Aller au contenu principal

Tronçonner cela s'apprend
Ne pas aller au massacre

Débiter du bois ne s’improvise surtout pas. Un maximum de précautions doivent être prises pour éviter l’accident.

Eddy Cléran, conseiller boisement, “On doit impérativement observer l’équilibre de l’arbre pour définir dans quelle position le tronçonner, de manière à bien le diriger dans sa chute.”
Eddy Cléran, conseiller boisement, “On doit impérativement observer l’équilibre de l’arbre pour définir dans quelle position le tronçonner, de manière à bien le diriger dans sa chute.”
© EC

Les chiffres sont éloquents, l’utilisation d’une tronçonneuse doit s’effectuer avec un maximum de sécurité. En France, plus de cent accidents graves sont recensés chaque année. Eddy Cléran, conseiller boisement à la Chambre d’Agriculture, explique les précautions à prendre. Pas de doute, tout est une question d’observation avant d’entreprendre un chantier. Ces fameux accidents concernent principalement les adultes entre 25 et 64 ans (78 %). La plaie ouverte est la lésion spécifique des accidents de tronçonneuse (86 %). Les écrasements et amputations, qui sont des lésions graves sont retrouvées dans 2 % des cas. Les membres sont préférentiellement touchés (91 %) avec une prédilection pour le membre supérieur (50 %) .Un quart des accidentés sont hospitalisés. Voilà pour ce qui est des résultats lorsque l’on utilise un engin mal réglé ou dans un environnement non sécurisé. Nombreux sont d’ailleurs les agriculteurs à avoir fait les frais d’une négligence. “Dans toutes les exploitations, on trouve une tronçonneuse. Si elle est toujours en état de marché, reste à savoir si elle est sécurisée” souligne Eddy Cléran. “Première chose, vérifier le frein de chaîne pour s’assurer de son bon fonctionnement. Ensuite, vérifier la tension de la chaîne”.

 

La suite dans votre édition du 22 janvier.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agriculteur Normand.

Les plus lus

Fossé traité : l’agriculteur ne nie pas mais regrette la procédure
Début juin, un agriculteur reçoit un appel de l’Office français de la biodiversité du Calvados pour avoir traité un fossé. Lundi…
Une éleveuse ornaise sur les marches du festival de Cannes
Jeudi 15 juillet, Anne-Cécile Suzanne, agricultrice à Mauves-sur-Huisne (61), a monté les marches du Palais des festivals à…
Pour la Préfète de l’Orne, Françoise Tahéri, Maxime Le Jeanne décrit l’équipement de l’unité de méthanisation installée en 2011 au Gaec des Fossés à Moussonvilliers dans le Perche et agrandie en 2016.
La préfète appréhende le cycle complet de la méthanisation
Sur l’invitation de la FDSEA et de JA, Françoise Tahéri, préfète de l’Orne, s’est rendue mardi 6 juillet 2021, dans l’élevage de…
Les rendements en orges sont au rendez-vous de la moisson
En date de lundi 19 juillet 2021, les organismes de collecte saluent une belle avancée dans les orges et attendent les premières…
Moisson 2021
La météo pluvieuse contrarie la collecte
Lundi 26 juillet, la collecte des orges se termine mais la pluie a stoppé l’avancement des récoltes.
Catherine Pilet-Fontaine, exploitante à Ranville, Daniel Savary, salarié et Geoffroy de Lesquen, agriculteur et vice-président de la fédération des chasseurs du Calvados.
La faune sauvage préservée grâce à la barre d’effarouchement
A Ranville, Catherine Pilet-Fontaine vient de recevoir une barre d’effarouchement, financée par la fédération des chasseurs du…
Publicité