Aller au contenu principal
E-mailPrintFont SizeFacebookTwitter

Väderstad
Nouveautés

Toutes les machines Väderstad bénéficient d’améliorations en 2010, dans le domaine de la PRODUCTIVITE, de la ROBUSTESSE, et de la QUALITE de travail.

RAPID

- Contrôle interactif de la profondeur depuis la cabine sur les Rapid A de 6 m à 8 m. Ce système permet d’obtenir désormais depuis la cabine un placement de la graine à profondeur constante sans que celle-ci soit affectée par une modification de la composition ou de la dureté du sol dans une parcelle comme cela peut souvent arriver.

Des Rapid mécaniques plus courts et plus efficaces sur labour. Une nouvelle barre d’attelage supportant une rangée de lames Crossboard peut désormais équiper les Rapid mécaniques 3 et 4 m. La préparation sur labour est plus efficace et le semoir, moins lourds et plus ramassé devient moins tirant (seulement 100 à 120 cv nécessaires pour un 3m) et plus maniable notamment en bout de champ. MEILLEURE PRODUCTIVITE

- Economiseurs d’engrais sur les Rapid combi. Les coutres de fertilisation situés sur les passages de roues sont désormais automatiquement bouchés sur les Rapid à double distribution (semences + engrais); il est en effet inutile d’apporter de l’engrais sur un rang non semé pour au moins trois raisons : le gaspillage, le risque de lessivage et le coup de pouce incongru aux mauvaises herbes. Cette fonction permet d’économiser 4 % d’engrais, soit une économie de 1 300 à 1 500 euros sur une sole de 200 ha de céréales de printemps.

 

SPIRIT

- Une commande « demi-semoir » pour finir la parcelle. Les semoirs SPIRIT avec rappui avant le semis seront équipés en 2010 d’un dispositif très simple qui permet d’obturer la moitié de la tête de distribution. Ceci permet de semer sur une demi-largeur en cas de besoin pour finir la parcelle. Ce système est très facilement adaptable sur les précédentes versions de SPIRIT.

- De nouvelles roues plombeuses qui ne s’encrassent plus. Les nouvelles roues plombeuses situées derrière les disques de semis en V, reçoivent une bande de roulement plus tendre donc plus élastique et plus plate. Leur nettoyage en continu décrottage s’en trouve ainsi considérablement amélioré avec le décrottoir. Résultat un meilleure qualité et régularité de rappui.

- Le Spirit 6 m en mode « XL». La version 6 m du Spirit voit sa capacité de trémie augmentée de 160 litres pour un total de 3 900 litres. Ce nouveau modèle de la gamme dénommé Spirit 600S XL, possède de série un double compartiment dans la trémie ce qui permet au chauffeur de passer le semoir depuis la cabine en mode « demi-semoir » pour obturer la moitié des descentes et ainsi finir la parcelle sans recouvrement.

 

TOPDOWN

- Une toute nouvelle dent qui respecte la structure du sol. Les ingénieurs de Väderstad ont développé une dent originale dont le principal effet est d’assurer un bon émiettement en surface et une simple aération sans destruction de la structure sur l’horizon inférieur entre 3 et 20 cm. La pointe réalise une véritable découpe verticale du sol sans perturber l’organisation sur tout l’horizon. Ce qui permet de laisser en place les galeries d’eau et d’air et respecter al micro et macroporosité garants d’une structure stable. Cette dent augmente encore la flexibilité du TopDown tout à la fois déchaumeur, cultivateur en profondeur et désormais sous-soleur, avec toujours un excellent rappui, une constante dans tous les matériels de Väderstad. Chaque train d’outil du TopDown est en effet réglable et escamotable indépendamment, directement depuis la cabine. MEILLEURE QUALITE DE TRAVAIL

- Un rouleau caoutchouc pour des sols plus fragiles. Dés 2010, le TopDown sera disponible avec un rouleau caoutchouc. Celui-ci procure le même niveau de rappui que la version acier tout en diminuant les risques d’écrasement de sols plus légers ou plus « soufflés ». Le rappui est en effet une opération fondamentale. En préparation de sol une consolidation réussie est indispensable à un bonne décomposition des résidus et à la levée d’un maximum de mauvaises herbes. En semis, il assure la « bonne fin » du travail c’est à dire une émergence régulière des semences grâce à un bon contact sol-graine.

 

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agriculteur Normand.

Les plus lus

Une bouteille de cidre par semaine éloigne la crise et sauve le verger
Il suffirait que chaque foyer normand achète une bouteille de cidre par semaine pour sauver la filière cidricole malmenée par la…
« C’est inadmissible que l’on n’arrive pas à être reçu par les ministres de l’Agriculture et des Finances »
Au moment où la filière vitivinicole cherche à négocier des aides avec le gouvernement pour sa survie, la filière cidricole…
Agneau du Gaec Le vent des marais
Un nouvel abattoir en vue ?
Fin 2018, l’abattoir de Beuvillers fermait définitivement ses portes. Un abattoir de plus qui, en stoppant son activité, a eu…
Accepter un peu d’inflation alimentaire
« Nous sommes des besogneux. On nous demande de la montée en gamme et du local avec de plus en plus de contraintes et nous…
Élodie et Baptiste Leclerc (50)
Témoignage d'Élodie et Baptiste Leclerc, éleveurs de veaux à Le Mesnilbus (50)
Élodie et Baptiste Leclerc élèvent des veaux à Le Mesnilbus (50) en intégration chez Denkavit. Âgés tous les deux de 31 ans, ils…
En attendant les JO, Éric Delaunay tire les corvidés
Dans le département, la pression corvidés se fait sentir. Pour y remédier, le tir est autorisé, même en période de confinement. À…
Publicité