Aller au contenu principal

AOC Pré-Salé de la Baie du Mt St Michel
Pas assez d'agneaux pour la clientèle

Le comble pour une production agricole ! Annaëlle et François Cerbonney, en gaec sur Saint-Léonard (canton d'Avranches, Manche), sont entrés dans l'AOC agneau de Pré-Salé de la Baie du Mont-Saint-Michel dès sa mise en place, en 2010. Le bilan, au bout d'un an d'activité est positif, "nous n'avons même pas assez de carcasses pour satisfaire notre clientèle. Cette année, nous ne pouvons pas approvisionner les particuliers, mais seulement nos deux bouchers et nos trois restaurants traditionnels". Annaëlle met l'accent sur un point, "nos agneaux pâturent au minimum 70 jours sur les herbus. Problème, le consommateur, lui, n'a pas encore fait totalement la différence entre un agneau vendu sous l'appellation générique de "pré-salé" et celui commercialisé sous AOC". Autre difficulté, concernant cette fois tous les éleveurs des herbus, l'envahissement des surfaces par des rodéos de motos, de quads, ou encore les déambulations de chiens, non tenus en laisse, stressant les brebis. "Les pertes sont importantes" lâche notre couple d'éleveurs.

L'agneau AOC de Pré-Salé, une production porteuse, mais seuls quinze éleveurs sont engagés dans la démarche aujourd'hui, des deux côtés du Couesnon.
L'agneau AOC de Pré-Salé, une production porteuse, mais seuls quinze éleveurs sont engagés dans la démarche aujourd'hui, des deux côtés du Couesnon.
© ec

Autre point, la sécheresse. "Pas ou peu de repousse du foin sur les herbus ou aux alentours, nous obligeant à acheter prochainement du foin. Mais à quel prix ?"


La suite dans votre prochaine édition

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agriculteur Normand.

Les plus lus

Fossé traité : l’agriculteur ne nie pas mais regrette la procédure
Début juin, un agriculteur reçoit un appel de l’Office français de la biodiversité du Calvados pour avoir traité un fossé. Lundi…
Une éleveuse ornaise sur les marches du festival de Cannes
Jeudi 15 juillet, Anne-Cécile Suzanne, agricultrice à Mauves-sur-Huisne (61), a monté les marches du Palais des festivals à…
Pour la Préfète de l’Orne, Françoise Tahéri, Maxime Le Jeanne décrit l’équipement de l’unité de méthanisation installée en 2011 au Gaec des Fossés à Moussonvilliers dans le Perche et agrandie en 2016.
La préfète appréhende le cycle complet de la méthanisation
Sur l’invitation de la FDSEA et de JA, Françoise Tahéri, préfète de l’Orne, s’est rendue mardi 6 juillet 2021, dans l’élevage de…
Les rendements en orges sont au rendez-vous de la moisson
En date de lundi 19 juillet 2021, les organismes de collecte saluent une belle avancée dans les orges et attendent les premières…
Moisson 2021
La météo pluvieuse contrarie la collecte
Lundi 26 juillet, la collecte des orges se termine mais la pluie a stoppé l’avancement des récoltes.
Catherine Pilet-Fontaine, exploitante à Ranville, Daniel Savary, salarié et Geoffroy de Lesquen, agriculteur et vice-président de la fédération des chasseurs du Calvados.
La faune sauvage préservée grâce à la barre d’effarouchement
A Ranville, Catherine Pilet-Fontaine vient de recevoir une barre d’effarouchement, financée par la fédération des chasseurs du…
Publicité