Aller au contenu principal

MOYON - MARS 2007

Lundi 26 mars 59 animaux dont 8 taurillons, 1 taureau, 3 boeufs, 7 génisses de viande, 28 vaches, 4 broutards, 4 broutardes, 4 vaches herbages. Prix maintenus dans l’ensemble des réformes laitières, vente toujours difficile en bêtes de couleurs ainsi qu’en bovins mâles. Au Kg de viande : taureau croisé léger 2,55 à 2,58, boeuf croisé léger 2,58 à 2,59, génisse normande lourde 2,73, vaches normandes convenables à lourdes 2,69 à 2,73, supérieures 2,75, vaches noires convenables à lourdes 2,50 à 2,54. A la traverse : taurillon normand maigre 575, vaches normandes convenables 1000, taurillon normand lourd 1100, 1 lot de 4 broutards croisés convenables à 650 pièce. Marché aux veaux : cours tout juste maintenus. Elevage : femelles petites croisées 250 à 300. Engraissement : pie noire mâles légers 90 à 120, courants 120 à 150, bons 150 à 175. Lundi 19 mars 28 animaux dont 1 taurillon, 2 taureaux, 2 boeufs, 2 génisses de viande, 21 vaches. Cours reconduits en vaches laitières, prix plus discutés en bêtes de viande ainsi qu’en bovins mâles. Au Kg de viande : taureau croisé ordinaire 2,23, vaches noires convenables à lourdes 2,52 à 2,56, supérieures 2,58, vaches normandes à lourdes 2,72 à 2,77, boeuf croisé léger 2,70. A la traverse : vaches normandes lourdes 970 à 1100. Marché aux veaux : cours difficilement maintenus en veaux quelque soit sa catégorie. Elevage : croisés mâles bons 320 à 390, femelles bonnes croisées 300 à 350. Engraissement : pie noire mâles courants 120 à 150. Lundi 12 mars 33 animaux dont 3 taureaux, 2 génisses de viande, 22 vaches, 6 broutards. Marché rapide et actif avec des prix facilement reconduits en réformes laitières. vente totale. Au Kg de viande : Génisse charolaise grasse 2,91, vaches noires convenables à lourdes 2,54 à 2,56, vaches normandes convenables à lourdes 2,73 à 2,77, A la traverse : vaches noires maigres 525 à 655, broutards croisés légers 560 à 570, taureau normand maigre 690, broutard croisé convenable 680. Marché aux veaux : Commercialisation lente avec une pression des cours de la part des acheteurs face aux besoins limités. Elevage : croisés mâles petits 370 à 400, femelles bonnes croisées 340 à 370. Engraissement : pie noire mâles bons 150 à 175. Lundi 5 mars 34 animaux dont 1 taurillon, 1 boeuf, 2 génisses de viande, 18 vaches, 12 veaux. Prix reconduits en vaches laitières ainsi qu’en bovins mâles. Attention à vos animaux trop gras, moins value de 15 à 30 cts. Au Kg de viande : taurillon noire ordinaire 2,70, vaches noires convenables à lourdes 2,50 à 2,54, vaches normandes convenables à lourdes 2,62 à 2,70, supérieures 2,75, génisse croisée grasse 2,75. Marché aux veaux : 12 Vente calme, prix tout juste reconduits dans l’ensemble des catégories de veaux. Elevage : normands mâles petits 140 à 180, bons 270 à 300, croisés mâles moyens 230 à 290. Engraissement : pie noire mâles légers 80 à 120, courants 120 à 140, bons 140 à 170.
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agriculteur Normand.

Les plus lus

AUTORISATION CHASSE 61
Feu vert à la chasse dans l’Orne
Jeudi 5 novembre, la commission départementale de la chasse et de la faune sauvage était en réunion extraordinaire. Malgré le…
SOJA NORMAND MOISSON
Le potentiel du soja prend racine
Au printemps, des éleveurs adhérents à l’OP des 3 Vallées (Danone) et des cultivateurs ont semé 29 ha de soja, en partenariat…
SCoT Caen métropole
Le futur visage de la métropole de Caen
Le nouveau SCoT de Caen métropole réduit la possibilité d’urbaniser les terres agricoles et naturelles. Une enveloppe foncière…
Pascal Desvages et Stéphane Carel Président et directeur de la coopérative de Creully (14).
Coopérative de Creully (14) : " Nos choix stratégiques sont confortés "
Malgré la crise sanitaire et autre perturbateur conjoncturel et structurel, la coopérative de Creully (14), qui tient son…
LIN ET COVID
Le lin : une filière d’excellence à l’épreuve de la Covid
80% de la production mondiale de fibre de lin teillé est d’origine européenne et la France en est le leader mondial. Outre leur…
pressoir lycée agricole Sées
Au lycée de Sées, on presse beaucoup pour le plaisir
Le pressoir de Patrick Yvard s’installe chaque année durant deux mois et demie dans la cour de la cidrerie du lycée de Sées. Les…
Publicité