Aller au contenu principal
E-mailPrintFont SizeFacebookTwitter

MOYON - MARS 2006

Lundi 13 mars
74 animaux présentés dont 1 taureau, 9 boeufs, 7 génisses de viande, 26 vaches, 9 veaux, 8 boeufs d´herbage, 1 broutard, 2 broutardes, 11 vaches d´herbage.Très bonne activité commerciale pour le maigre, stabilité des cours pour la viande. Pour tous renseignements, acheteurs ou vendeurs de vaches en lait, n´hésitez pas à appeler le 06 84 48 68 75. Au Kg de viande : taureau charolais lourd 2,77, boeuf normand lourd 2,90, 2,92 et 2,94, boeuf holstein convenable 2,66, boeuf croisé convenable 3,20, lourd 3,23, 3,31 et 3,52, génisse croisée convenable à lourde 3,36 à 3,39, génisse holstein lourde 2,64 à 2,67, vache croisée convenable 2,98, lourde 3,07, vache normande légère 2,69, convenable 2,75, lourde 2,80, 2,83, holstein convenable 2,58, 2,63, 2,64, lourde 2,65, 2,66 et 2,67.A la traverse : génisse normande convenable 793, vache holstein convenable 660, lourde 745 à 780, vache normande convenable 820, 855 et 885.Animaux d´herbage :boeuf normand 2 ans et + léger 875, 890, convenable 910, 945 et 955, 19 mois léger 735, broutard croisé 6 mois convenable 725, broutarde croisée 8 mois lourde 617, vache croisée jeune 790, 885 convenable, croisée lourde 895, vache normande légère 460, holstein légère 500, 590 et 605, légère et jeune 602, 645 et 690.Marché aux veaux : 9Marché rapide et actif, cours facilement reconduits dans l´ensemble des catégories de veaux. Elevage : normands mâles petits 170 à 250 e, moyens 250 à 300 e, bons 310 à 380 e, femelles normandes petites 170 à 230, bonnes 230 à 300, croisés mâles petits 190 à 250, moyens 250 à 330, bons 330 à 430, femelles petites croisées 170 à 270, bonnes 270 à 370.Engraissement : Pie noire mâles légers 140 à 180, courants 180 à 220, bons 220 à 280.
Lundi 6 mars51 animaux présentés dont 1 boeuf, 3 génisses de viande, 29vaches, 3 veaux, 8 vaches d´herbage, 14 broutards, 2 génisses normandes.Bonne activité commerciale pour la viande: nouvelle plus value pour les réformes industrielles (+4 cts d euros). de la demande pour l´herbage même dans les bovins plus légers. Pour tous renseignements, acheteurs ou vendeurs de vaches en lait, n´hésitez pas à appeler le 06 84 48 68 75. Au Kg de viande : boeuf croisé laitier lourd 2,64, génisse croisée convenable 3,20, génisse normande lourde 2,75, holstein lourde 2,64, vache holstein légère 2,36, convenable 2,52 à 2,56, lourde 2,61, 2,63 et 2,67, vache normande convenable 2,66 à 2,75, lourde 2,78, 2,79 et 2,80.A la traverse : vache holstein convenable 685, 705 et 805, lourde 825, 845 et 1000.Animaux d´herbage : génisse normande 24 mois légère 660, 16 mois 705, génisse croisée légère 650, génisse 20 mois blonde aquitaine 1005, broutard normand léger 11 mois 660 à 695, vache holstein légère âgée 665, vache normande convenable 805, blonde d´auitaine âgée et légère 895, charolaise jeune convenable 1085, croisée légère et jeune 985 et 995, broutard normand 7 mois lourd 675, boeuf normand castré 1 an léger 670 à 685.Marché aux veaux : Cours facilement reconduits dans l´ensemble des catégories de veaux. Elevage : normands mâles petits 170 à 240 e, moyens 260 à 300 e, bons 310 à 370 e, femelles normandes petites 160 à 220, bonnes 230 à 290, croisés mâles petits 180 à 240, moyens 240 à 320, bons 350 à 430, femelles petites croisées 170 à 260, bonnes 270 à 370.Engraissement : Pie noire mâles légers 120 à 170, courants 170 à 210, bons 210 à 270.
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agriculteur Normand.

Les plus lus

Une bouteille de cidre par semaine éloigne la crise et sauve le verger
Il suffirait que chaque foyer normand achète une bouteille de cidre par semaine pour sauver la filière cidricole malmenée par la…
« C’est inadmissible que l’on n’arrive pas à être reçu par les ministres de l’Agriculture et des Finances »
Au moment où la filière vitivinicole cherche à négocier des aides avec le gouvernement pour sa survie, la filière cidricole…
Accepter un peu d’inflation alimentaire
« Nous sommes des besogneux. On nous demande de la montée en gamme et du local avec de plus en plus de contraintes et nous…
Agneau du Gaec Le vent des marais
Un nouvel abattoir en vue ?
Fin 2018, l’abattoir de Beuvillers fermait définitivement ses portes. Un abattoir de plus qui, en stoppant son activité, a eu…
Ludovic Blin Président de la section laitière régionale de la FRSEA Normandie “ Et maintenant ? ”
A l’heure où le déconfinement s’organise progressivement sur le territoire français, le secteur laitier dresse un premier bilan…
En attendant les JO, Éric Delaunay tire les corvidés
Dans le département, la pression corvidés se fait sentir. Pour y remédier, le tir est autorisé, même en période de confinement. À…
Publicité