Aller au contenu principal

Paul Essartial, président de la Fédération Nationale des Conseils des Chevaux et/ou des Equidés
Oui aux Jeux Equestres Mondiaux 2014 dans un périmètre financier acceptable

Jeux Equestres Mondiaux, formation autour des métiers du cheval (...), Paul Essartial, fondateur du Conseil des Chevaux de Basse-Normandie et président de la Fédération Nationale des Conseils des Chevaux, démontre une approche très pragmatique des différents dossiers de rentrée.

L’activité équine génère beaucoup d’emplois et nous avons effectivement des efforts à faire en matière de formation. La profession manque de personnel hautement qualifié. Nous travaillons d’ailleurs au Pin sur ces métiers du cheval.
L’activité équine génère beaucoup d’emplois et nous avons effectivement des efforts à faire en matière de formation. La profession manque de personnel hautement qualifié. Nous travaillons d’ailleurs au Pin sur ces métiers du cheval.
© DR

Comment est structurée aujourd’hui la filière équine en Basse-Normandie ?
La filière équine est organisée autour du Conseil du Cheval de Basse-Normandie créé, à mon initiative, il y a 10 ans. Il réunit toutes les familles du cheval : le trot, le galop, sport (...). Tout ce qui est équidé en Basse-Normandie est regroupé grâce à ses représentants légitimes, élus ou associatifs. Cette première en France a été suivie par une vingtaine de créations de Conseils des Chevaux partout dans l’hexagone. Ils permettent de rassembler toutes les familles du cheval, un peu atomisées, aux points de vue et aux objectifs différents.

Un lieu d’échanges et de concertation ?
Absolument, nous sommes conseil auprès des collectivités territoriales (Conseils généraux, Conseil régional voire Etat) mais pas décideur.

Concrètement, pouvez-vous illustrer par quelques exemples votre action ?
Au départ notre réflexion, menée en concertation avec les politiques, a porté sur les Haras de St-Lô (50), du Pin (61), l’Institut de Pathologie du Cheval (IPC) à Dozulé (Goustranville-14)... Nous avons fixé des objectifs précis sur ces trois sites primordiaux pour notre région. Concrètement, l’IPC monte en puissance d’année en année. Il est désormais le plus réputé en Europe. A St-Lô, les travaux du Centre de Promotion de l’Elevage viennent de démarrer. Ce site deviendra la plaque tournante du cheval de sport en France.

A propos de formation justement, vous en faites une priorité ?
L’activité équine génère beaucoup d’emplois et nous avons effectivement des efforts à faire en matière de formation. La profession manque de personnel hautement qualifié. Nous travaillons d’ailleurs au Pin sur ces métiers du cheval.

La Basse-Normandie est candidate à l’accueil des Jeux Equestres Mondiaux en 2014. Quelles sont nos chances d’aboutir ?

On y croit. Nous sommes à l’heure actuelle le seul candidat en lice. Cependant, par rapport au cahier des charges établi par la Fédération Equestre Internationale, il ne faudrait pas que le tarif explose. On ne peut pas dépenser plus que ce que l’on a. Tout cela doit rester dans un budget acceptable pour la Région. Dans le cas contraire, il est préférable de ne pas les avoir plutôt que de mettre en danger toute la politique du cheval dans notre région. Oui aux jeux 2014 mais dans des conditions identiques à celles de 2010.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agriculteur Normand.

Les plus lus

Six installations plutôt qu'un (des) agrandissement(s) en Normandie
Safer et JA Normandie ont réuni, samedi dernier à Petit-Caux près de Dieppe (76), les acteurs d'une opération foncière inédite…
Les organisateurs ont présenté l'affiche officielle et le programme, lundi 25 mars 2024 à Lisieux.
La foire de Lisieux de retour ce week-end du 6 et 7 avril 2024
Habituellement organisée début mai, la Foire de Lisieux revient dès le 6 et 7 avril 2024 pour cette nouvelle édition. Au…
GAGNEZ 2 PLACES POUR LE MATCH SMC - LAVAL
Jeu concours pour aller encourager votre club normand au stade d'Ornano !
Nicolas Legentil était l'hôte d'une porte ouverte allaitante, jeudi 14 mars, à Brémoy. Il a fait visiter son exploitation aux 250 invités.
[EN IMAGES] Taurillons : le Gaec Legentil expose son savoir-faire dans le Calvados
Jeudi 14 mars 2024, le Gaec Legentil a accueilli plus de 250 personnes sur son exploitation, à Brémoy, dans le Calvados, pour une…
Hervé Morin, président de la Région Normandie et Clotilde Eudier, vice-présidente de la Région en charge de l'agriculture, ont été accueillis chez Romain Madeleine, éleveur à Le Molay-Littry pour présenter le plan "reconquête de l'élevage allaitant", en présence de Nicolas Dumesnil (tout à gauche), président d'Interbev Normandie, et en présence du maire, Guillaume Bertier (au micro).
La Normandie à la reconquête de l'élevage bovin
C'est sur l'exploitation de Romain Madeleine, éleveur installé à Le Molay-Littry (Calvados) que la Région Normandie a lancé son…
Le nouveau bureau de la FNPL (Fédération nationale des producteurs de lait) a été élu. Il est présidé par Yohann Barbe, producteur dans les Vosges.
Ludovic Blin et Benoit Gavelle, deux Normands dans le bureau de la FNPL
Depuis le 9 avril 2024, en succédant à Thierry Roquefeuil, Yohann Barbe devient le nouveau président de la FNPL (Fédération…
Publicité