Aller au contenu principal

Maïs fourrage
Observer pour récolter

L'objectif est d'ensiler le maïs autour du stade 32-35 % de matière sèche, stade le plus intéressant sur le plan cultural et zootechnique. Afin d'estimer au mieux la date de récolte la plus adéquate, le suivi des cumuls de températures et l'observation au champs de la culture sont essentiels.

Récolter à 32 %MS
A 32 -35 % MS, la plante a atteint son optimum de rendement ainsi que son potentiel maximum en valeur énergétique.
Au-delà de ce stade, le rendement ne progresse plus et la qualité des feuilles et tiges régresse compte tenu des transferts vers le grain qui eux se poursuivent.  Si le remplissage du grain est un objectif pour la valorisation en grain, en matière de valorisation fourrage et optimisation des rations, il faut rechercher le meilleur compromis grain-qualité de l'appareil végétatif.
Au-delà de la qualité du fourrage, le stade 32 % MS permet d'optimiser les conditions de conservation au silo. En effet, un ensilage à ce stade permet de réduire considérablement les risques d'écoulement et donc de perte des sucres inévitables pour des maïs récoltés trop tôt. Une récolte au-delà de 35 % MS rend quant à elle plus difficile le tassement du silo.

Suivre le cumul des températures
A partir du stade 22 % de teneur en matière sèche plante entière, le maïs peut gagner 1 point de matière sèche pour une somme de températures efficaces de 25° C (base 6° C).
Le stade 30-32 % de matière sèche est atteint lorsque le maïs a cumulé depuis la floraison de 550° à 620° C de températures efficaces (bases 6° C) selon que la variété soit très précoce ou peu précoce. Ces sommes de températures sont respectivement atteintes en 55 à 75 jours.
Pour chaque jour, la température (T) efficace est calculée comme étant la température moyenne sous abri au-dessus du seuil de 6° C.
T efficace = T maxi + T mini - 6o
2
Pour une température maximum de 22° C et une température minimum de 12° C :
- la température moyenne est de :
22°+ 12° = 17° C
2
- la température efficace
pour le maïs est donc de :
17°- 6° = 11° C

Deux facteurs de correction sont, en cas de besoin, pris en compte. Si la température moyenne est inférieure à 6° C, la température efficace compte pour 0. Si la température maximum dépasse 30° C, elle est limitée à cette valeur pour tenir compte du stress subi par le maïs.

Et observer la plante
L'observation porte sur la couleur des spathes et des feuilles situées au-dessous de l'épi et l'état de dureté des grains du milieu de l'épi. Attention, aux variétés dites "Stay green" pour lesquelles l'appareil végétatif reste vert très longtemps malgré l'avance en maturité du grain. Ne vous arrêtez pas uniquement à l'observation de l'appareil végétatif mais réaliser systématiquement les observations de l'épi.
Il faut réaliser ces observations sur 10 plantes prises au hasard. Le stade du grain est déterminé en cassant les épis en deux et en appuyant très fort sur le grain ou en observant la ligne de remplissage des grains.

Dates d'ensilage indicatives
Les dates de récolte estimées à partir des sites d'essais de la Chambre d'Agriculture de la Manche ne sont qu'indicatives. Le développement des maïs sur le département et donc les dates de récolte varient en fonction de la précocité de la variété, de la date de semis et des caractéristiques de la parcelle (sol, exposition,…).
Pour être plus précis, il faut surtout vous rendre au champ observer l'état de la plante et vous pouvez également consulter les cumuls de température sur Internet :
www.manche.chambagri.fr

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agriculteur Normand.

Les plus lus

Sébastien Macé, agriculteur dans la vallée de la Sienne
Parole d’installé, 25 ans après : " Le moral n’y est plus "
Installé en 1995, Sébastien Macé, agriculteur à Heugueville-sur-Sienne (50) avait fait l’objet d’une rubrique Parole d’installé…
Gaec de la Fosse Louvière 61
Il suffirait de quelques dizaines de centimes par kg de carcasse
La filière viande bovine est en plein marasme. Témoignage sous la stabulation de Fabienne et Bertrand, à St-Gervais-du-Perron…
Stabulation - Brûler le béton
VIDEO. Ils brûlent le béton pour éviter les glissades
A Hermival-les-Vaux (14), Florian Fernagut fait appel pour la troisième fois à l’entreprise morbihannaise Tounet pour le décapage…
Denise et Georges Angot - Sées (61)
Chez les Angot : « Noël, c’est mon rayon de soleil »
Denise et Georges Angot habitent à Sées (61). À 79 et 84 ans, ils vont fêter Noël avec leurs deux filles et leurs maris. Si les…
De la gendarmerie à la bergerie
De la gendarmerie à la bergerie
Depuis deux ans, Christophe Salmon travaille à la bergerie de la ferme de Grégoire de Mathan, à Longvillers dans le Calvados.…
Boucherie Mesnil de Villers-Bocage (14)
La boucherie Mesnil en plein rush
La découpe bat son plein à la boucherie Mesnil de Villers-Bocage (14), où la période des fêtes a été synonyme de nombreuses…
Publicité