Aller au contenu principal

MOYON - DECEMBRE 2007

Lundi 17 décembre Ambiance commerciale un peu plus calme, cours difficilement maintenus en bovins mâles. Moins value en réformes laitières (environ - 4 cts). Prochain marché le 7 janvier 2008. Au kg de viande : taurillon normand 2,9, boeuf normand léger 2,75, noir léger 2,60, vache normande convenable 2,73 à 2,79, vaches noires convenables à lourde 2,56 à 2,60 e. A la traverse : vache noire lourde 915 e. Marché aux veaux Ambiance commerciale un peu plus active dans l’ensemble des catégories de veaux. Elevage : normands mâles moyens 150 à 190, femelles bonnes normandes 170 à 210, femelles bonnes croisées 315 à 340. Engraissement : pie noire mâles courants 90 à 120, bons 130 à 150. Lundi 10 décembre Bonne ambiance commerciale avec des cours reconduits dans l’ensemble des catégories de bovins. Au kg de viande : taureau noire lourd 2,15, vache croisée convenable 3,15, vaches noires convenables 2,61 à 2,64 e. A la traverse : vache normandes convenables 965 à 1010, vache noire légère à convenable 685 e. Marché aux veaux : Transactions un peu plus rapide avec des cours orientés à la hausse en veaux d’engraissement. Elevage : femelles bonnes croisées 325. Engraissement : pie noire mâles légers 50 à 70, courants 70 à 110, bons 120 à 145. Lundi 3décembre Malgré une baisse de 7 cts en prim holstein, le marché au cadran reste dans les mieux placé de la région. Moins value d’environ 7 cts d’euros en réformes laitières noires, - 10 cts environ en normandes. Bonne demande en broutards et broutardes de qualité. Au kg de viande : taurillons croisés légers 2,90, génisses charolaise grasse 2,92 à 3,12, vaches noires convenables à lourde 2,59 à 2,63, supérieures 2,65, vaches normandes convenables 2,66 à 2,70 e. A la traverse : vache croisée de 805 à 1280 e. Broutards : charolais 715, broutarde croisée 350 kg 660, broutard croisé 745 euros. Marché aux veaux : 9 veaux Cours très bas en mâles prim’holstein, difficilement explicable car la poudre de lait est en baisse. A qui profite cette situation ? Elle est encore plus tendue en mâles normands et croisés, où va t on ? Elevage : normands mâles bons 175. Engraissement : pie noire mâles légers 61, courants 90.
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agriculteur Normand.

Les plus lus

Implantation de la sucrerie AKS à Rouen : un château en Espagne ?
Où en est le projet d’implantation d’une méga sucrerie par une société dubaïote, sélectionnée par Haropa Port sur appel à…
Zéro glyphosate ou le défi impossible en Normandie ?
Peut-on se passer du glyphosate ? Depuis 2019, cette vaste question a été travaillée via le plan « transition glyphosate…
Tuberculose bovine dans l'Orne : le point sur la prophylaxie 2022-2023
La campagne de prophylaxie tuberculose bovine a repris le 1er novembre 2022 dans l’Orne. Elle se terminera le 31 mai 2023. Cette…
Trois représentants de l’État visitent les fermes du Calvados
Le sous-préfet de Lisieux et la FDSEA, jeudi 17 novembre 2022. La sous-préfète de Vire et la Chambre, vendredi 18 novembre 2022.…
[EN IMAGES] La juge est fan de Jeannette dans la Manche
L’édition 2022 a été un bon cru pour le concours interdépartemental en race Normande à Saint-Hilaire-du-Harcouët le 7 novembre…
EARL De Quéry dans le Calvados : bien cibler les candidats pour céder sa ferme
François Divay, éleveur à Balleroy-sur-Drôme (14), n’a pas attendu le dernier moment pour préparer la transmission de son…
Publicité