, vache normande convenable 2,73 à 2,79, vaches noires convenables à lourde 2,56 à 2,60 e. A la traverse : vache noire lourde 915 e. Marché aux veaux Ambiance commerciale un peu plus active dans l’ensemble des catégories de veaux. Elevage : normands mâles moyens 150 à 190, femelles bonnes normandes 170 à 210, femelles bonnes croisées 315 à 340. Engraissement : pie noire mâles courants 90 à 120, bons 130 à 150. Lundi 10 décembre Bonne ambiance commerciale avec des cours reconduits dans l’ensemble des catégories de bovins. Au kg de viande : taureau noire lourd 2,15, vache croisée convenable 3,15, vaches noires convenables 2,61 à 2,64 e. A la traverse : vache normandes convenables 965 à 1010, vache noire légère à convenable 685 e. Marché aux veaux : Transactions un peu plus rapide avec des cours orientés à la hausse en veaux d’engraissement. Elevage : femelles bonnes croisées 325. Engraissement : pie noire mâles légers 50 à 70, courants 70 à 110, bons 120 à 145. Lundi 3décembre Malgré une baisse de 7 cts en prim holstein, le marché au cadran reste dans les mieux placé de la région. Moins value d’environ 7 cts d’euros en réformes laitières noires, - 10 cts environ en normandes. Bonne demande en broutards et broutardes de qualité. Au kg de viande : taurillons croisés légers 2,90, génisses charolaise grasse 2,92 à 3,12, vaches noires convenables à lourde 2,59 à 2,63, supérieures 2,65, vaches normandes convenables 2,66 à 2,70 e. A la traverse : vache croisée de 805 à 1280 e. Broutards : charolais 715, broutarde croisée 350 kg 660, broutard croisé 745 euros. Marché aux veaux : 9 veaux Cours très bas en mâles prim’holstein, difficilement explicable car la poudre de lait est en baisse. A qui profite cette situation ? Elle est encore plus tendue en mâles normands et croisés, où va t on ? Elevage : normands mâles bons 175. Engraissement : pie noire mâles légers 61, courants 90.
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agriculteur Normand.

Les plus lus

ABATTOIR SAINT HILAIRE
Les élus mettent fin à la régie de l’abattoir de Saint-Hilaire
La communauté d’agglomération Mont-Saint-Michel Normandie a décidé le 15 décembre de mettre un terme à la régie de l’abattoir de…
Sébastien Macé, agriculteur dans la vallée de la Sienne
Parole d’installé, 25 ans après : " Le moral n’y est plus "
Installé en 1995, Sébastien Macé, agriculteur à Heugueville-sur-Sienne (50) avait fait l’objet d’une rubrique Parole d’installé…
Gaec de la Fosse Louvière 61
Il suffirait de quelques dizaines de centimes par kg de carcasse
La filière viande bovine est en plein marasme. Témoignage sous la stabulation de Fabienne et Bertrand, à St-Gervais-du-Perron…
Denise et Georges Angot - Sées (61)
Chez les Angot : « Noël, c’est mon rayon de soleil »
Denise et Georges Angot habitent à Sées (61). À 79 et 84 ans, ils vont fêter Noël avec leurs deux filles et leurs maris. Si les…
Stabulation - Brûler le béton
VIDEO. Ils brûlent le béton pour éviter les glissades
A Hermival-les-Vaux (14), Florian Fernagut fait appel pour la troisième fois à l’entreprise morbihannaise Tounet pour le décapage…
De la gendarmerie à la bergerie
De la gendarmerie à la bergerie
Depuis deux ans, Christophe Salmon travaille à la bergerie de la ferme de Grégoire de Mathan, à Longvillers dans le Calvados.…
Publicité