Aller au contenu principal

Observatoire des prix du lait

En ce début d’année 2018, l’heure est au bilan pour les prix du lait payés par entreprise en Normandie en 2017.

Le premier constat est qu’en 2017, les producteurs livrant à Lactalis n’ont pas retrouvé, sur leurs factures de lait, un prix leur permettant de se comparer à leur environnement. En affichant un prix du lait sur la base de 41 grammes de matières grasses et 33 grammes de matières protéiques, le géant laitier a semé la confusion au sein de ses fournisseurs, donnant l’illusion d’un prix plus rémunérateur. Une fois ce prix remis sur la base 38 / 32, comme c’est le cas dans toutes les autres entreprises laitières, nous remarquons que Lactalis n’est pas en tête du peloton, mais plutôt dans la queue.
Le numéro un mondial n’est cependant pas le seul à avoir ses particularités. Si toutes les autres entreprises affichent leurs prix sur la même base, nous constatons que toutes n’ont pas les mêmes stratégies ni les mêmes rythmes de communication. En effet, des entreprises telles que Savencia, Mont Blanc, Agrial, ou Gillot-Fléchard, s’engagent auprès de leurs producteurs sur des prix au trimestre, et ce dès le début de ces périodes. A l’inverse, d’autres laiteries telles que Lactalis, Danone, Maitres Laitiers du Cotentin, annoncent les prix du lait mois par mois, offrant peu de visibilité aux producteurs.
On remarquera également que certaines entreprises ont préféré démarrer l’année 2017 sur des prix relativement bas comparés à leur environnement (293,10 € /100L en janvier 2017 pour Danone, 300 € pour Mont Blanc et 315 € pour Isigny Sainte Mère), pour mieux finir l’année et proposer des niveaux de prix plus en rapport avec les attentes des producteurs. D’autres au contraire sont parties sur des bases plus élevées, mais se sont essoufflées rapidement quand le quatrième trimestre est arrivé (Réaux, Lactalis …).
Quoi qu’il en soit, si chaque entreprise dispose de sa propre stratégie de fixation du prix, à l’arrivée, toutes s’alignent sur un prix moyen annuel de 317 € / 1000 L (base 38/32), soit une augmentation de 11,72 % par rapport à 2016.
Point positif pour toutes les entreprises de Normandie : les prix 2017 ont évolué à la hausse, comparés à 2016. Si ces hausses étaient attendues et nécessaires, saluons les bons élèves de l’année 2017 tant par leur moyenne annuelle de prix que par la progression réalisée par rapport à l’année dernière : les quatre entreprises qui ont le mieux payé le lait en 2017 affichent en moyenne un prix de base 321,77 € / 1000 L, soit une progression par rapport à 2016, pour ces mêmes entreprises, de 13,50 %.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agriculteur Normand.

Les plus lus

tuberculose bovine
Dans la Calvados, un 7e cas de tuberculose bovine confirmé
Le GDS et la DDPP confirment, mardi 13 avril2021, qu'un septième foyer de tuberculose bovine a été détecté dans le Bessin.
Christian et Catherine Duchemin vendent La Ferme du Val d’Odon à Alain Datin
Christian et Catherine Duchemin passent la main. Alain Datin, aussi directeur du négoce D2N, a pris la tête de La Ferme du Val d'…
Le Haras national du Pin proposé à la cession pour un euro symbolique
La préfète de l’Orne propose de céder le Versailles du cheval pour 1 € symbolique. Françoise Tahéri a annoncé la nouvelle mardi…
Saint-Louis Sucre : « La fermeture de Cagny, c’est du foutage de gueule »
Loïc Touzé, salarié Saint-Louis Sucre et délégué syndical FO, s'insurge de la fermeture de la sucrerie, annoncée le 31 mars 2021…
VIDEO. L’opération recyclage de pneus est sur les rails
Depuis mardi 16 et jusqu’à lundi 29 mars, la FDSEA organise une collecte de pneus usagés. Grâce à l’aide financière et matérielle…
Le premier télesco de Camacuma livré en Basse-Normandie
Vendredi 19 mars 2021, Anthony Bayet, président de la Cuma des Salers, à Cricqueville-en-Auge (14), recevait le premier…
Publicité