Aller au contenu principal
Font Size

FDSEA et JA de l'Orne
Opération stickage chez Carrefour et Leclerc d’Alençon

Pour faire pression sur les grandes marques qui ne se soucient pas de l’origine de leur approvisionnement, les producteurs de porcs ont décidé de “sticker” les produits de charcuterie salaison qui n’affichent pas le logo VPF.

Répondant au mot d’ordre de la FNP , les producteurs FDSEA/JA de l’Orne ont mené lundi une opération de stickage aux Carrefour et Leclerc d’Alençon. En ligne de mire : les produits de salaisons et de charcuterie à origine indéterminée. Une façon d’alerter les transformateurs, via la grande distribution et les consommateurs, sur l’impérieuse nécessité de privilégier la VPF (Viande Porcine Française) afin de faire remonter les cours. “L’envolée des cours du blé équivaut à un surcout alimentaire de 20 cts/kg de porc produit, explique Dominique Jouandet, président de la section “Porc” de la FDSEA de l’Orne. A la fin de l’année, on sera à 30 cts/kg”.

Un avenir compromis
C’est donc l’avenir même de la production porcine dans le département qui est menacé si les cours ne remontent pas la pente. D’autant plus “que les 3/4 des aides de trésorerie de 2007 restent à rembourser”, souligne Patrick Julien, producteur à Banvou. 
Du côté de la grande distribution, on dit “comprendre les éleveurs de porcs”. Dans les rayons, si la viande fraîche affiche son origine française, lardons et jambons sont beaucoup moins transparents. Un bon point cependant pour “Repères” (marque distributeur Carrefour) qui, même si elle n’est pas estampillée VPF, est bien d’origine française.
Pour éviter tout risque de confusion, il serait préférable que le logo tricolore VPF se généralise dans les linéaires sur tous les produits qui peuvent y prétendre. En attendant, la délégation FDSEA/JA est repartie dans le calme. “Mais attention, les producteurs de porcs sont à bout”, s’alerte Dominique Jouandet.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agriculteur Normand.

Les plus lus

MALTRAITANCE CHEVAUX
Un cas dans le Calvados et un dans l'Orne: vigilance et bon voisinage contre les actes de barbarie sur les équidés
Le 25 août 2020, un cheval ornais est retrouvé avec une entaille à l’encolure. Vendredi 28 août 2020, deux chevaux du club…
VEAU 1835
Matricule 1835, levez-vous !
« Matricule 1835, levez-vous » ou l’histoire d’un veau condamné à ce que ses données morphologiques soient retirées de l’…
PAUL CHEVALIER JA 61
" J’ai été surpris mais content d’être élu au bureau "
Paul Chevalier est entré au bureau départemental jeudi 18 juin. À 20 ans, il est secrétaire général adjoint. S’il n’envisage pas…
Armand Prod’homme JA 61
" Pas d’élevage, pas de paysage "
Armand Prod’homme, 22 ans, est en cours d’installation au Gaec Olo, à Livaie, dans le secteur d’Alençon. Le nouveau responsable…
OPNC LACTALIS
Lactalis : L’accord-cadre est signé
L’OPNC (Organisation des Producteurs Normandie Centre) est la première des neuf OP adhérentes à l’Unell a avoir signé un accord-…
MLC AG
La revanche de la coop sur le grand export
Mardi 8 septembre, les Maîtres Laitiers du Cotentin étaient réunis en assemblée générale. La coopérative annonce la négociation…
Publicité