Aller au contenu principal

Ne pas se précipiter pour retourner une parcelle de colza !

Si certaines parcelles de colza ont pu lever précocement, il n’en n’est rien de la grande majorité d’entre elles cette année.

Malgré tout, lorsque les pluies ont été suffisantes à la mi-septembre, les colzas ont pu germer et ont atteint le stade 4 feuilles voire plus à ce jour. Si les conditions restent favorables dans les prochaines semaines, ces colzas devraient atteindre un stade et une croissance suffisante pour passer l’hiver.
Cependant, certaines parcelles sont à ce jour à moins de 3 feuilles voire à l’extrême pas ou peu levées avec des densités souvent très faibles, la question d’un remplacement de culture par une céréale d’hiver est donc posée pour ces parcelles.

Si aucun désherbage n’a été réalisé
Avant toute chose, il est nécessaire d’évaluer le potentiel du colza par le biais du peuplement présent et du stade de la culture à la date d’aujourd’hui. Si aucun désherbage n’a été appliqué, il est possible d’implanter une céréale sans risque (schéma).

Si la culture a été désherbée
Toutes les cultures ne sont pas possibles.
- Si vous envisagez une autre culture d’automne, évaluez bien le potentiel du colza avant toute décision (schéma). Tenez compte également des produits appliqués en désherbage sur colza afin de choisir votre culture (tableau).
- Si vous envisagez une culture de printemps, rien ne presse. Attendez le printemps pour prendre votre décision.

Point physiologie
A l’automne, l’élément majeur de la croissance et de l’évolution des stades est le cumul de températures. Pour les colzas en retard, leurs besoins alimentaires sont faibles et malheureusement aucune solution n’existe pour les faire pousser plus vite. Attention à ne pas investir inutilement sur une culture dans la pérennité n’est pas assurer à ce jour.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agriculteur Normand.

Les plus lus

MALTRAITANCE CHEVAUX
Un cas dans le Calvados et un dans l'Orne: vigilance et bon voisinage contre les actes de barbarie sur les équidés
Le 25 août 2020, un cheval ornais est retrouvé avec une entaille à l’encolure. Vendredi 28 août 2020, deux chevaux du club…
VEAU 1835
Matricule 1835, levez-vous !
« Matricule 1835, levez-vous » ou l’histoire d’un veau condamné à ce que ses données morphologiques soient retirées de l’…
Armand Prod’homme JA 61
" Pas d’élevage, pas de paysage "
Armand Prod’homme, 22 ans, est en cours d’installation au Gaec Olo, à Livaie, dans le secteur d’Alençon. Le nouveau responsable…
RIP
Un outil d’expression démocratique à l’épreuve de la réalité des élevages
Mercredi 16 septembre, JA 14 a invité les parlementaires du département chez Samuel Biderre, éleveur, entre autres, de veaux de…
OPNC LACTALIS
Lactalis : L’accord-cadre est signé
L’OPNC (Organisation des Producteurs Normandie Centre) est la première des neuf OP adhérentes à l’Unell a avoir signé un accord-…
MLC AG
La revanche de la coop sur le grand export
Mardi 8 septembre, les Maîtres Laitiers du Cotentin étaient réunis en assemblée générale. La coopérative annonce la négociation…
Publicité