Aller au contenu principal

MOYON - SEPTEMBRE 2008

Lundi 29 septembre 37 animaux présentés dont 4 génisses de viande, 33 vaches. Marché rapide et actif, cours stables en réformes laitières. A la viande : vaches noires convenables à lourdes 2,55 à 2,59, vaches noires ordinaires 2,21 à 2,25, normandes convenables 2,71 à 2,76. A la traverse : génisses normandes 660 à 680 kg 910 à 955 e. Marché aux veaux Nouvelle baisse en veaux dans l’ensemble des catégories. Elevage : croisés mâles petits 120 à 160, femelles bonnes croisées 60 à 90 Engraissement : pie noire mâles légers 20 à 50, courants 50 à 75. Lundi 22 septembre 32 animaux présentés dont 2 taurillons, 2 taureaux, 7 boeufs, 1 génisse de viande, 20 vaches. Ambiance commerciale un peu plus calme. Cours en baisse d’environ 6 cts d’euros en réformes laitières. A la viande : taurillon noire lourd 2,67, boeufs noirs convenables 2,59 à 2,61, boeufs normands convenables 2,84, taureau charolais léger 2,38, vaches noires convenables à lourdes 2,55 à 2,59, vaches normandes convenables 2,73 à 2,77. A la traverse : vaches normandes de 710 à 780 kg vendues 890 à 915 e, boeuf croisé léger 700 e, vaches noires légères à convenables 625 à 775 e. Marché aux veaux Vente sélective avec des tarifs qui restent très bas. Elevage : femelles bonnes croisées 280 à 350, Engraissement : pie noire mâles courants 40 à 70 et bons 70 à 95. Lundi 8 septembre 34 animaux présentés dont 2 taurillons, 4 taureaux, 7 génisses de viande, 20 vaches et 1 broutard. Marché rapide avec des cours facilement reconduits dans l’ensemble des catégories de bovins. Prochain marché le 22 septembre. A la viande : vaches noires convenables à lourdes 2,60 à 265, vaches normandes convenables à lourdes 2,82 à 2,89, génisses croisées convenable 2,98 à 3,07, taureau charolais lourd 2,40, taureau limousin convenable 2,39, 1 taurillon noire convenable 2,75. A la traverse : vaches noires de 600 à 700 kg vendues de 550 à 765 e, vaches normandes de 600 à 675 kg vendues 720 à 845 e, vaches croisées 725 à 750 kg vendues 1145 à 1190 e, taureaux croisés 695 à 765 kg venuds 985 à 1000 euros. Marché aux veaux Ambiance commerciale assez calme avec une nouvelle pression sur les cours. Pas de marché la semaine prochaine seulement le 22 septembre. Elevage : Engraissement : pie noire mâles courants 80 à 105. Lundi 1 septembre 25 animaux présentés dont 5 taurillons, 1 génisses de viande, 19 vaches. Ambiance commerciale assez calme, cours en baisse dans l’ensemble des catégories de bovins. A la viande : vaches noires convenables à lourdes 2,64, vaches normandes convenables 2,84, vache Blonde d’Aquitaine convenables 3,13, vaches croisées et charolaises légères 2,70 à 2,82. A la traverse : vaches croisées légères 620 à 745 euros. Marché aux veaux Ambiance commerciale calme. Cours à nouveau en baisse dans toutes les catégories de veaux. Elevage : normand mâles moyens 100 à 170. Engraissement : pie noire mâles courants 80 à 110.
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agriculteur Normand.

Les plus lus

KATRINE LECORNU - MARQUE GRAND FERMAGE - AGRIAL
Marque Grand Fermage : « on veut donner une image crédible et vraie de notre profession »
Katrine Lecornu est éleveuse à Nonant, dans le Bessin (14). Depuis deux ans, elle travaille avec l’équipe marketing d’Agrial sur…
Blandine Julienne, JA 61
Blandine Julienne : " J’aime gérer le relationnel et le terrain "
Blandine Julienne est installée en lait et cultures avec son conjoint Vivien à Bizou, dans le secteur de Longy-au-Perche. D’une…
ANNE MARIE DENIS PRESIDENTE FRSEA
" Forger un syndicat régional moteur d’une agriculture multiple "
Rencontre avec l’Ornaise Anne-Marie Denis, présidente de la Fdsea 61 et désormais de la Frsea Normandie. Une femme de caractère,…
JULIEN DENORMANDIE
Julien Denormandie : « Dire que l’agriculteur se moque de l’environnement, c’est un non-sens »
« Dire que l’agriculteur se moque de l’environnement, c’est un non-sens », souligne le ministre de l’Agriculture avant d’ajouter…
COOPERATIVE CREULLY ESSAI CULTURE POMMES DE TERRE
La Coop de Creully plante le cadre des pommes de terre industrielles
La Coopérative de Creully teste avec une vingtaine d’agriculteurs la production de pommes de terre industrielles. Près de 150 ha…
Jennifer Morin, agricultrice
Jennifer Morin, « mieux vaut avoir le caractère bien trempé »
À Larchamp, commune nouvelle de Tinchebray-Bocage (61), Jennifer Morin est installée avec son mari en lait. Non issue du milieu…
Publicité