Aller au contenu principal

PMTVA dans le Calvados
Nouvelles modalités en 2007

La DDAF communique sur la Prime au Maintien du Troupeau de Vaches Allaitantes (PMTVA).

Les éleveurs qui ne respecteraient pas les critères édictés ci-dessus se verraient exclus du bénéfice de la PMTVA.
Les éleveurs qui ne respecteraient pas les critères édictés ci-dessus se verraient exclus du bénéfice de la PMTVA.
© F. d'Alteroche
La Direction Départementale de l'Agriculture et de la Forêt du Calvados (DDAF) informe les éleveurs des modalités relatives aux déclarations de demande de Prime au Maintien du Troupeau de Vaches Allaitantes (PMTVA) et au respect du caractère allaitant du troupeau. 1 : Déclaration de demande PMTVA. Date de dépôt des déclarations: du 1er mars au 15 mai 2007. Nombre de femelles à déclarer : minimum 3. Télédéclaration possible sur internet dès le 1er mars 2007 à l’adresse suivante : www.telepac.agriculture.gouv.fr (connexion possible à l’aide du code confidentiel DPU figurant sur votre notification de droits définitifs). 2 : Respect du caractère allaitant du troupeau (les critères détaillés ci-dessous répondent aux exigences communautaires adaptées aux pratiques de l’élevage allaitant dans le Calvados). Le nombre de veaux par vache doit être au minimum de 0,8. Le calcul sera effectué sur 60 % de l’effectif engagé et sur une période de 540 jours (18 mois) antérieurs à la fin de la période de détention, à partir des veaux NES sur l’exploitation. Les veaux doivent être présents au minimum 180 jours (6 mois) sur l’exploitation. Le calcul sera effectué sur les veaux nés et dont le nombre attendu est de 0,8 veau/vache sur l’exploitation. La sélection se fera sur la totalité des veaux nés sur l’exploitation, ayant la durée de détention la plus longue. Exemples : Cas n° 1 : pour 10 femelles engagées : 6 vaches minimum (10 x 60 %) et 4 génisses maximum 6 x 0,8 = 4,8 soit 5 veaux Dans ce cas il doit y avoir 5 veaux minimum nés sur l’exploitation. Si 10 veaux naissent, alors on prendra la durée de présence la plus longue sur l’exploitation de 5 veaux. Cas n° 2 : pour 80 femelles engagées : 48 vaches minimum (80 x 60 %) et 32 génisses maximum. 48 x 0,8 = 38,4 soit 38 veaux Dans ce cas il doit y avoir 38 veaux minimum nés sur l’exploitation. Si 70 veaux naissent, alors on prendra la durée de présence la plus longue sur l’exploitation de 38 veaux. Les éleveurs qui ne respecteraient pas les critères édictés ci-dessus se verraient exclus du bénéfice de la PMTVA.
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agriculteur Normand.

Les plus lus

tuberculose bovine
Dans la Calvados, un 7e cas de tuberculose bovine confirmé
Le GDS et la DDPP confirment, mardi 13 avril2021, qu'un septième foyer de tuberculose bovine a été détecté dans le Bessin.
Christian et Catherine Duchemin vendent La Ferme du Val d’Odon à Alain Datin
Christian et Catherine Duchemin passent la main. Alain Datin, aussi directeur du négoce D2N, a pris la tête de La Ferme du Val d'…
Le Haras national du Pin proposé à la cession pour un euro symbolique
La préfète de l’Orne propose de céder le Versailles du cheval pour 1 € symbolique. Françoise Tahéri a annoncé la nouvelle mardi…
Saint-Louis Sucre : « La fermeture de Cagny, c’est du foutage de gueule »
Loïc Touzé, salarié Saint-Louis Sucre et délégué syndical FO, s'insurge de la fermeture de la sucrerie, annoncée le 31 mars 2021…
VIDEO. L’opération recyclage de pneus est sur les rails
Depuis mardi 16 et jusqu’à lundi 29 mars, la FDSEA organise une collecte de pneus usagés. Grâce à l’aide financière et matérielle…
Le premier télesco de Camacuma livré en Basse-Normandie
Vendredi 19 mars 2021, Anthony Bayet, président de la Cuma des Salers, à Cricqueville-en-Auge (14), recevait le premier…
Publicité