Aller au contenu principal

Ortie et Pralinette enchantent le marché de Noël à Caen

Après la FDSEA dimanche 8 décembre, les JA du Calvados étaient présents à Caen. Ils ont tenu un marché les 14 et 15 décembre place République à Caen. La combinaison mini-ferme et marché local a été gagnante.

llll Les trente bénévoles qui s’affairent dans le froid sur la nouvelle place de la République à Caen ont le sourire. Leur pari de monter un marché en un mois est gagné. « On a montré ce qu’on était capable de faire », sourit Antoine Bossuyt, secrétaire général de la structure. Invités fin novembre par la mairie à monter un marché local, les JA ont relevé le défi : 50 références du Calvados, du yaourt aux endives, en passant par le saumon, le sac en lin ou encore le sapin. « Les gens adhèrent beaucoup au 100% local », ajoute François-Xavier Hupin, le président. La présence des agriculteurs invite à l’échange : « les gens demandent si c’est bio. On répond qu’il y a de tout et on explique que c’est du raisonné », indique le secrétaire général.

Transmettre l’agriculture
Dans la ferme montée au milieu des stands, le Normand Ortie et la Jersiaise Pralinette, du Gaec Debout dans l’Eure, sont les stars du week-end. Les parents usent leur téléphone en photos, se tordent le torse pour atteindre un peu de poil à caresser. Pour Antoine Vincent, animateur Interbev Normandie, c’est l’ingrédient primordial. « Beaucoup de familles ont transité ici grâce à la présence des animaux. C’est un support qui permet à ces parents citadins de transmettre l’agriculture à leurs enfants. »

Recettes de toqués
Trois chefs se sont passé la main le samedi pour présenter les recettes préparées dans leur restaurant sur la base des produits des JA. Johan Thyriot et Guillaume Bossey du restaurant des Cures marines de Trouville et Hugo Genty, nouveau chef du restaurant Le petit jardin du château la Chenevière à Port-en-Bessin sont venus dans le cadre de la promotion des Toqués de l’agriculture, un événement mêlant chefs et agriculteurs. Il aura lieu du 24 au 26 avril 2020 durant trois jours sur le parvis de l’Hôtel de ville à Paris.
A Caen, l’idée de renouveler le marché de Noël en 2020 fait l’unanimité.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agriculteur Normand.

Les plus lus

Fossé traité : l’agriculteur ne nie pas mais regrette la procédure
Début juin, un agriculteur reçoit un appel de l’Office français de la biodiversité du Calvados pour avoir traité un fossé. Lundi…
Une éleveuse ornaise sur les marches du festival de Cannes
Jeudi 15 juillet, Anne-Cécile Suzanne, agricultrice à Mauves-sur-Huisne (61), a monté les marches du Palais des festivals à…
Pour la Préfète de l’Orne, Françoise Tahéri, Maxime Le Jeanne décrit l’équipement de l’unité de méthanisation installée en 2011 au Gaec des Fossés à Moussonvilliers dans le Perche et agrandie en 2016.
La préfète appréhende le cycle complet de la méthanisation
Sur l’invitation de la FDSEA et de JA, Françoise Tahéri, préfète de l’Orne, s’est rendue mardi 6 juillet 2021, dans l’élevage de…
Les rendements en orges sont au rendez-vous de la moisson
En date de lundi 19 juillet 2021, les organismes de collecte saluent une belle avancée dans les orges et attendent les premières…
Moisson 2021
La météo pluvieuse contrarie la collecte
Lundi 26 juillet, la collecte des orges se termine mais la pluie a stoppé l’avancement des récoltes.
Catherine Pilet-Fontaine, exploitante à Ranville, Daniel Savary, salarié et Geoffroy de Lesquen, agriculteur et vice-président de la fédération des chasseurs du Calvados.
La faune sauvage préservée grâce à la barre d’effarouchement
A Ranville, Catherine Pilet-Fontaine vient de recevoir une barre d’effarouchement, financée par la fédération des chasseurs du…
Publicité