Aller au contenu principal

MOYON - MARS 2008

Lundi 17 mars Vente un peu plus calme en réformes laitières. Cours soutenus en taurillons. Demande ferme en bête d’herbages. Le prochain marché aura lieu le mardi 25 mars aux mêmes heures. A la viande : taureaux croisés légers 2,12 à 2,13, boeufs croisé léger 2,64, taurillon croisé convenable 3,21, vaches noires convenables à lourdes 2,65 à 2,66 4. Herbage : vaches normandes 650 à 745 kg de 920 à 1080 euros. Marché aux veaux Elevage : croisés mâles moyens 240 - 280.Femelles bonnes croisées 300 - 320. Engraissement : pie noire mâles courants 80 à 130, bons 140 à 164. Lundi 10 mars Animaux présentés : 39 dont 1 taurillon, 2 taureaux, 8 boeufs, 16 vaches , 7 veaux, 5 bêtes d’herbages. Ambiance commerciale un peu moins active en réformes laitières (+ ou - 6 cent. d’euros). Demande régulière en jeunes bêtes de viande. Commerce ferme en bovins d’herbages. Au kg de viande : boeufs Normands convenables à lourds 2,86 à 2,89, boeufs Blond d’Aquitaine convenables 3,48 à 3,56, vaches noires convenables à lourdes 2,66 à 2,67, normandes convenables à lourdes 2,86 à 2,94 4. Herbage : taureau limousin de 825 kg à 1425 euros, vaches normandes 490 kg à 665 euros, 665 kg à 815 euros, taureau charolais 630 kg à 860 euros. Marché aux veaux Prix tout juste reconduits dans l’ensemble des catégories de veaux. Elevage : normands mâles moyens 150 - 180.Femelles bonnes croisées 260 - 300. Engraissement : pie noire mâles légers courants 80 à 130. Lundi 3 mars Animaux présentés : 62 dont 1 taurillon, 11 boeufs, 4 génisses de viande, 30 vaches , 11 veaux, 5 herbagères. Bonne ambiance commerciale, demande ferme en bovins d’herbages. Cours tout juste reconduits en réformes laitières. Les cours sont supérieurs d’environ 15 cts d’euros par rapport à l’année dernière. Au kg de viande : boeuf croisé convenable 3,19, boeufs normands convenable à lourd 2,90 à 2,94, boeufs noires ordinaires 2,68 à 2,73, vaches noires convenables à lourdes 2,70 à 2,73, normandes convenables à lourdes 2,88 e. A la traverse : vache noires de 635 kg à 700 kg 745 à 825 euros, vache croisée normande noire 720 kg à 895 e. Herbage : boeuf croisé 25/66 de 550 kg à 910, vaches normandes 795 à 865 euros, génisses légère croisée 650 euros. Marché aux veaux Commerce toujours calme, prix difficilement maintenus dans l’ensemble des catégories de veaux. Elevage : normands mâles bons 300 à 320. Engraissement : pie noire mâles légers 50 à 70, courants 80 à 120.
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agriculteur Normand.

Les plus lus

Fossé traité : l’agriculteur ne nie pas mais regrette la procédure
Début juin, un agriculteur reçoit un appel de l’Office français de la biodiversité du Calvados pour avoir traité un fossé. Lundi…
Une éleveuse ornaise sur les marches du festival de Cannes
Jeudi 15 juillet, Anne-Cécile Suzanne, agricultrice à Mauves-sur-Huisne (61), a monté les marches du Palais des festivals à…
Pour la Préfète de l’Orne, Françoise Tahéri, Maxime Le Jeanne décrit l’équipement de l’unité de méthanisation installée en 2011 au Gaec des Fossés à Moussonvilliers dans le Perche et agrandie en 2016.
La préfète appréhende le cycle complet de la méthanisation
Sur l’invitation de la FDSEA et de JA, Françoise Tahéri, préfète de l’Orne, s’est rendue mardi 6 juillet 2021, dans l’élevage de…
Les rendements en orges sont au rendez-vous de la moisson
En date de lundi 19 juillet 2021, les organismes de collecte saluent une belle avancée dans les orges et attendent les premières…
Moisson 2021
La météo pluvieuse contrarie la collecte
Lundi 26 juillet, la collecte des orges se termine mais la pluie a stoppé l’avancement des récoltes.
Catherine Pilet-Fontaine, exploitante à Ranville, Daniel Savary, salarié et Geoffroy de Lesquen, agriculteur et vice-président de la fédération des chasseurs du Calvados.
La faune sauvage préservée grâce à la barre d’effarouchement
A Ranville, Catherine Pilet-Fontaine vient de recevoir une barre d’effarouchement, financée par la fédération des chasseurs du…
Publicité