Aller au contenu principal

Génomique
Partenariat entre l'INRA, l'UNCEIA et Apis-Gene

Le Space, se déroulant à partir de mardi, devrait vivre au ryhme de la génomique laitière. Prim'Holstein, Normande ou Montbéliarde sont déjà concernées par la nouvelle SAM G. L'INRA de son côté vient de signer un accord de partenariat avec l'UNCEIA et Apis-Gene.

La sélection génomique devrait faire progresser rapidement la filière laitière
La sélection génomique devrait faire progresser rapidement la filière laitière
© EC

L'INRA, en partenariat avec l'UNCEIA et Apis-Gene, vient de présenter sa méthode d'évaluation génétique des bovins laitiers, désormais réalisable grâce aux outils génomiques.

Après la publication des premiers index génomiques pour les taureaux en juin 2009, la signature de cet accord permettra à l’ensemble des éleveurs d’accéder à l’évaluation génomique des vaches laitières de races Holstein, Normande et Montbéliarde à la fin de l’année 2010. Ce service sera proposé par la société VALOGENE, créée pour diffuser dans des conditions économiques optimales le procédé développé par l’INRA et l’UNCEIA. L’INRA calculera les index génomiques à partir des données de génotypage, en partenariat avec l’UNCEIA. L’Institut de l’Elevage est chargé de leur diffusion.

Cette innovation s’appuie sur la génomique qui permet de générer et d’exploiter un grand nombre de données sur le génome. Elle est issue d’une collaboration entre l’INRA, les entreprises de sélection fédérées au sein de l’UNCEIA, et le laboratoire d’analyse génétique Labogena sur la connaissance du génome bovin. Ce partenariat soutenu par l’Agence nationale de la recherche (ANR) et APIS-GENE a permis les développements méthodologiques et la constitution des populations de référence nécessaires à l’interprétation des données produites par les puces à ADN. Il a également contribué au développement des outils génomiques dans un cadre international autour du séquençage du génome bovin.


La suite dans votre prochaine édition

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agriculteur Normand.

Les plus lus

Fossé traité : l’agriculteur ne nie pas mais regrette la procédure
Début juin, un agriculteur reçoit un appel de l’Office français de la biodiversité du Calvados pour avoir traité un fossé. Lundi…
Une éleveuse ornaise sur les marches du festival de Cannes
Jeudi 15 juillet, Anne-Cécile Suzanne, agricultrice à Mauves-sur-Huisne (61), a monté les marches du Palais des festivals à…
Pour la Préfète de l’Orne, Françoise Tahéri, Maxime Le Jeanne décrit l’équipement de l’unité de méthanisation installée en 2011 au Gaec des Fossés à Moussonvilliers dans le Perche et agrandie en 2016.
La préfète appréhende le cycle complet de la méthanisation
Sur l’invitation de la FDSEA et de JA, Françoise Tahéri, préfète de l’Orne, s’est rendue mardi 6 juillet 2021, dans l’élevage de…
Les rendements en orges sont au rendez-vous de la moisson
En date de lundi 19 juillet 2021, les organismes de collecte saluent une belle avancée dans les orges et attendent les premières…
Moisson 2021
La météo pluvieuse contrarie la collecte
Lundi 26 juillet, la collecte des orges se termine mais la pluie a stoppé l’avancement des récoltes.
Catherine Pilet-Fontaine, exploitante à Ranville, Daniel Savary, salarié et Geoffroy de Lesquen, agriculteur et vice-président de la fédération des chasseurs du Calvados.
La faune sauvage préservée grâce à la barre d’effarouchement
A Ranville, Catherine Pilet-Fontaine vient de recevoir une barre d’effarouchement, financée par la fédération des chasseurs du…
Publicité