Aller au contenu principal
Font Size

Objectif consommateurs pour la 13e édition de Ferme en fête

La ferme ornaise tient salon à Alençon ce week-end. Hommes et animaux envahissent Anova à la découverte des concours professionnels d'élevage et des producteurs. Cette année, Ferme en fête veut répondre aux attentes et interrogations des consommateurs.

Les organisateurs de Ferme en fête annoncent plus de 1 000 animaux, toutes espèces confondues pendant le week-end. 
Ils espèrent répondre aux interrogations des citoyens sur la qualité des produits, l'évolution du monde agricole, 
le développement durable et rural. DR
Les organisateurs de Ferme en fête annoncent plus de 1 000 animaux, toutes espèces confondues pendant le week-end.
Ils espèrent répondre aux interrogations des citoyens sur la qualité des produits, l'évolution du monde agricole,
le développement durable et rural. DR
© JP

« En général, nous accueillons 10 000 visiteurs à la plus grande ferme de salon de Normandie », décrit Régis Chevalier, président de Ferme en fête. Le décor est planté. Le public, familial, est attendu par les professionnels de l'agriculture dans les halls du parc des expositions alençonnais.
Pour la 13e édition, le président souhaite ouvrir le dialogue et valoriser les métiers de l'agriculture et des filières. « La place du Village est agrandie. Nous avons la volonté de communiquer avec les consommateurs, c'est notre rôle. » A travers la viande, par exemple, afin que les éleveurs et la filière s'expriment, qu'ils et ne laissent pas les militants végétariens et véganes parler à leur place. « Daniel Bouracheaux, boucher à la retraite, présent à 22 salons de l'agriculture à Paris et depuis quatre ans à Ferme en fête, fera savourer les races à viande du territoire pour le lapin, le mouton, les volailles, le porc et le boeuf. »

Occuper les enfants et renseigner les parents
Les Jeunes agriculteurs (JA) de l'Orne s'occupent d'animer la ferme des enfants. Pendant que les bambins feront leur baptême de tracteur ou de poney, une vingtaine de bénévoles répondront aux questions des parents sur « le beurre, le glyphosate et le lait. Nous parlerons aussi des risques liés à la route pour les tracteurs avec remorque quand les voitures les collent », avance Clémentine Vincent, animatrice JA.

Manger vite et bien
L'association La Table du terroir innove, cette année, en proposant des hamburgers fermiers. Elle vise les personnes friandes de restauration « rapide et jeune, les familles », explique Eric Morin, président de l'association. Les hamburgers sont préparés avec les ingrédients du terroir, au même titre que les traditionnels repas servis sur place, samedi et dimanche midi. « Les plats sont cuisinés par les producteurs, à partir des produits de leurs exploitations.  L'année dernière, nous en avons servi 1 500. »
Le marché des producteurs de pays est renouvelé grâce à la vingtaine de participants qui présenteront produits locaux, cosmétiques fromagers, cidricoles et carnés. Ferme en fête innove grâce à son laboratoire de chocolat, où les visiteurs pourront admirer le chocolatier et déguster le chocolat. Le sculpteur sur fruits et légumes, triple champion du monde, Laurent Hartmann revient cette année.

Animaux et concours
La Société d'aviculture de l'Orne annonce « 560 animaux, 64 exposants du Grand Ouest, des espèces anciennes et 13 départements représentés ». L'élevage bovin, diversifié dans l'Orne, sera à la fête lors des concours professionnels qui dureront tout le week-end (lire ci-dessous).

Pratique
Samedi 28, de 9 h à 19 h, et dimanche 29 octobre, de 9 h à 18 h. tarif : 5 euros, gratuit pour les moins de 12 ans. Entrée par le parking de la patinoire, parking gratuit. Renseignements : tél. 02 33 31 49 25 ; mail : contact@fermeenfete.fr ; site internet : www.fermeenfete.fr

Près de 300 bovins en concours
Samedi 28 octobre :
- de 9 h à 14 h 30, Charolais
- de 14 h 30 à 15 h, jugement de bétail
- de 15 h à 18 h, Blonde d'Aquitaine
- de 18 h à 18 h 30, présentation de races
- de 18 h 30 à 19 h, remise des prix races à viandes

Dimanche 29 octobre :
- de 9 h 30 à 10 h 30, challenge jeune éleveur
- de 10 h 30 à 12 h, Normandie avenir (concours jeune présentateur race Normande)
- de 12 h à 12 h 30, présentation de races
- de 12 h 30 à 16 h, Prim'holstein
- de 16 h à 17 h, petit éleveur
- de 17 h à 17 h 30, cérémonie de clôture

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agriculteur Normand.

Les plus lus

Fermer les abattoirs, c’est tuer les éleveurs
Dimanche 7 juin 2020, le préfet de la Manche a pris la décision de fermer le dernier abattoir de la Manche, à Saint-Hilaire-du-…
MOISSON ORGE
Les orges ouvrent le bal des batteuses
Dès le milieu de la semaine dernière, les batteuses ont ouvert le bal de la moisson. Les orges, comme à leur habitude, sont les…
JA NORMANDIE
JA Normandie renouvelle son bureau
Après les élections départementales, JA Normandie a élu son nouveau bureau mardi 23 juin. Questions à Alexis Graindorge qui…
Le soja normand prend de l’ampleur
En 2019, la Région lance un appel à projets pour son plan protéines végétales. Le Soja made in Normandie (SMN), alliant, entre…
SAFER - JA NORMANDIE
Safer et JA de Normandie luttent contre l’accaparement des terres
En attendant une loi foncière, Safer et JA de Normandie s’organisent pour lutter contre le transfert opaque des terres. En 2019,…
Maltot exauce le vœu de la ruralité
Maltot, pour ceux qui ne connaissent pas, c’est son château, sa MFR et son Bœuf en fête. La commune compte 1 095 habitants, se…
Publicité