Aller au contenu principal

Calendrier des Jeunes agriculteurs
Nus, les agriculteurs se mobilisent pour le Téléthon

A 28 ans, Guillaume Grayel, salarié agricole dans la Manche depuis un peu plus d’un an, est l’un des douze mannequins du calendrier 2021 organisé par les Jeunes agriculteurs de la Manche, mis en vente au profit du Téléthon, avec comme message « Les agris préparent l’avenir ». Rencontre.

JA50 CALENDRIER TELETHON 2020 Guillaume Grayel
Guillaume Grayel n’a pas hésité à se mettre à nu au milieu d’animaux pour servir la cause du Téléthon. Il est le mannequin du mois de janvier 2021.
© DR

Depuis quelques semaines, le calendrier des Jeunes agriculteurs de la Manche est en vente au profit du Téléthon, une initiative débutée il y a neuf ans, et qui a déjà permis de collecter plus de 75 000 € au profit de l’AFM (Association française contre les myopathies). Toujours dans le même état d’esprit, les agriculteurs qui le temps de quelques clichés de Linda Lesauvage, photographe basée à Bréhal et la Haye-du-Puits, se mettent à nu. Et chaque année, les 2 500 exemplaires trouvent preneurs rapidement.
Avec la crise sanitaire et la fermeture des petits commerces, les JA ont donc dû innover, notamment en organisant un Facebook Live le 13 novembre dernier, ou encore avec des posts tintés d’humour. « Ils n’ont peut-être pas les plaquettes de chocolat de M Pokora, parrain du Téléthon 2020, mais leur engagement aux côtés de la recherche est en béton », était écrit sur les réseaux sociaux.

Préparer l’avenir

Chaque page du calendrier est également marqué d’un message. Pour Guillaume Grayel, mannequin du mois de janvier, « les agris préparent l’avenir », souffle-t-il. Ce jeune de 28 ans veut être un de ces « agris ».  Pourtant, il a débuté par 10 années de maçonnerie avant de revenir au métier de son père, celui d’agriculteur. Et en région Rhône-Alpes. « Il n’y avait pas d’avenir sur l’exploitation de mon père », déplore-t-il. Alors, avec sa compagne, il a quitté sa région natale, les 850 m d’altitude, les Limousines pour se tourner vers un département d’élevage. A 8 h 30 de son fief, il a posé ses valises, après avoir trouvé un premier poste via l’Anefa (bourse d’emploi en agriculture), puis un second par le bouche à oreille dans le centre Manche.


Agriculteur, un projet de vie

D’ici deux ans, Guillaume Grayel espère trouver son exploitation « si tous les feux sont au vert. Ce n’est pas un objectif mais un rêve qui j’espère se réalisera. Être agriculteur, c’est un projet de vie », sourit-il. La tête sur les épaules il veut se forger une expérience auparavant. Mais la passion de l’élevage l’anime. D’ailleurs, c’est au milieu des veaux et des vaches qu’il a osé poser pour le calendrier des JA. « C’est pour la bonne cause », souligne l’éleveur. « Je voulais être avec un animal », se rappelle-t-il. Et au final, « je suis content du résultat », conclut celui qui a rejoint les JA de la Haye-du-Puits puis le bureau départemental des JA en juin dernier. Une manière de s’intégrer dans le monde agricole, défendre le métier et partager les expériences.  

Douze mannequins

Désormais, Guillaume, Maxime, Alexis, Emilien, Nicolas, Cédric, Vincent, Louis, Valentin, Alexandre, Valentin, et Flavien, les mannequins de l’édition 2021, ont le calendrier sous le bras pour le proposer autour d’eux. L’ensemble du réseau est mobilisé pour que les calendriers puissent se retrouver au pied du sapin de Noël.

Ouvrez l’œil, il est disponible dans différents points de vente et par correspondance, auprès des JA de la Manche, ja50@ja50.fr, 02 33 06 48 22. Prix : 5 €.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agriculteur Normand.

Les plus lus

Fossé traité : l’agriculteur ne nie pas mais regrette la procédure
Début juin, un agriculteur reçoit un appel de l’Office français de la biodiversité du Calvados pour avoir traité un fossé. Lundi…
Une éleveuse ornaise sur les marches du festival de Cannes
Jeudi 15 juillet, Anne-Cécile Suzanne, agricultrice à Mauves-sur-Huisne (61), a monté les marches du Palais des festivals à…
Pour la Préfète de l’Orne, Françoise Tahéri, Maxime Le Jeanne décrit l’équipement de l’unité de méthanisation installée en 2011 au Gaec des Fossés à Moussonvilliers dans le Perche et agrandie en 2016.
La préfète appréhende le cycle complet de la méthanisation
Sur l’invitation de la FDSEA et de JA, Françoise Tahéri, préfète de l’Orne, s’est rendue mardi 6 juillet 2021, dans l’élevage de…
Les rendements en orges sont au rendez-vous de la moisson
En date de lundi 19 juillet 2021, les organismes de collecte saluent une belle avancée dans les orges et attendent les premières…
Moisson 2021
La météo pluvieuse contrarie la collecte
Lundi 26 juillet, la collecte des orges se termine mais la pluie a stoppé l’avancement des récoltes.
Catherine Pilet-Fontaine, exploitante à Ranville, Daniel Savary, salarié et Geoffroy de Lesquen, agriculteur et vice-président de la fédération des chasseurs du Calvados.
La faune sauvage préservée grâce à la barre d’effarouchement
A Ranville, Catherine Pilet-Fontaine vient de recevoir une barre d’effarouchement, financée par la fédération des chasseurs du…
Publicité