Aller au contenu principal

Prix du lait de janvier
“Nous n’avons plus la capacité de faire face à la hausse des charges”

Dans une conférence de presse, datant du 13 décembre dernier, la FNPL a officiellement demandé une revalorisation du prix du lait pour le début d’année 2013. Jean Turmel, Secrétaire Général Adjoint de la FNPL revient sur les positions défendues.

© TG
Quels arguments vous permettent de demander une revalorisation du prix du lait pour le début de l’année 2013 ?
Nous sommes actuellement dans une situation exceptionnelle. La situation financière des éleveurs laitiers, mais également des éleveurs de bovins viande régresse en terme de revenu à cause de la hausse des charges alimentaires. Cette hausse est estimée à 30€/1000l sur l’année 2012. L’indice IPAMPA qui permet de suivre l'évolution des prix des biens et des services utilisés par les agriculteurs pour leur exploitation agricole a atteint cette année des niveaux records, jamais approchés auparavant. Tous ces éléments justifient une revalorisation du prix du lait dès janvier.

Quels messages souhaitez-vous faire passer ?
La FNPL travaille sur le développement d’indicateurs permettant d’intégrer les charges alimentaires au prix du lait. Les travaux avancent et des propositions pourraient être faites dès le début de l’année 2013. Mais tout ce travail doit être soutenu de manière à ce que les coûts de production du lait soient pris en compte à la fois par la distribution et la transformation laitière. En effet, comment espérer une hausse du prix du lait si aucune répercussion n’est possible en aval ? Et comment faire passer une hausse à la distribution si le prix du lait est en baisse ? Il est urgent de revaloriser le lait à sa juste valeur. La volaille a réussi à intégrer les charges alimentaires dans le prix payé au producteur, voilà le travail qui nous reste à faire…
L’objectif est d’avoir dès janvier 2013, des mécanismes de négociation permettant d’inté-grer les charges alimentaires dans le prix du lait.
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agriculteur Normand.

Les plus lus

Fossé traité : l’agriculteur ne nie pas mais regrette la procédure
Début juin, un agriculteur reçoit un appel de l’Office français de la biodiversité du Calvados pour avoir traité un fossé. Lundi…
Une éleveuse ornaise sur les marches du festival de Cannes
Jeudi 15 juillet, Anne-Cécile Suzanne, agricultrice à Mauves-sur-Huisne (61), a monté les marches du Palais des festivals à…
Session de la Chambre d’agriculture de l’Orne lundi 21 juin 2021, sans les représentants de l’Etat qui ont fait valoir leur droit de réserve en raison du second tour des élections le 27 juin 2021.
La récolte 2021 s’annonce belle dans l'Orne
La dernière session de l’Orne, lundi 21 juin, a été marquée par l’absence, pour cause d’élections, du personnel administratif d’…
Pour la Préfète de l’Orne, Françoise Tahéri, Maxime Le Jeanne décrit l’équipement de l’unité de méthanisation installée en 2011 au Gaec des Fossés à Moussonvilliers dans le Perche et agrandie en 2016.
La préfète appréhende le cycle complet de la méthanisation
Sur l’invitation de la FDSEA et de JA, Françoise Tahéri, préfète de l’Orne, s’est rendue mardi 6 juillet 2021, dans l’élevage de…
« Marc Vandecandelaere (président de la coopérative Linière du Nord de Caen : « St-Manvieu-Norrey est le site idéal, pas de voisin et pas de consommation de terres agricoles » . DR
Le site de teillage à Saint-Manvieu-Norrey opérationnel en septembre 2022
Le permis de construire est déposé. Si tout va bien, la nouvelle usine de teillage de St-Manvieu-Norrey  (14) devrait être…
Les rendements en orges sont au rendez-vous de la moisson
En date de lundi 19 juillet 2021, les organismes de collecte saluent une belle avancée dans les orges et attendent les premières…
Publicité