Aller au contenu principal
E-mailPrintFont SizeFacebookTwitter

Orne Conseil Elevage : le meilleur fourrage a son concours

Orne Conseil Elevage a organisé son second concours du meilleur fourrage. 61 échantillons ont été jugés selon des critères visuels, olfactifs et de valeurs alimentaires. Le challenge a été remporté par Michel Ernault de Couterne, suivi par Jan Fokker de Gaprée.

© VM

Ce concours a un but principal : montrer aux éleveurs l'intérêt de l'ensilage d'herbe. “La variabilité des résultats laisse entrevoir des leviers d'actions”, estime Guilène Duboc, technicienne d'Orne Conseil Elevage. 
Une soixantaine d'échantillons ont été notés selon trois critères. 15 % de la note correspondaient à l'aspect visuel. Les 15 % suivants récompensaient le critère olfactif. Enfin, l'Agrinir (laboratoire portatif) permettait d'analyser la valeur alimentaire (70 % de la note finale). Les ensilages sont passés devant un jury composé de techniciens d'Orne Conseil Elevage et d'éleveurs.
Le meilleur échantillon affiche 0,95 UF quand la moyenne du quart inférieur se situe à 0,78. Le meilleur PDIN atteint 99 contre 55 de moyenne pour le quart inférieur.  La plus forte MAT est de 17 alors que les plus faibles ne dépassent pas 9.
Les lauréats du concours ont maîtrisé leurs techniques au fil du temps. Orne Conseil Elevage a, cependant, profité de la remise des prix pour dispenser quelques recommandations. Guilène Duboc : “Il ne faut pas faucher à moins de 6 cm et laisser le foin un minimum de temps au sol : 1 à 2 jours au maximum. Enfin, les résultats montrent que les conditionneuses sont à éviter. Ces machines cassent la phase de séchage”.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agriculteur Normand.

Les plus lus

Une bouteille de cidre par semaine éloigne la crise et sauve le verger
Il suffirait que chaque foyer normand achète une bouteille de cidre par semaine pour sauver la filière cidricole malmenée par la…
John Deere : le premier 8R sur les routes du pays d’Auge
Les établissement Ruaux ont vendu et livré le premier tracteur John Deere 8R/370 en Normandie. Visite complète au champ.
« C’est inadmissible que l’on n’arrive pas à être reçu par les ministres de l’Agriculture et des Finances »
Au moment où la filière vitivinicole cherche à négocier des aides avec le gouvernement pour sa survie, la filière cidricole…
Agneau du Gaec Le vent des marais
Un nouvel abattoir en vue ?
Fin 2018, l’abattoir de Beuvillers fermait définitivement ses portes. Un abattoir de plus qui, en stoppant son activité, a eu…
Accepter un peu d’inflation alimentaire
« Nous sommes des besogneux. On nous demande de la montée en gamme et du local avec de plus en plus de contraintes et nous…
Élodie et Baptiste Leclerc (50)
Témoignage d'Élodie et Baptiste Leclerc, éleveurs de veaux à Le Mesnilbus (50)
Élodie et Baptiste Leclerc élèvent des veaux à Le Mesnilbus (50) en intégration chez Denkavit. Âgés tous les deux de 31 ans, ils…
Publicité