Aller au contenu principal
Font Size

Orange : partenaire à la Chambre de l'innovation agricole

La Chambre régionale d'agriculture de Normandie organise, au Dôme à Caen, mardi 10 décembre, une journée pour développer des projets innovants. Orange est l'un des partenaires. Tistan Heau, directeur de projets innovants chez Orange Normandie, explique pourquoi l'entreprise y a sa place.

© JP

>> Directeur de projets innovants, quel est ce métier ?
Je coordonne la naissance et la vie des projets d'innovation sur le territoire. Je les accompagne et les mets en lien avec les experts d'Orange dans le domaine de la R&D ou auprès des entités commerciales du groupe. Nous investissons dans la smart agriculture ou l'agriculture intelligente : je suis convaincu que les données numériques ont un rôle déterminant pour l'optimisation des process de production, aident à réduire l'utilisation d'intrants, à moins consommer d'eau. Nous travaillons sur le voyage de la donnée.

>> Par exemple ?
Je prends l'exemple d'une start-up, Greensystech, basée à Bourguébus (14). Elle développe des capteurs, installés dans des silos pour mesurer, entre autres, leur taux de remplissage. La donnée va voyager, du capteur jusqu'à l'écran de téléphone, tablette ou ordinateur où elle sera lue. Pour cela, elle utilise un réseau très bas débit que nous avons déployé en France (Lora). Greensystech fabrique le capteur. Nous fabriquons le réseau. Notre travail c'est de faire voyager ces données de façon optimale, transparente et sécurisée afin d'apporter les informations essentielles pour les exploitants. Les données sont conservées dans un data center, à Val-de-Reuil, en France. C'est important pour la souveraineté des informations.

>> Agreen start-up est la journée portée par la Chambre régionale d'agriculture de Normandie, dont vous êtes partenaire. En quoi cela consiste ?
Nous apportons une contribution financière de l'ordre de 2 000 à 3 000 EUR au lauréat. Je fais partie du jury et j'apporterai mon oeil avisé sur les différents projets, leur cohérence, leur vision à l'horizon deux ou trois ans. Nous bénéficions ainsi de visibilité en tant qu'Orange acteur de l'innovation. Cela nous permet d'identifier des projets innovants sur de nouvelles approches, proposés sur les cas d'usage du métier. C'est du gagnant-gagnant. Et cela confirme notre envie de travailler avec la Chambre régionale d'agriculture de Normandie.

>> Pourquoi ?
C'est très important, car je ne peux pas porter un discours sur le flux de données agricoles sans les Chambres, sans leur expertise. La question de la confiance et de la gestion du consentement se pose : à qui appartient la donnée ? avec qui je la partage ? Quelle est sa valeur et quelle solution digitale pour générer de la confiance ? Ce sont des questions importantes que doivent se poser les porteurs de projets innovants. Les agriculteurs sont une grande partie de nos clients professionnels. Nous les accompagnons aujourd'hui avec la connectivité. Et demain avec la gestion des données. Orange est donc fortement concerné par les défis de l'agriculture de demain :  réchauffement climatique, changement de la consommation alimentaire, gestion optimisée des ressources...   La transformation digitale des activités et la maîtrise de la donnée deviennent des enjeux capitaux pour les acteurs de ce secteur.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agriculteur Normand.

Les plus lus

Moisson 2020 : Et si les blés redonnaient un peu d’espoir ?
Toutes les semaines, nous vous proposons de faire le point sur l’avancement des récoltes dans le Calvados, la Manche et l’Orne.…
(VIDEO) Une Lexion à tapis semi-chenillée dans le Bocage
À Villy-Bocage dans le Calvados, Thierry Bossuyt tourne avec la nouvelle Lexion 7700 qu’il a achetée en commun avec son frère.…
Julien Denormandie, ministre de l'Agriculture, curieux du contexte local
Julien Denormandie est venu visiter la ferme de François Rihouet à Périers (50) et écouter les demandes liées à plusieurs…
Requiem pour l’abattoir de Saint-Hilaire
Vendredi 10 juillet, Manuel Pringault, président du groupe Teba et patron de la société d’abattage saint-hilairien, ASH (gérante…
MC DO CONTRAT
Contrat McDo : « Je connais le prix, quelle que soit la date de sortie »
Romaric, Bernard et Françoise Anquetil élèvent des Prim’Holstein à Saint-Jean-des-Champs (50). Depuis 2007, les jeunes bovins…
Julie Bléron, gendarme référente agricole cultivée sur le milieu
Julie Bléron est référente agricole de gendarmerie depuis le mois de janvier. Sa mission est de recréer du lien entre les deux…
Publicité