Aller au contenu principal

Orne : grand-frisson dans le bocage

45 ans que les “Fermax” carburent à l’adrénaline. Depuis 1969, cette troupe de 15 cascadeurs amateurs du bocage ornais et manchois est devenue n°1 en France. Ils animeront la Fête de la Terre des Jeunes Agriculteurs de l’Orne, le 24 août à Beaulandais. 

Ils ont enflammé la Fête de la Terre des Jeunes Agriculteurs de la Manche l’an dernier. Les Fermax débarquent cette année à Beaulandais, pour la fête des Jeunes Agriculteurs de l’Orne, le 24 août prochain. Une représentation un peu spéciale, pour les membres de l’association de cascades de véhicules motorisés. Les Fermax joueront en effet quasiment à domicile, en tout cas très proche de leur piste d’entraînement du bocage ornais.
Avec ses 15 membres “amateurs-pro”, ayant tous un emploi à côté, mécanicien, routier, vendeur, infirmière, maçon, chaudronnier,  etc., les Fermax tournent un peu partout en France, à raison de 5 à 6 représentations par an. Ils prennent cette année 45 tours au compteur. Créée en 1969, l’association issue de la contraction des prénoms de ses deux pères fondateurs, “Fernand” et “Maxime”, est aujourd’hui devenue numéro 1 en France, en tant que troupe amateur. En quarante-cinq ans, ils en ont fait du chemin, Fernand, Maxime et tous ceux qui les ont suivis dans l’aventure des Fermax. Ils disposent désormais de locaux spacieux et conviviaux. Des camions leur permettent d’embarquer leurs bolides et des fourgonnettes sont là pour embarquer la quinzaine de cascadeurs sur les routes vers les lieux de représentation. 

Dons d’épaves
On arrive dans leurs locaux par une petite route gardée d’un portail, suivie d’une longue piste goudronnée de 500m dont on apprend plus tard qu’elle sert de circuit d’entraînement. A gauche en arrivant, une centaine de véhicules sont alignés sur un vaste parking. Des épaves qu’on leur a données. A usage unique et vidées en partie de l’intérieur, elles serviront essentiellement de décors pour des percussions, perforations, sauts, atterrissages, à grande vitesse, parfois enflammés, à plus de 100-130 km/h. Une flotte de plusieurs véhicules permanents et bichonnés comme tels est déjà rangée sur les deux remorques à étage, en vue de la prochaine démonstration. Il s’agit essentiellement de vielles 505, BX,  coupé BMW, tracteur... Des véhicules réservés pour les démonstrations d’agilité “sans casse”, qu’on nomme “rodéo” dans le jargon des cascadeurs. Les véhicules sont basculés en route sur les deux roues avant, les deux roues arrière ou les deux roues de côté. 
Les pilotes exécutent des tours seuls ou en escadrille, avec des cascadeurs qui se positionnent en équilibre sur les voitures.
En partenariat avec les pompiers, les “Fermax” réaliseront en plus des deux spectacles de rodéo, une opération de prévention en sécurité routière, avec percussion de deux véhicules, lors de la Fête de la Terre de Beaulandais, le 24 août.

Un deuxième métier
“Faire partie des Fermax, c’est plus qu’une passion. C’est un deuxième métier, constate Alexandre Bouvier, le jeune président de l’association. C’est une deuxième vie. Nous sommes tous soudés, nous sommes une vraie famille et nous y passons énormément de temps”. Le recrutement des nouveaux membres est d’ailleurs assez long. “Les jeunes qui sont intéressés nous accompagnent pendant un ou deux ans. Si cela leur plait vraiment, on leur laisse ensuite prendre le volant pour de “petites” cascades dans un premier temps”.  

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agriculteur Normand.

Les plus lus

JA 61
Le nouveau bureau des Jeunes agriculteurs est en place
Le nouveau bureau des Jeunes agriculteurs de l’Orne est en place depuis mardi 19 avril 2022, pour la mandature 2022-2024. L’…
De 50 t à 0 t de tourteau de colza
Il fut un temps où Damien Odienne achetait 50 tonnes de tourteau de colza par an pour compléter la ration de ses laitières et…
fromage AOP Normandie - Livarot
Fromage AOP de Normandie : il faut sauver le colonel
Depuis quelques années, le livarot peine à séduire les consommateurs. La production du fromage aux cinq laîches ne cesse de…
Région politique agricole
La Région Normandie dévoile sa politique agricole 2023-2027
Les élus prévoient un programme co-construit avec la profession, simplifié, d’un montant de 60 millions d’euros par an. Les…
Agrial, ferme grandeur nature
Agrial lance sa Ferme grandeur nature en juin
La coopérative agricole Agrial a décidé d’ouvrir les portes de deux fermes adhérentes lors d’un nouvel événement intitulé : Ferme…
FDSEA 50, conférence de presse
La souveraineté alimentaire prend du plomb dans l’aile
La FDSEA de la Manche ne veut pas jouer les oiseaux de mauvais augure mais prévient déjà que, pour certains produits comme la…
Publicité