Aller au contenu principal

PMTVA dans le Calvados
Nouvelles modalités en 2007

La DDAF communique sur la Prime au Maintien du Troupeau de Vaches Allaitantes (PMTVA).

Les éleveurs qui ne respecteraient pas les critères édictés ci-dessus se verraient exclus du bénéfice de la PMTVA.
Les éleveurs qui ne respecteraient pas les critères édictés ci-dessus se verraient exclus du bénéfice de la PMTVA.
© F. d'Alteroche
La Direction Départementale de l'Agriculture et de la Forêt du Calvados (DDAF) informe les éleveurs des modalités relatives aux déclarations de demande de Prime au Maintien du Troupeau de Vaches Allaitantes (PMTVA) et au respect du caractère allaitant du troupeau. 1 : Déclaration de demande PMTVA. Date de dépôt des déclarations: du 1er mars au 15 mai 2007. Nombre de femelles à déclarer : minimum 3. Télédéclaration possible sur internet dès le 1er mars 2007 à l’adresse suivante : www.telepac.agriculture.gouv.fr (connexion possible à l’aide du code confidentiel DPU figurant sur votre notification de droits définitifs). 2 : Respect du caractère allaitant du troupeau (les critères détaillés ci-dessous répondent aux exigences communautaires adaptées aux pratiques de l’élevage allaitant dans le Calvados). Le nombre de veaux par vache doit être au minimum de 0,8. Le calcul sera effectué sur 60 % de l’effectif engagé et sur une période de 540 jours (18 mois) antérieurs à la fin de la période de détention, à partir des veaux NES sur l’exploitation. Les veaux doivent être présents au minimum 180 jours (6 mois) sur l’exploitation. Le calcul sera effectué sur les veaux nés et dont le nombre attendu est de 0,8 veau/vache sur l’exploitation. La sélection se fera sur la totalité des veaux nés sur l’exploitation, ayant la durée de détention la plus longue. Exemples : Cas n° 1 : pour 10 femelles engagées : 6 vaches minimum (10 x 60 %) et 4 génisses maximum 6 x 0,8 = 4,8 soit 5 veaux Dans ce cas il doit y avoir 5 veaux minimum nés sur l’exploitation. Si 10 veaux naissent, alors on prendra la durée de présence la plus longue sur l’exploitation de 5 veaux. Cas n° 2 : pour 80 femelles engagées : 48 vaches minimum (80 x 60 %) et 32 génisses maximum. 48 x 0,8 = 38,4 soit 38 veaux Dans ce cas il doit y avoir 38 veaux minimum nés sur l’exploitation. Si 70 veaux naissent, alors on prendra la durée de présence la plus longue sur l’exploitation de 38 veaux. Les éleveurs qui ne respecteraient pas les critères édictés ci-dessus se verraient exclus du bénéfice de la PMTVA.
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agriculteur Normand.

Les plus lus

RIP
Un outil d’expression démocratique à l’épreuve de la réalité des élevages
Mercredi 16 septembre, JA 14 a invité les parlementaires du département chez Samuel Biderre, éleveur, entre autres, de veaux de…
KATRINE LECORNU - MARQUE GRAND FERMAGE - AGRIAL
Marque Grand Fermage : « on veut donner une image crédible et vraie de notre profession »
Katrine Lecornu est éleveuse à Nonant, dans le Bessin (14). Depuis deux ans, elle travaille avec l’équipe marketing d’Agrial sur…
ANNE MARIE DENIS PRESIDENTE FRSEA
" Forger un syndicat régional moteur d’une agriculture multiple "
Rencontre avec l’Ornaise Anne-Marie Denis, présidente de la Fdsea 61 et désormais de la Frsea Normandie. Une femme de caractère,…
ANNE MARIE DENIS PRESIDENTE FRSEA
Anne-Marie Denis, présidente de la FRSEA de Normandie
La FRSEA de Normandie a terminé ce lundi 21 septembre le renouvellement de ses instances engagé au printemps dernier.
Blandine Julienne, JA 61
Blandine Julienne : " J’aime gérer le relationnel et le terrain "
Blandine Julienne est installée en lait et cultures avec son conjoint Vivien à Bizou, dans le secteur de Longy-au-Perche. D’une…
JULIEN DENORMANDIE
Julien Denormandie : « Dire que l’agriculteur se moque de l’environnement, c’est un non-sens »
« Dire que l’agriculteur se moque de l’environnement, c’est un non-sens », souligne le ministre de l’Agriculture avant d’ajouter…
Publicité